Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film d’Olivier Assayas (France)

"Personal shopper" Sortie en salles le 14 décembre 2016.

Maureen, une jeune américaine, est venue vivre à Paris à la suite de la mort de son frère auquel elle était très attachée.

Pour subvenir à ses besoins, elle a pour mission de s’occuper de la garde-robe et des accessoires d’une femme célèbre.

Un salaire substantiel lui laisse l’esprit libre pour tenter d’atteindre l’objectif qu’elle s’est fixé : attendre comme il le lui avait promis de son vivant, que l’esprit de son frère se manifeste.

Alors qu’isolée dans la maison que celui-ci occupait avec sa compagne, elle attend des nuits entières que survienne un signe de sa présence, elle se met à recevoir de mystérieux coups de téléphone et de nombreux messages anonymes.

Cinéma : personal shopper

Maureen partage son temps entre des deux activités essentielles : courir les maisons des grands couturiers, celles des grands bijoutiers afin d’anticiper les besoins et les caprices de son employeuse et se tenir à l’affût du moindre bruit qui pourrait être une manifestation de la présence de son frère jumeau.

Le tournage de "Personal Shopper " n’était pas au programme de la filmographie d’Olivier Assayas. Après " Sils Maria " il avait monté un projet qui a été abandonné à la veille de son premier jour de tournage.

Olivier Assayas décide alors, ce qu’il n’avait jamais fait jusque-là, d’écrire un scénario à partir de "rien".

C’est peut-être une explication à la structure un peu décousue de " Personal Shopper " avec l’impression que le mécanisme narratif comporte des rebondissements et des dénouements qui surviennent comme par nécessité.

C’est en partie parce que Maureen n’aime pas le travail qu’elle est tenue d’exercer pour des raisons économiques qu’elle se réfugie avec entêtement dans les forces occultes, dans la communication avec l’au-delà. Au risque de s’en trouver déséquilibrée, fragilisée.

Cependant, le fait de situer son film dans ce qui est visible et ce qui est invisible, entre les vivants et les morts, ne permet jamais au récit de " Personal Shopper " d’accéder à une vraie dimension fantastique et à aucun moment on n’est entraîné dans l’obstination de Maureen à rentrer en contact avec l’esprit de son frère.

Le film souffrirait de ses faiblesses scénaristiques s’il ne bénéficiait du savoir-faire d’Olivier Assayas, d’une mise en scène magnifique, d’une construction virtuose, d’une image envoûtante et surtout d’une interprétation de Kristeen Stewart impressionnante de finesse.

Cette jeune comédienne est habitée par une sorte de grâce naturelle. La fluidité de son jeu, la fluidité dans ses gestes, ses déplacements, apportent tout à la fois au personnage son mystère, sa fragilité et sa gravité.

Sa prestation méritait un prix d’interprétation à Cannes 2016 où Olivier Assayas a obtenu un prix de la mise en scène mérité.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « La bonne réputation »
    Sofia appartient à la haute bourgeoisie locale. En ce début des années 80, elle mène une vie de luxe et d’oisiveté et ne se préoccupe que de futilités. Les échanges superficiels avec ses amies tout aussi... Lire la suite (15 octobre)
  • « L’angle mort »
    Bébé déjà, Dominick disparaissait mystérieusement de la vue de ses proches. Adulte, le pouvoir de se rendre invisible existe toujours mais il ne s’en sert pas beaucoup. Pire, il a fait de son pouvoir... Lire la suite (14 octobre)
  • « Warrior women »
    « Warrior women » dresse le portrait d’une grande dame des luttes indiennes-américaines, Madonna Thunder Hawk. Le film retrace sa vie de militante, de son éveil politique à la fin des années soixante... Lire la suite (13 octobre)
  • « Martin Eden »
    Martin Eden, un jeune marin voué à ne jamais quitter le milieu prolétaire qui est le sien va, grâce à sa nature curieuse et ambitieuse et au bénéfice de rencontres favorables, voir se dessiner une... Lire la suite (13 octobre)
  • « Mathias et Maxime »
    Mathias et Maxime sont deux amis d’enfance. Leurs rapports amicaux et limpides ne sont menacés d’aucun changement jusqu’au jour où, pour les besoin d’un court métrage amateur, on leur demande de jouer... Lire la suite (12 octobre)