Physique-Chimie au lycée : dans la perspective de la réforme

Physique-chimie dans la réforme du lycée

Comment s’organisera l’enseignement de la physique-chimie au lycée à partir des rentrées 2019/2020.

Marge dans l’ « ancien » lycée Marge dans le futur lycée
Seconde 10,5h 12h
Première 9h 8h
Tale 9h 8h

I. I. LES HORAIRES EN PHYSIQUE-CHIMIE

lycée actuel futur lycée futur lycée Tronc commun
2nde 3h + enseignement d’exploration 1 enseignement technologique
désormais optionnel et facultatif financé sur les heures de marge
3h
1ere 3h + AP+ TPE Spécialité 4h
suppression de l’AP et des TPE
« enseignement scientifique » 2h
Tale 5h + éventuellement 2h de spécialité Spécialité 6h « enseignement scientifique » 2h

Toujours pas d’horaires fléchés pour les dédoublements en sciences expérimentales. Ils sont pris sur la marge qui sert aussi à l’AP, aux langues rares……

II. UN NOUVEL ENSEIGNEMENT

Le nouvel enseignement intitulé « enseignement scientifique » croise mathématiques, SVT, PC et informatique.

Extrait du discours de Madame Souad Ayada à l’Agence de presse française spécialisée dans l’éducation (mi juin 2018) :
« Nous n’allons pas leur demander de renoncer à leur discipline mais les inviter, dans les enseignements qui mettent en jeu plusieurs disciplines, à envisager des objets communs qu’ils aborderont à partir de leur discipline »
A priori pas d’horaire disciplinaire mais on espère un programme par discipline.

Quelques inquiétudes :
Comment se fera la répartition par discipline ? Se dirige t-on vers une annualisation de la répartition ?

III. LES CHANGEMENTS

Classe de Seconde :

- Peu de changements en ce qui concerne les enseignements dits « communs ».
- Disparition des enseignements d’exploration.
- Possibilité pour les élèves de choisir deux enseignements optionnels un d’enseignement général et un d’enseignement technologique. Ils sont facultatifs.
- Ces enseignements, l’AP et l’aide à l’orientation seront financés sur la marge.

Classes de Première et Terminale :

- Suppression des séries.
- Trois spécialités en Première et deux en Terminale. L’objectif est que les élèves se spécialisent en Terminale pour « coller » aux attendus de l’enseignement supérieur. Au lieu d’approfondir les disciplines de la série choisie, le futur lycée fonctionne par soustraction d’une discipline étudiée.
- L’AP et l’aide à l’orientation seront financés sur la marge.

IV. LA FEUILLE DE ROUTE DU CSP (CONSEIL SUPÉRIEUR DES PROGRAMMES)

- Le CSP souhaite « remathématiser » l’enseignement de physique-chimie mais souhaite une introduction plus progressive de la pratique expérimentale
- Les enseignements de spécialité permettront d’atteindre un approfondissement satisfaisant dans l’approche des savoirs et des méthodes en allant plus loin qu’aujourd’hui dans les différents concepts.
- Le CSP borne de manière précise quels élèves pour quel enseignement de spécialité.

Pour tout comprendre sur la structure complète de ce futur lycée, et ses conséquences sur nos métier, lire : Lycée, bac, post-bac : s’informer et agir !

Autres articles de la rubrique Physique-Chimie au lycée : dans la perspective de la réforme