Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Ivette Lucas et Patrick Bresnan (États-Unis)

« Pahokee, une jeunesse américaine » Sortie en salles le 11 décembre 2019

A Pahokee, petite ville située dans le sud de la Floride, le lycée est au centre de toutes les attentions et de la part de toutes les communautés à cause de son équipe de football américain, de ses concours et son célèbre bal de fin d’année. Au moment où ils s’apprêtent à rentrer à l’université, quatre adolescents lycéens à Pahokee vont vivre une année pleine d’espoirs et de grandes célébrations.

Au départ du projet, Patrick Bresnan réalise en 2014, un court métrage sur le bal de promo du lycée de Pahokee. Les efforts déployés, la créativité et le soutien de la communauté autour de ce rite ont amené le couple de cinéastes à se pencher sur le phénomène.

L’ organisation d’une chasse au lapin dans le champs de canne à sucre pour financer le bal de fin d’études a donné lieu au tournage d’un autre court métrage, «  The rabbit hunt  » qui est venu confirmer le projet de réaliser un film de long métrage sur le lycée.

Mais avant de se lancer dans cette aventure, pas moins de sept autres courts métrages seront tournés qui permettront de mûrir le projet final.

Cinéma : Pahokee

L’inspiration du film est venue de la ville elle-même, de la beauté des Everglades du Nord mais également d’une population vigilante sur le sujet de la préservation de la nature et qui ne laisse pas les contraintes économiques interférer avec le respect des traditions telles que le maintien de grandes rencontres de football, la créativité musicale dont font preuve certains jeunes gens, la réussite scolaire ou l’organisation du plus spectaculaire des bals de fin d’études.

Le film n’utilise ni interviews ni voix off, juste des actions qui sont filmées au présent.

Il n’y a pas de musique et la construction est agencée de telle sorte que le spectateur a accès aux pensées et aux aspirations des adolescents auxquels les réalisateurs ont laissé carte blanche, la plus grande liberté et la possibilité de tourner des séquences avec leur téléphone portable.

Le tournage de «  Pahokee, une jeunesse américaine  » a duré d’août 2016 à juin 2017 et s’est réellement achevé fin 2018.

Le défi était de garder tout au long du tournage étalé sur une année scolaire, parfois fastidieux et toujours contraignant, la confiance des étudiants, de les garder suffisamment intéressés au projet du film pour qu’ils ne décrochent pas. Car aucun engagement réel n’avait été conclu avec eux au préalable.

Le film témoigne d’un aspect de l’Amérique contemporaine avec, comme appui narratif, la particularité de l’établissement scolaire, l’enthousiasme des adolescents et l’adhésion de toute une population.

Cet engouement pour les fêtes traditionnelles et l’hystérie des stades, l’attachement à tout ce qui pourrait détourner un regard sur l’état du pays sont tout autant réjouissants à l’œil qu’inquiétants sur le fond.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Les Grands voisins. La cité rêvée »
    Maël est un artiste peintre sans papiers, Adrien est luthier et musicien. Eux et d’autres résidents de tous crins et venus de tous les horizons ont donné naissance à une utopie moderne en plein cœur... Lire la suite (14 mai)
  • « The room »
    Kate, elle traductrice et Matt artiste peintre, un couple de trentenaires dans l’impossibilité d’avoir un enfant, lassés d’une existence citadine s’installent dans une maison isolée qu’ils ont achetée... Lire la suite (14 mai)
  • « Benni »
    Benni est une fillette de dix ans enfermée depuis sa petite enfance dans un état d’ instabilité, une suractivité permanente et des accès de violence qu’elle ne parvient pas à contenir. Prise en charge... Lire la suite (17 mars)
  • « Le cœur du conflit »
    Un cinéaste japonais et une cinéaste française décident de faire ensemble, non pas un enfant qui serait jeté en pâture à une société offerte à un avenir de plus en plus inquiétant, mais un « enfant... Lire la suite (11 mars)
  • « Femmes d’Argentine »
    En Argentine l’IVG est interdite et les femmes qui la pratiquent clandestinement peuvent encourir des peines de prison si elles sont dénoncées. Toute hospitalisation pour traiter les séquelles d’un... Lire la suite (10 mars)