Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Vincent Patar et Stephane Aubier (Belgique)

"Panique au village" Sortie en salles le 28 octobre

Quand Cowboy et Indien décident de souhaiter un joyeux anniversaire à Cheval, nous pouvons être sûrs, qu’en professionnels du désordre qu’ils sont, le chaos sera de la partie. Commandant sur briquenet.com 50 millions de briques, au lieu des 50 nécessaires à la construction du barbecue, c’est un ouragan de catastrophes qui va s’abattre sur le petit village, empêchant Cheval de filer le parfait amour avec madame Longrée, le professeur de musique qui sait où acheter les casquettes "I love Mozart".
"Panique au village" fut d’abord une série d’une vingtaine de courts métrages diffusés sur Canal+ en 2003, dont certains sont visibles sur le net. Pour réaliser leur long métrage, les auteurs ont choisi de développer l’un des épisodes préférés des amateurs "Les voleurs de cartes".
La technique d’animation de volumes image par image (stop motion) qui consiste à filmer une scène à l’aide d’une caméra qui ne prend qu’une seule image à la fois et à déplacer légèrement les objets à animer entre deux images est à nouveau utilisée. Les figurines en plastique, en nombre impressionnant (900 figurines en plasticine ont été nécessaires pour animer les 3 héros), restent la plupart du temps sur leur socle, donnant l’impression de se déplacer en planche à roulettes. Les proportions entre les objets sont à l’image du film, complètement farfelues. Janine, prépare pour son mari Steven, de gigantesques tartines de nutella, 10 fois plus grandes qu’elle, et les pièces d’habitation sont bien plus grandes que la maison de laquelle elles font partie.

Non sens, humour décalé et histoire d’amour contrariée sont la matière de ce long métrage dont on souhaiterait simplement qu’il nous laisse reprendre notre souffle entre deux gags.
Bruno Poelvoorde prête sa voix au fermier Stevens, Bouli Lanners au facteur et la délicieuse Jeanne Balibar à la délicate et délicieuse Madame Longrée, pour qui tous les spectateurs ont les yeux de Cheval.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Les Grands voisins. La cité rêvée »
    Maël est un artiste peintre sans papiers, Adrien est luthier et musicien. Eux et d’autres résidents de tous crins et venus de tous les horizons ont donné naissance à une utopie moderne en plein cœur... Lire la suite (14 mai)
  • « The room »
    Kate, elle traductrice et Matt artiste peintre, un couple de trentenaires dans l’impossibilité d’avoir un enfant, lassés d’une existence citadine s’installent dans une maison isolée qu’ils ont achetée... Lire la suite (14 mai)
  • « Benni »
    Benni est une fillette de dix ans enfermée depuis sa petite enfance dans un état d’ instabilité, une suractivité permanente et des accès de violence qu’elle ne parvient pas à contenir. Prise en charge... Lire la suite (17 mars)
  • « Le cœur du conflit »
    Un cinéaste japonais et une cinéaste française décident de faire ensemble, non pas un enfant qui serait jeté en pâture à une société offerte à un avenir de plus en plus inquiétant, mais un « enfant... Lire la suite (11 mars)
  • « Femmes d’Argentine »
    En Argentine l’IVG est interdite et les femmes qui la pratiquent clandestinement peuvent encourir des peines de prison si elles sont dénoncées. Toute hospitalisation pour traiter les séquelles d’un... Lire la suite (10 mars)