Archives

Petit billet pour une mise au point…

Le SNES-FSU a fait part au Monde de son appréciation nuancée des programmes de Langues et Cultures de l’Antiquité pour le collège qui lui ont été présentés par le CSP le 16 décembre. L’article publié dans Le Monde le samedi 19 décembre 2015, intitulé « Latin et grec : des programmes pour rassurer » ne rend que partiellement compte de l’avis du SNES-FSU. En effet, si les propos rapportés sont exacts, ils ont été tronqués et ne permettent pas vraiment de les comprendre.

Pour le SNES-FSU, les programmes sont « solides », en effet, mais parce qu’ils conservent l’unité de la discipline. On peut regretter les allègements liés aux horaires réduits que la réforme veut imposer mais il faut reconnaître que, pour ce cadre horaire-là, les programmes ne manquent pas d’ambition.

La « dynamique » que nous soulignons est celle qui consiste à faire le lien, dès la classe de 5ème, entre l’étude du latin et celle du grec, non pas une dynamique d’ensemble. La différence est de taille.

Enfin, nous avons bien évoqué la mise en place progressive des programmes, entre 2009 et 2012. Il s’agissait de l’ensemble des programmes, de français et de langues et cultures de l’antiquité, pour les professeurs de Lettres Classiques. Nous développions ensuite l’idée qu’à la rentrée 2016 ces mêmes professeurs allaient devoir s’approprier et mettre en œuvre tous les programmes à la fois sur tous les niveaux -travail colossal-, si la réforme s’appliquait. L’oubli de cette précision nuit, une nouvelle fois, à l’intelligibilité de nos propos.

Vous pourrez trouver sur notre site le compte-rendu complet de l’audience en suivant ce lien : http://www.snes.edu/Audience-du-Groupe-Lettres-au-CSP-16-decembre-2015.html

Notre analyse des programmes des enseignements de complément, plus nuancée que ce que cet article le laisse croire, sera prochainement publiée sur notre site.

Autres articles de la rubrique Archives