Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Nora Philippe (France)

"Pôle Emploi, ne quittez pas !" Sortie en salles le 19 novembre 2014.

Dans un Pôle emploi du 93, à Livry-Gargan, quarante agents font face à quatre mille demandeurs d’emploi.

Samia, Corinne, Thierry, Zuleika (ceux qui ont accepté de se livrer au jeu de la caméra) doivent accueillir, soutenir et surveiller, faire du chiffre, se plier aux directives politiques et aux règles de la communication, et surtout, trouver du travail là où il n’y en a pas.

Nora Philippe filme une équipe qui a intégré l’impossible à son quotidien.

Cinéma : "Pôle Emploi"

L’agence sur laquelle elle a porté son choix est intéressante pour la mixité sociale de la commune où elle est située.

Car si Livry-Gargan est une ville essentiellement pavillonnaire, l’agence englobe une partie du secteur de Clichy-Sous-Bois et certaines zones sensibles adjacentes.

Ses autres exigences étaient de trouver une antenne où les activités "indemnité" et "placement" étaient menées sur le même site afin de pouvoir balayer les deux champs, avec une équipe conséquente et le plus possible de mouvement.

Il lui fallait également des locaux qui ne soient pas trop décatis et des espaces larges pour éviter une photo trop sinistre, des mouvements entravés.

Les agents qui acceptaient la caméra devaient s’y prêter en toute confiance et ne se sentir contraints d’aucune sorte au silence ou à la retenue.

Le film de Nora Philippe n’accorde que peu de place aux demandeurs d’emploi qui ne sont présents à l’image qu’au cours d’entretiens.

La réalisatrice a fait ce choix afin de concentrer essentiellement son travail sur l’approche d’une équipe de Pôle Emploi au travail, confrontée à la multitude de difficultés qui surviennent au quotidien et face auquel le personnel répond au mieux de ses possibilités réduites.

Le témoignage ne lui semblant pas le bon moyen, elle s’est appliquée à filmer le déroulement des journées depuis le dialogue avec les demandeurs d’emploi qui font partie de la réalité quotidienne de l’agence, jusqu’aux moments de pause, en passant par les réunions de travail, les bilans, les dialogues de sourds avec les responsables de services soumis aux contraintes politiques et au rendement.

Elle a choisi l’unité de lieu, une continuité dans le temps et une unité de groupe au sein du système.

Elle a fait en sorte que le jargon qu’utilise le personnel soit accessible au spectateur par un travail méticuleux de montage en déchiffrant, déconstruisant, reconstruisant, de façon à arriver à une simplification d’accès.

" Pôle emploi ne quittez pas !" rend compte au plus près d’une réalité douloureuse, d’une situation sans cesse répétée où les agents de Pôle-Emploi et les demandeurs d’emploi se retrouvent souvent à égalité d’inconfort moral et de résignation.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « La bonne réputation »
    Sofia appartient à la haute bourgeoisie locale. En ce début des années 80, elle mène une vie de luxe et d’oisiveté et ne se préoccupe que de futilités. Les échanges superficiels avec ses amies tout aussi... Lire la suite (15 octobre)
  • « L’angle mort »
    Bébé déjà, Dominick disparaissait mystérieusement de la vue de ses proches. Adulte, le pouvoir de se rendre invisible existe toujours mais il ne s’en sert pas beaucoup. Pire, il a fait de son pouvoir... Lire la suite (14 octobre)
  • « Warrior women »
    « Warrior women » dresse le portrait d’une grande dame des luttes indiennes-américaines, Madonna Thunder Hawk. Le film retrace sa vie de militante, de son éveil politique à la fin des années soixante... Lire la suite (13 octobre)
  • « Martin Eden »
    Martin Eden, un jeune marin voué à ne jamais quitter le milieu prolétaire qui est le sien va, grâce à sa nature curieuse et ambitieuse et au bénéfice de rencontres favorables, voir se dessiner une... Lire la suite (13 octobre)
  • « Mathias et Maxime »
    Mathias et Maxime sont deux amis d’enfance. Leurs rapports amicaux et limpides ne sont menacés d’aucun changement jusqu’au jour où, pour les besoin d’un court métrage amateur, on leur demande de jouer... Lire la suite (12 octobre)