Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

Paroles du Larzac Ouvrage collectif sous la direction d’E. Baillon

Revenir sur l’histoire d’une lutte de 10 ans, qui ne s’est jamais essoufflée ni divisée et a débouché sur une victoire : c’est l’objet d’un colloque qui s’est tenu à Millau en octobre 2011, à l’initiative de la Ville et de l’Association pour l’aménagement du Larzac. Les témoignages des participants, l’éclairage d’historiens, de journalistes, … ont donné lieu à un livre, «  Paroles du Larzac  », sous la direction d’Elisabeth Baillon, responsable de l’écomusée du Larzac de 82 à 87, maire adjointe à la Culture à Millau de 89 à 95.

Pour ceux qui ont connu cette époque comme pour les plus jeunes, le livre permet de comprendre comment une bande de paysans, au départ plutôt individualistes et conservateurs, a réussi à construire un mouvement social d’une efficacité remarquable, capable de mettre l’État et l’Armée en échec. Comment ils ont réussi à garder leur unité et le contrôle collectif de leur mouvement, tout en s’agrégeant les soutiens les plus divers : de la Chambre d’agriculture et de la FDSEA, des industriels de Roquefort et de nombre d’élus locaux, jusqu’aux groupes « gauchistes » - PSU, Gauche prolétarienne, etc – et aux comités « Larzac » fleurissant un peu partout, en passant par les antimilitaristes, les militants régionalistes occitans et les Églises (catholiques et protestantes). Et surtout comment, sous l’influence de la Communauté (chrétienne) de l’Arche et de Lanza del Vasto, ils ont choisi la non-violence comme mode d’action, en l’imposant y compris à ceux qui auraient bien voulu en découdre violemment avec les Autorités. Le livre se conclut sur les acquis à long terme de la lutte.

Parce qu’ils ont été partie prenante du mouvement, les intervenants en donnent bien sûr une vision idéale. Il manque sans doute un regard plus critique et le débat n’est guère vif entre les protagonistes. Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit là d’un témoignage intéressant, qui fait réfléchir aux conditions pour mener à bien une lutte sociale, même si les circonstances et le contexte ont changé.

Sylvie Chardon

« Paroles du Larzac », ouvrage collectif sous la direction d’Elisabeth Baillon, Éditions Privat.

Autres articles de la rubrique Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

  • Jean d’Aillon
    Jean d’Aillon poursuit les chroniques d’Edward Holmes et Gower Watson inspirées par Conan Doyle – il faut reconnaître l’intrigue – et habillées par les descriptions de la situation politique et militaire... Lire la suite (8 janvier)
  • « Power », Michaël Mention, 10/18
    Les années 1960 sont des années de mort, l’assassinat de John Kennedy en 1963, celui de son frère Robert le 6 juin 1968 et entre, celui de Malcom X le 21 février 1965 et de Martin Luther King le 4... Lire la suite (7 janvier)
  • Redécouvrir James Baldwin. (1924-1987)
    James Baldwin est un peu oublié ces temps-ci. Une erreur. Ses romans, ses articles restent des repères essentiels pour appréhender les États-Unis d’aujourd’hui et d’hier. La question blanche, une... Lire la suite (Décembre 2019)
  • Dans la collection 10/18, Grands déctectives
    10/18 propose, dans la collection Grands Détectives : « Les premières enquêtes de Lizzie Martin », deux en l’occurrence : « Un intérêt particulier pour les morts » et « La curiosité est un pêché mortel... Lire la suite (Décembre 2019)
  • « Les variations de la citerne », Jan Wagner
    Le Père Noël n’est pas toujours nécessaire pour faire des cadeaux. Toutes les périodes de l’année sont propices. Par les temps qui courent – et vite – il est nécessaire de se référer plutôt à la Mère... Lire la suite (Décembre 2019)