Actualité théâtrale

"Paula Spencer, la femme qui se cognait dans les portes" au Théâtre de le Tempête, partenaire "Réduc’snes"

Aux médecins qui l’interrogeaient sur sa vie, Paula Spencer répondait : Qu’est-ce que je faisais dans les années 80 ? Je me cognais dans les portes.
Paula Spencer, personnage récurent de plusieurs romans de Roddy Doyle, a épousé très jeune, le plus beau et le plus gentil des voyous de quartier.
Lorsque celui-ci meurt, les souvenirs affluent. Lui reviennent en mémoire le premier bal, une chute qu’elle fit, son enfance mais aussi des images plus douloureuses, celles qui correspondent à l’époque de sa vie, où, sous l’emprise d’un époux devenu alcoolique, elle était rouée de coups.
Mais le misérabilisme et le dolorisme ne sont pas au rendez-vous de ses révélations. Elle leur préfère la sensibilité et la tendresse.
La comédienne franco-irlandaise Olwen Fouéré qui joue en français ce personnage emblématique a remporté de nombreux prix d’interprétation pour le rôle de Paula Spencer.
Roddy Doyle naît et grandit à Kilbarrack, un quartier populaire de Dublin. Alors qu’il enseigne la géographie et l’anglais, il écrit et publie son premier roman The Commitments. Deux autres romans viendront compléter La Trilogie de Barrytown, The Snapper et The Van,
qui deviendront des films mis en scène par Alan Parker et Stephan Frears.

Olwenn Fouéré, comédienne irlandaise

La saga de la famille Rabbite dont il y est question, est largement autobiographique. Elle impose le style de Roddu Doyle, humour corrosif et style cru inspiré de la culture orale des quartiers populaires de Dublin.
Michel Abecassis est comédien, auteur et metteur en scène. Il est le fondateur de la compagnie Le Théâtre de l’éveil qui axe son travail sur les écritures contemporaine et sur l’adaptation pour le théâtre de romans, récits et correspondances.
Il crée en 2006-2008 au théâtre du Rond-Point : "Pièces détachées/oulipo". Il est également le metteur en scène de "Vian v’la Boris", de "L’augmentation" de Georges Perec ou du Cabaret Pessoa. Francis Dubois

Théâtre de le Tempête
Cartoucherie Route du Champ-de-Manœuvre – 75 012 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 43 28 36 36 ou www.la-tempete.fr
Du 16 au 28 septembre, puis en tournée : voir calendrier sur site du "Théâtre de l’Eveil" : http://teveil.neufblog.com/mon_weblog/paula-spencer.html

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée »
    Comme chaque semaine le Comte se rend chez la Marquise le jour où elle tient salon. Il craint qu’elle ne soit entourée de la foule habituelle des importuns, mais ce jour-là la météo en a décidé... Lire la suite (14 juin)
  • « L’avare »
    Comme l’a dit Louis Jouvet, ce n’est pas tant une passion de l’argent qui habite Harpagon, qu’une maladie qui le rend stupide, dur et égoïste à un degré magnifique ». C’est ce côté très noir qui habite... Lire la suite (13 juin)
  • « VxH – La voix humaine »
    Une femme attend, seule à côté d’un téléphone, un signe d’amour de celui qui l’a quittée. Elle parle, comprend, l’excuse, s’excuse. Elle aime toujours, s’invente des culpabilités pour ne pas faire face à un... Lire la suite (12 juin)
  • « L’Établi »
    Dans la foulée de mai 1968, des étudiants militants maoïstes choisirent de s’établir en usine pour encourager la création d’un mouvement révolutionnaire au sein de la classe ouvrière. Robert Linhart,... Lire la suite (11 juin)
  • « King Kong Théorie »
    Paru en 2006, l’essai de Virginie Despentes a été présenté comme « un manifeste pour un nouveau féminisme ». Les controverses se déchaînèrent autour du livre où l’auteur parlait du viol qu’elle avait subi... Lire la suite (4 juin)