Archives

Physique-Chimie : les programmes nouveaux sont arrivés : Evolutions sans révolution

La dernière version des programmes de Sciences et Technologie (cycle 3) et de Sciences-Physiques est en ligne.
Il semble que le conseil supérieur des programmes ait pris en compte un certain nombre des demandes des collègues, portées par le SNES.
Malheureusement, quel que soit le cycle, la nécessité de séances en groupes à effectifs réduits pour expérimenter n’est jamais notifiée.

I Programme de sciences et Technologie de cycle 3

Le programme de Sciences et Technologie de cycle 3 est davantage bouleversé sur le fond. Alors que les Sciences-Physiques feront leur rentrée en 6e dans une enveloppe horaire globalisée (au risque de l’EIST) via la réforme du collège, très peu de contenus les concernaient dans le projet de programme. Ils sont désormais mieux identifiés mais surabondants. Il est peu raisonnable de penser pouvoir le traiter intégralement dans le temps imparti. La fusion de ces trois disciplines en un seul programme reste inacceptable.

La référence à l’EIST a été explicitement supprimée mais la nouvelle formulation faisant référence à « la poursuite de l’approche interdisciplinaire rencontrée en primaire » est largement critiquable et peut encore mener la hiérarchie à inciter trop fortement à organiser l’EIST, qui n’a pourtant pas fait la preuve de son efficacité. Les textes et la position de l’Inspection Générale à ce sujet permettront de s’y opposer.
De plus, l’approche globale des disciplines en un seul programme demeure inacceptable tant elle nie l’importance de la maîtrise des savoirs disciplinaires pour être capable de les enseigner correctement.

Le manque de repères annuels forts va compliquer la répartition des contenus .
Le problème majeur est que les notions censées être abordées en classe sont trop complexes et abstraites. Par exemple, l’énergie ne devrait faire l’objet d’un apprentissage que beaucoup plus tard.

Par ailleurs certains concepts sont étudiés de façon redondante dans les deux cycles. Cette approche spiralaire risque d’engendrer une lassitude des élèves. Évidemment, il a peut-être été jugé prudent de doubler quelques notions pour compenser les lacunes inévitables de leur enseignement au cycle 3.

II Programme de physique chimie de cycle 4

Comparé au projet de programme, la présentation a beaucoup évolué, a été simplifiée et la colonne "Connaissances" a été développée et précisée. Si à la lecture, le professeur comprend mieux jusqu’à quel niveau d’approfondissement la plupart des notions doivent être étudiées ; pour certaines l’interprétation demeure floue. C’est inacceptable puisqu’il s’agit d’une source d’inégalités entre les élèves au niveau national.

Il manque aussi de réels repères annuels forts pour répartir ces contenus sur les trois années du cycle. Le préambule invite à la diversité des progressions sans prendre en compte les déménagements d’élèves et compliquant le travail imposant des TZR qui enseignent sur deux ou trois établissements différents.

Les références à une production écrite/orale en anglais ont été supprimées conformément à notre demande. Il s’agissait là d’une aberration du projet de programme. Il demeure l’exploitation de documents en anglais.

L’enseignement des langues vivantes ne s’improvisent pas et ne relèvent pas des compétences du professeur de Physique-Chimie. Quant au niveau langagier des élèves, il n’est pas adapté si tôt à ce type de travail.

La quantité de contenus n’a pas été adaptée à l’horaire affecté à l’enseignement de la Physique-Chimie (diminution d’une demi-heure hebdomadaire en 3e, et localement horaire réduit aux dépens des EPI). Au lieu de prendre le temps d’approfondir les sujets étudiés, il faudra encore enseigner montre en main.

Le titre du thème " L’homme et son environnement" a été modifié comme demandé pour choisir un titre plus en relation avec les contenus étudiés et moins anthropocentré. De même le principe du "cahier de laboratoire" a disparu du programme

Enfin, l’apparition de l’histoire des sciences et de l’astronomie seront appréciées par les collègues et les élèves dans les deux cycles.

pour en savoir plus

Autres articles de la rubrique Archives