Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

Paroles du Larzac Ouvrage collectif sous la direction d’E. Baillon

Revenir sur l’histoire d’une lutte de 10 ans, qui ne s’est jamais essoufflée ni divisée et a débouché sur une victoire : c’est l’objet d’un colloque qui s’est tenu à Millau en octobre 2011, à l’initiative de la Ville et de l’Association pour l’aménagement du Larzac. Les témoignages des participants, l’éclairage d’historiens, de journalistes, … ont donné lieu à un livre, «  Paroles du Larzac  », sous la direction d’Elisabeth Baillon, responsable de l’écomusée du Larzac de 82 à 87, maire adjointe à la Culture à Millau de 89 à 95.

Pour ceux qui ont connu cette époque comme pour les plus jeunes, le livre permet de comprendre comment une bande de paysans, au départ plutôt individualistes et conservateurs, a réussi à construire un mouvement social d’une efficacité remarquable, capable de mettre l’État et l’Armée en échec. Comment ils ont réussi à garder leur unité et le contrôle collectif de leur mouvement, tout en s’agrégeant les soutiens les plus divers : de la Chambre d’agriculture et de la FDSEA, des industriels de Roquefort et de nombre d’élus locaux, jusqu’aux groupes « gauchistes » - PSU, Gauche prolétarienne, etc – et aux comités « Larzac » fleurissant un peu partout, en passant par les antimilitaristes, les militants régionalistes occitans et les Églises (catholiques et protestantes). Et surtout comment, sous l’influence de la Communauté (chrétienne) de l’Arche et de Lanza del Vasto, ils ont choisi la non-violence comme mode d’action, en l’imposant y compris à ceux qui auraient bien voulu en découdre violemment avec les Autorités. Le livre se conclut sur les acquis à long terme de la lutte.

Parce qu’ils ont été partie prenante du mouvement, les intervenants en donnent bien sûr une vision idéale. Il manque sans doute un regard plus critique et le débat n’est guère vif entre les protagonistes. Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit là d’un témoignage intéressant, qui fait réfléchir aux conditions pour mener à bien une lutte sociale, même si les circonstances et le contexte ont changé.

Sylvie Chardon

« Paroles du Larzac », ouvrage collectif sous la direction d’Elisabeth Baillon, Éditions Privat.

Autres articles de la rubrique Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

  • "Quand le Tage s’arrêtait à Tolède"
    Notre collègue et militant syndical Vincent Silveira, s’est adonné, depuis sa retraite d’ancien professeur de mathématiques, à sa passion pour l’histoire et la littérature en écrivant notamment trois... Lire la suite (10 septembre)
  • « Le procès de Miss Silence », Patricia Wentworth
    S’appeler « Miss Silence » est déjà tout un programme surtout lorsqu’il est question d’un procès pour homicide d’une vieille dame, une lointaine cousine de sa grand-mère assassinée dans son lit. Carey... Lire la suite (10 septembre)
  • « Le rocher avec des ailes », Anne Hillerman
    Anne Hillerman est la fille de Tony – qui a créé les personnages de la police tribale navajo dont le lieutenant Leaphorn – et a repris la saga via les personnages de Bernadette Manuelito et Jim Chee,... Lire la suite (9 septembre)
  • « DR. Knox », Peter Spiegelman
    La cité des anges, on le sait, abrite les studios de Hollywood – situé au bout de Hollywood Boulevard -, usine à rêves, comme Beverly Hills où logent toutes les stars de ce business. Los Angeles ne se... Lire la suite (9 septembre)
  • « Le dernier pêché », Rebecka Aldén
    Rebecka Aldén, pour son premier roman « Le dernier péché », dresse le portrait d’une femme qui a réussi en donnant des conseils de vie après un terrible accident qui a failli lui coûter la vie. Nora –... Lire la suite (8 septembre)