Evènements culturels, festivals, grands entretiens...

Festival des Arts de la rue à Nanterre

« Parade(s) » 2, 3 et 4 juin 2017

Créé en 1990 le festival des arts de la rue de Nanterre, entièrement gratuit, invite comme chaque année une quarantaine de compagnies venues de France, Belgique, Espagne, Italie, Pays-Bas, États-Unis et Japon. Des spectacles déjà rodés alternent avec six créations et une coproduction déjà présentée au Burkina Fasso, Compagnie C, une pièce où des hommes et des femmes se lancent dans des joutes verbales en français et en dioula accompagnés par des musiciens sur la place de la femme dans la société. Du théâtre d’objets, du théâtre de rue, des marionnettes, du cirque, de la danse, de la musique, tous les spectacles nous invitent à entrer dans des univers poétiques, engagés ou oniriques, toujours surprenants et souvent décalés.

Quelques exemples de théâtre de rue : Le néerlandais Bram Graafland se lance avec une énergie folle dans une opération mêlant jonglage, musique, chant, danse et tout cela pour, finalement, confectionner une crêpe ! La Compagnie L’œil des cariatides imagine des variations sur les rapports de pouvoir dans le monde du travail. The Primitives, trois hommes ont quelque chose à livrer, mais quoi, où et à qui, ils semblent l’avoir oublié ! Une performance gestuelle, comique et absurde surprenante.

Festival : parade(s)

Le cirque est très à l’honneur. Peter Sweet et David Poznanter , associent théâtre masqué et jonglage, roue Cyr et musique. Collectif à sens unique rassemble des artistes de différents pays formés à l’école de cirque de Québec.

Pour la danse on attend beaucoup de la satire explosive de la vie conjugale présentée par la Compagnie Bilbobasso où un couple s’étripe joyeusement autour des tâches ménagères.

Marionnettes et théâtre d’objets sont aussi présents avec, entre autres, La terrible histoire de Thomas Sankara , le Che Guevara africain, imaginée par Brigitte Burdin et Gilles Rhodes avec un matériel qui tient dans deux valises. La surprise est aussi au rendez-vous avec l’errance de deux Têtes d’ampoule !

Les spectacles musicaux vont de la fanfare de Nanterre aux musiques du monde parfois mêlées de cirque.

Il y a des espaces dédiés spécifiquement aux enfants, des installations et des ateliers et des créations participatives et cette année un gros effort a été fait, en partenariat ave la mission handicap de la ville, pour rendre la fête accessible au plus grand nombre.

Trois jours de fête dans les rues, les parcs et sur les places du centre ancien de Nanterre.

Micheline Rousselet

Du vendredi à 17h au dimanche soir.

Tous les spectacles sont gratuits.

Toutes les informations sur la programmation sur www.nanterre.fr/cartoParades et sur Facebook parades.nanterre

Renseignements tél : 39 92 

Autres articles de la rubrique Evènements culturels, festivals, grands entretiens...

  • les Itinéraires poétiques, ARDEURS
    Une programmation très riche et dispersée sur toutes les communes de l’agglomération de St Quentin en Yvelines est proposée pour ce 20ème Printemps des poètes. L’invitée d’honneur est la poètesse... Lire la suite (26 février)
  • Dulcie September, une histoire particulière
    Dulcie September, représentante de l’ANC, a été assassinée en plein Paris , il va y avoir près de trente ans. Une émission lui est consacrée sur France Culture, Une histoire particulière ; Diffusion... Lire la suite (Octobre 2017)
  • « Festival Les nuits des arènes »
    Né de la volonté de créer des échanges entre les individus, de décloisonner les arts, de les remettre au cœur de notre société et de laisser les jeunes s’emparer d’un projet ambitieux, le festival « les... Lire la suite (Août 2017)
  • Festivals de l’été 2017 – partenaires réduc’snes
    Pour la 10ème année consécutive un cahier "Spécial Festivals" est inclus dans le numéro de juin de l’US-MAG, adressé au domicile des 62.000 enseignants et autres personnels de second degré syndiqués au... Lire la suite (Juillet 2017)
  • S’évader pour se retrouver
    Contrairement au turritopsis nutricula, une sorte de méduse minuscule des grands fonds marins, qui nous regarde avec des yeux qui n’en sont pas, les mondes ne sont pas immortels. Ce petit animal a,... Lire la suite (Juillet 2017)