Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Vincent Patar et Stephane Aubier (Belgique)

"Panique au village" Sortie en salles le 28 octobre

Quand Cowboy et Indien décident de souhaiter un joyeux anniversaire à Cheval, nous pouvons être sûrs, qu’en professionnels du désordre qu’ils sont, le chaos sera de la partie. Commandant sur briquenet.com 50 millions de briques, au lieu des 50 nécessaires à la construction du barbecue, c’est un ouragan de catastrophes qui va s’abattre sur le petit village, empêchant Cheval de filer le parfait amour avec madame Longrée, le professeur de musique qui sait où acheter les casquettes "I love Mozart".
"Panique au village" fut d’abord une série d’une vingtaine de courts métrages diffusés sur Canal+ en 2003, dont certains sont visibles sur le net. Pour réaliser leur long métrage, les auteurs ont choisi de développer l’un des épisodes préférés des amateurs "Les voleurs de cartes".
La technique d’animation de volumes image par image (stop motion) qui consiste à filmer une scène à l’aide d’une caméra qui ne prend qu’une seule image à la fois et à déplacer légèrement les objets à animer entre deux images est à nouveau utilisée. Les figurines en plastique, en nombre impressionnant (900 figurines en plasticine ont été nécessaires pour animer les 3 héros), restent la plupart du temps sur leur socle, donnant l’impression de se déplacer en planche à roulettes. Les proportions entre les objets sont à l’image du film, complètement farfelues. Janine, prépare pour son mari Steven, de gigantesques tartines de nutella, 10 fois plus grandes qu’elle, et les pièces d’habitation sont bien plus grandes que la maison de laquelle elles font partie.

Non sens, humour décalé et histoire d’amour contrariée sont la matière de ce long métrage dont on souhaiterait simplement qu’il nous laisse reprendre notre souffle entre deux gags.
Bruno Poelvoorde prête sa voix au fermier Stevens, Bouli Lanners au facteur et la délicieuse Jeanne Balibar à la délicate et délicieuse Madame Longrée, pour qui tous les spectateurs ont les yeux de Cheval.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « La femme qui s’est enfuie »
    Seule pour la première fois depuis des années de vie conjugale au cours desquelles elle n’a jamais été séparée de son mari, Garrihee désemparée, va rendre visite à trois de ses anciennes amies. Alors... Lire la suite (28 septembre)
  • « Josep »
    Lorsqu’Aurel, dessinateur de presse, découvre le récit de Georges Bartoli sur la Retirada, illustré par des dessins de son oncle Josep, il est si impressionné par la force du trait qu’il désire faire... Lire la suite (28 septembre)
  • « Les héros ne meurent jamais »
    Par hasard, dans une rue de Paris, un inconnu croit reconnaître en Joachim un soldat mort en Bosnie le 21 août 1983. Or le 21 août 1983 est la date de naissance de Joachim. De plus en plus... Lire la suite (28 septembre)
  • « A cœur battant »
    Julie et Yuval était un couple comme un autre, amoureux, parents d’un beau bébé et vivant à Paris. Mais du jour au lendemain, ils se retrouvent face à la nécessité de vivre séparés. On propose à Yuval... Lire la suite (27 septembre)
  • « Ailleurs »
    Sans doute à le suite d’un accident, un garçon se retrouve suspendu, accroché à la branche d’un arbre par les sangles de son parachute. Délivré de cette posture, il se retrouve seul à tenter de trouver... Lire la suite (23 septembre)