Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

Polar

« Personne ne le saura », Brigitte Gauthier Un sujet d’actualité et de société

« Personne ne le saura » est un titre bien choisi pour une intrigue qui repose sur la « drogue du viol », ce composé chimique qui tue toute volonté et noie dans l’oubli les traces de ce crime. La personne qui a fait l’objet de cette agression ne s’en souvient pas. C’est le trou noir. Comment convaincre la police de la réalité du viol ?

Polar : personne ne le saura

Brigitte Gauthier raconte cette plongée dans le noir de la mémoire. Son héroïne, Anna meurt pendant le temps de l’effet de la drogue, là trois heures. L’auteure veut nous amener au cœur de cet enfer pour essayer de retrouver le fil de l’eau de la vie. Une histoire aussi de vengeance d’une femme meurtrie, trompée par son ami et victime d’un prédateur plein de la bonne conscience du mâle incapable d’être dominateur.

Pour des raisons que je n’arrive pas à démêler, c’est le lecteur qui se noie dans les détails. L’écriture n’arrive ni à susciter l’empathie ni avoir le style d’une rapport froid sur les faits. Seule la volonté de cette femme, Anna, arrive à obliger à tourner les pages. La préparation de son retour dans le monde des vivants est bien vu. Il faut accepter, pour s’en rendre compte, d’arriver à la fin.

Nicolas Béniès.

« Personne ne le saura », Brigitte Gauthier, Série Noire/Gallimard.

Autres articles de la rubrique Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

  • Deux polars, de Pologne et de Slovaquie
    Du côté de Varsovie Zygmun Miloszewski est salué, à juste raison à la lecture de « Te souviendras-tu de demain ? », comme un romancier qui compte. Il met en scène un couple de vieux amants mariés,... Lire la suite (25 août)
  • « A tombeau ouvert », Raul Argemi
    Raoul Argemi, aujourd’hui journaliste, romancier et homme de théâtre, fut, en 1975, un des acteurs de la lutte armée contre la dictature. Cette expérience sert de toile de fond à ce roman, « A tombeau... Lire la suite (23 août)
  • « Une année de cendres », Philippe Huet
    . Philippe Huet longtemps rédacteur en chef adjoint de Paris Normandie a voulu, dans « Une année de cendres », raconter l’histoire de deux truands qui ont tenu Le Havre de la fin de la seconde... Lire la suite (23 août)
  • « Stoneburner », William Gray
    William Gray (1941-2012) est considéré, aux Etats-Unis comme le maître du « Southern Gothic », un genre qui mélange allègrement le noir avec des ingrédients tenant du grotesque ou du surréel venant en... Lire la suite (22 août)
  • Spécial James Lee Burke.
    Dave Robicheaux, flic de Louisiane, est le personnage clé de l’œuvre de James Lee Burke, son double plus sans doute que ses autres personnages. Robicheaux c’est la Nouvelle-Orléans, sa corruption,... Lire la suite (1er août)