Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Louis Garrel (France)

"Petit tailleur" Sortie le 6 octobre au MK2 Beaubourg

Arthur est apprenti tailleur dans l’atelier de confection d’Albert. Une grande tendresse unit les deux hommes. L’un est jeune et romantique, l’autre à la tendresse bourrue, garde toute sa vitalité alors que la maladie le menace et qu’il voudrait bien, qu’après lui, Arthur prenne la relève.
Arthur aime Marie-Julie qui est actrice, joue "La petite Catherine de Heilbronn" et tente de repousser les avances pressantes de son metteur en scène. Car Marie-Julie, dès leur première rencontre, est tombée sous le charme du petit tailleur, ce garçon pétri d’amitié et de tendresse…
Le film de Louis Garrel a beaucoup de charme. Fidèle à ses amis, anciens élèves du Conservatoire ou venant d’ailleurs, qui jouaient dans son précédent court métrage "Mes copains", sélectionné dans de nombreux festivals, ils sont de nouveau au rendez-vous. Arthur Igual, Sylvain Creuzevault, Léa Seydoux ou Lolita Chammah. Avec eux, il dresse une peinture tendre d’une jeunesse tâtonnante, des amitiés persistantes, de la fidélité aux engagements et des coups de foudre dont on voudrait bien qu’ils durent toute la vie.
Arthur devra-t-il choisir entre l’amour de Marie-Julie et sa fidélité à Albert et à l’engagement tacite qui les lie ?
"Petit tailleur" est un moment dans la vie d’Arthur, un de ces moments où se posent les choix difficiles. Celui qu’il fera est-il le plus sage ? C’est en tous cas celui qui répond le plus à son besoin d’un attachement profond.
La photographie est très belle et rappelle que Louis Garrel est le digne fils de son père. Il a opté pour le noir et blanc qui va bien avec la belle énergie mélancolique des personnages.
Les comédiens sont parfaits. Léa Seydoux promise à une belle carrière est belle et touchante. Arthur Igual émeut en petit tailleur pris entre l’univers exigu de l’atelier et son profond désir d’ailleurs mais s’il y a une révélation dans ce film, c’est Grand Albert, un acteur octogénaire débutant, dont le naturel confondant traduit merveilleusement la générosité du vieux tailleur et son désarroi souterrain.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « La juste route »
    En août 1945, dans un petit village du centre de la Hongrie, chacun se prépare au mariage du fils du notaire. Alors que la bourgade est plongée dans l’effervescence de la noce, débarquent du train,... Lire la suite (15 décembre)
  • « Maria by Callas »
    Quand Maria Callas disait « Il y a deux personnes en moi : Maria et Callas », s’agissait-t-il d’une formule ou au contraire, du fruit d’une vraie réflexion à propos de sa vie ? Le film de Tom Volf... Lire la suite (12 décembre)
  • « Soleil battant »
    Gabriel et Iris, un couple de trentenaires, sont retournés dans la maison familiale au Portugal où ils ont vécu quelques années auparavant, au cours de vacances, un terrible drame qui les a privés à... Lire la suite (12 décembre)
  • « Mariana »
    Mariana, la quarantaine passée, issue de la haute bourgeoisie chilienne, a d’abord cédé aux influences de son père et plus tard à celles de son mari. Elle se réveille de sa soumission dès lors qu’elle... Lire la suite (11 décembre)
  • « Les bienheureux »
    L’Algérie, quelques années après la guerre civile. Amad et Samir, lui est médecin, elle est universitaire, ont décidé de fêter leur anniversaire de mariage au restaurant. Pendant le trajet en voiture... Lire la suite (11 décembre)