Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film d’Olivier Assayas (France)

"Personal shopper" Sortie en salles le 14 décembre 2016.

Maureen, une jeune américaine, est venue vivre à Paris à la suite de la mort de son frère auquel elle était très attachée.

Pour subvenir à ses besoins, elle a pour mission de s’occuper de la garde-robe et des accessoires d’une femme célèbre.

Un salaire substantiel lui laisse l’esprit libre pour tenter d’atteindre l’objectif qu’elle s’est fixé : attendre comme il le lui avait promis de son vivant, que l’esprit de son frère se manifeste.

Alors qu’isolée dans la maison que celui-ci occupait avec sa compagne, elle attend des nuits entières que survienne un signe de sa présence, elle se met à recevoir de mystérieux coups de téléphone et de nombreux messages anonymes.

Cinéma : personal shopper

Maureen partage son temps entre des deux activités essentielles : courir les maisons des grands couturiers, celles des grands bijoutiers afin d’anticiper les besoins et les caprices de son employeuse et se tenir à l’affût du moindre bruit qui pourrait être une manifestation de la présence de son frère jumeau.

Le tournage de "Personal Shopper " n’était pas au programme de la filmographie d’Olivier Assayas. Après " Sils Maria " il avait monté un projet qui a été abandonné à la veille de son premier jour de tournage.

Olivier Assayas décide alors, ce qu’il n’avait jamais fait jusque-là, d’écrire un scénario à partir de "rien".

C’est peut-être une explication à la structure un peu décousue de " Personal Shopper " avec l’impression que le mécanisme narratif comporte des rebondissements et des dénouements qui surviennent comme par nécessité.

C’est en partie parce que Maureen n’aime pas le travail qu’elle est tenue d’exercer pour des raisons économiques qu’elle se réfugie avec entêtement dans les forces occultes, dans la communication avec l’au-delà. Au risque de s’en trouver déséquilibrée, fragilisée.

Cependant, le fait de situer son film dans ce qui est visible et ce qui est invisible, entre les vivants et les morts, ne permet jamais au récit de " Personal Shopper " d’accéder à une vraie dimension fantastique et à aucun moment on n’est entraîné dans l’obstination de Maureen à rentrer en contact avec l’esprit de son frère.

Le film souffrirait de ses faiblesses scénaristiques s’il ne bénéficiait du savoir-faire d’Olivier Assayas, d’une mise en scène magnifique, d’une construction virtuose, d’une image envoûtante et surtout d’une interprétation de Kristeen Stewart impressionnante de finesse.

Cette jeune comédienne est habitée par une sorte de grâce naturelle. La fluidité de son jeu, la fluidité dans ses gestes, ses déplacements, apportent tout à la fois au personnage son mystère, sa fragilité et sa gravité.

Sa prestation méritait un prix d’interprétation à Cannes 2016 où Olivier Assayas a obtenu un prix de la mise en scène mérité.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Sunset »
    1913, Irisz Leiter revient à Budapest après avoir passé son enfance dans un orphelinat. Son retour a Budapest est motivé par le désir de travailler dans le magasin de chapeaux dont autrefois, ses... Lire la suite (19 mars)
  • « Résistantes »
    Eveline, Zoulikha, Alice trois femmes aujourd’hui vieillissantes se sont engagées dans les rangs du FLN dès le tout début de la guerre d’indépendance algérienne. Déterminées à accomplir la mission qu’on... Lire la suite (18 mars)
  • « M »
    M. Menahem qui a été, alors qu’il était enfant, abusé par des membres de sa communauté, revient vingt ans après à la recherche des coupables dans son quartier natal de Bnel Brak, capitale mondiale des... Lire la suite (18 mars)
  • « Dernier amour »
    Au XVIIIème siècle, Giacomo Casanova connu pour son goût pour le plaisir et le jeu ,a été contraint de s’exiler et a élu domicile à Londres. Dans cette ville qui lui est totalement inconnue, son chemin... Lire la suite (17 mars)
  • « L’homme qui a surpris tout le monde »
    Aux confins de la Taïga sibérienne, Egor assure les fonctions de garde forestier. C’est un bon père de famille, un époux aimant et un citoyen intègre respecté de tous. Alors que lui et sa femme Natalia... Lire la suite (16 mars)