Evènements culturels, festivals, grands entretiens...

Festival des Arts de la rue à Nanterre

« Parade(s) » 1er, 2 et 3 juin 2018

Créé en 1990 le festival des arts de la rue de Nanterre, entièrement gratuit, invite comme chaque année une quarantaine de compagnies venues de France, mais aussi du Japon, de Suisse, du Burkina-Fasso, du Togo, de Guinée, de Colombie, d’Argentine et du Brésil. Du théâtre d’objets, du théâtre de rue, des marionnettes, du cirque, de la danse, de la musique, des installations, tous les spectacles nous invitent à entrer dans des univers poétiques, engagés ou oniriques, toujours surprenants et souvent décalés.

festival : parade(s)

Quelques exemples de théâtre de rue : La Compagnie Annibal et ses éléphants présentera Le grand cirque des sondages, un spectacle interactif et évolutif qui évoquera sur le mode burlesque les sondages et statistiques, qui emplissent notre actualité sur des sujets aussi divers que variés. Les Batteurs de pavé, une compagnie suisse, se lance dans un spectacle interactif Germinal où le public va jouer presque tous les rôles du célèbre roman de Zola. Gilles Rhode, avec la Compagnie Burdin-Rhode recrée avec de jeunes étudiants d’aujourd’hui la pièce d’ « agit prop », 10 mai 1968 , qu’il avait écrite et jouée dans les rues à l’époque. La troupe burkinabé KPG nous immerge, avec Kossyam , dans une insurrection populaire au Burkina avec ses tensions, ses peurs, ses espoirs, la volonté des habitants et surtout des jeunes de chasser un dictateur.
Pour le cirque on peut retenir Afuma , trois échassiers venus du Togo présenter des acrobaties à couper le souffle, accompagnés par des percussionnistes, Saut du collectif Bigbinôme quatre artistes virtuoses qui osent des sauts surprenants avec des seaux et enfin Boulevard Conakry du Terya Circus, qui évoquent le marché de Conakry à grand renfort de jonglages et de prouesses acrobatiques.

Pour la danse on attend beaucoup de Nois Um de la Cia delà Praka venue du Brésil qui mêle danse contemporaine et acrobaties. Parmi les spectacles musicaux la Parade Impériale du Kikiristan devrait nous surprendre par ses joutes musicales surfant entre taraf mélancolique, sérénades acrobatiques et mariachis échevelés. Marionnettes et théâtre d’objets sont aussi présents avec entre autres un spectacle de rue, La traque , du collectif Projet D qui présente une enquête menée par cinq comédiens et dix-sept marionnettes.

Il y a des espaces dédiés spécifiquement aux enfants, des installations, des ateliers et des créations participatives comme un travail sur la Lumière mené par le collectif nanterrien Les Plastikeuses, avec les Compagnies Annibal et ses éléphants et l’Oeil du baobab. L’Auto Studio l’Oeil du baobab offre un atelier dans le quartier du Parc pour permettre aux participants de faire leur propre film. Comme l’an passé un gros effort a été fait, en partenariat avec la mission handicap de la ville, pour rendre la fête accessible au plus grand nombre.

Trois jours de fête dans les rues, les parcs et sur les places du centre ancien de Nanterre.

Micheline Rousselet

Du vendredi à 17h au dimanche soir.

Tous les spectacles sont gratuits.

Toutes les informations sur la programmation sur www.nanterre.fr/cartoParades et sur Facebook parades.nanterre

Renseignements tél : 01 41 37 94 20 

Autres articles de la rubrique Evènements culturels, festivals, grands entretiens...

  • « Biennale internationale des arts de la marionnette »
    Pour sa dixième édition, ce festival invite 47 compagnies françaises et étrangères qui se produiront dans 26 théâtres de Paris, Seine-Saint-Denis, Hauts de Seine, Val de Marne et Seine et Marne. La... Lire la suite (17 avril)
  • Festival Marto
    Le Festival de marionnettes et d’objets propose un voyage dans les différentes techniques marionnettiques (fil, gaine, bunraku, masques, papier, ombres, figurines, objets divers). Il y en a pour... Lire la suite (17 mars)
  • « La semaine extra »
    Au Centre dramatique national transfrontalier de Thionville, NEST, cinq jours de spectacles où entre autres on pourra voir : Change me , l’histoire d’un ado transgenre qui tente de faire croire... Lire la suite (17 mars)
  • Gérard Gelas, directeur du Théâtre du Chêne Noir - entretien
    Après avoir fêté les 50 ans de créations du Théâtre du Chêne noir que vous avez créé à Avignon en 1967, on peut célébrer cette année les 50 ans du ‘’Off” dont vous êtes le concepteur en 1968 avec André... Lire la suite (Octobre 2018)
  • « Festival Imago »
    Ce festival qui a lieu tous les deux ans permet à travers le théâtre, la marionnette, la musique ou la danse de découvrir des artistes professionnels en situation de handicap et d’encourager l’accès... Lire la suite (Septembre 2018)