Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

Polar

« Personne ne le saura », Brigitte Gauthier Un sujet d’actualité et de société

« Personne ne le saura » est un titre bien choisi pour une intrigue qui repose sur la « drogue du viol », ce composé chimique qui tue toute volonté et noie dans l’oubli les traces de ce crime. La personne qui a fait l’objet de cette agression ne s’en souvient pas. C’est le trou noir. Comment convaincre la police de la réalité du viol ?

Polar : personne ne le saura

Brigitte Gauthier raconte cette plongée dans le noir de la mémoire. Son héroïne, Anna meurt pendant le temps de l’effet de la drogue, là trois heures. L’auteure veut nous amener au cœur de cet enfer pour essayer de retrouver le fil de l’eau de la vie. Une histoire aussi de vengeance d’une femme meurtrie, trompée par son ami et victime d’un prédateur plein de la bonne conscience du mâle incapable d’être dominateur.

Pour des raisons que je n’arrive pas à démêler, c’est le lecteur qui se noie dans les détails. L’écriture n’arrive ni à susciter l’empathie ni avoir le style d’une rapport froid sur les faits. Seule la volonté de cette femme, Anna, arrive à obliger à tourner les pages. La préparation de son retour dans le monde des vivants est bien vu. Il faut accepter, pour s’en rendre compte, d’arriver à la fin.

Nicolas Béniès.

« Personne ne le saura », Brigitte Gauthier, Série Noire/Gallimard.

Autres articles de la rubrique Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

  • Spécial James Lee Burke.
    Dave Robicheaux, flic de Louisiane, est le personnage clé de l’œuvre de James Lee Burke, son double plus sans doute que ses autres personnages. Robicheaux c’est la Nouvelle-Orléans, sa corruption,... Lire la suite (1er août)
  • « Derek Bailey », Jean-Marie Montera
    Le guitariste anglais Derek Bailey (1930-2005) a été un des pionniers de la branche nouvelle dite « Improvisation libre ». Son importance est telle que, dès 1966, il a changé la donne et brouiller les... Lire la suite (31 juillet)
  • « Dans la tête de Victor Orban »
    Illibéralisme un terme qui fait fureur pour décrire l’arrivée au pouvoir par la voie électorale de dictateurs au petit pied qui battent en brèche tous les droits démocratiques et installent un pouvoir... Lire la suite (31 juillet)
  • « Les soviets en Russie, 1905-1921 », Oskar Anweiler
    La révolution russe fait couler beaucoup d’encre. En oubliant les « soviets », bizarrement. Pourtant, ils représentent une forme nouvelle de démocratie. Ils dérangent et obligent à s’interroger sur les... Lire la suite (30 juillet)
  • « « Underworld, Romans noirs », William R. Burnett
    William R. Burnett, né à Springfield (Ohio), en 1899, a eu le choc de sa vie en arrivant à Chicago. La deuxième grande ville des États-Unis, la porte du Midwest, industrielle et corrompue, capitale de... Lire la suite (29 juillet)