Observatoire des collèges

Travailler au collège aujourd’hui

collège : préparer la rentrée 2019-2020 mis à jour le 14 décembre 2018

A la prochaine rentrée commencera à s’organiser le fonctionnement du collège l’année scolaire 2019-2020. Au mois de janvier, le chef d’établissement recevra la dotation horaire globalisée (DHG) et devra la répartir entre les différentes disciplines. L’équipe pédagogique doit s’emparer collectivement de cette question de façon à construire collectivement une répartition des services la plus équilibrée possible.
Le Ministère rédige actuellement des textes : loi, décrets et arrêtés qui permettront des expérimentations moins cadrées et modifieront certains dispositifs comme les DIMA pour créer des "Troisièmes prépa-métier". La FSU a déjà voté contre le décret "Troisièmes prépa-métier" au Conseil Supérieur de l’éducation le 11 décembre, texte qui n’a obtenu qu’une voix pour sur l’ensemble du CSE, instance consultative.
En attendant que ces textes soient publiés, Le SNES-FSU vous rappelle les règles qui régissent actuellement le fonctionnement des collèges (EPI, AP, oral de DNB) et l’expérimentation "innovante". Il vous donne les outils réglementaires pour défendre vos droits et vous rappelle que c’est la force du collectif qui permet de résister aux pressions hiérarchiques et conserver son énergie de travail pour des projets pédagogiques choisis.

1.Faire vivre la démocratie dans l’établissement.
2. Effectifs : ça déborde !
3. Inclusion, comment l’organiser ?
4. Face aux prescriptions : comment évaluer ?
5. AP et EPI :
6. Les enseignements facultatifs
7. Les expérimentations doivent être votées en CA (École du socle et ses échanges de service avec le primaire, « classe coopérative »,...)
8. La rentrée en éducation prioritaire
9. Règlement intérieur et téléphone portable à la rentrée 2018
10. Plan artistique et culturel : danger de globalisation

1. Faire vivre la démocratie dans l’établissement.

Faites exister les débats dans votre établissement pour permettre d’organiser son fonctionnement en accord avec les personnels !
En lien avec vos sections SNES-FSU départementales et académiques, préparez ces discussions grâce à des Heures Mensuelles d’Information Syndicale (HMIS) permettant d’avoir des débats sans regard hiérarchique, de construire des réactions collectives, des argumentations que vous pourrez porter à plusieurs par la suite en conseils pédagogique ou en réunions plénières.

En janvier, il faut demander au-à la principal-e les chiffres de la Dotation globale horaire (DGH) et se réunir en heure d’information syndicale pour faire le point des besoins de chaque discipline. Le cas échéant, il ne faut pas hésiter à demander un complénent de dotation aux DASEN.
La préparation de rentrée et le vote du TRMD avec tableur DGH collège
Groupes de sciences au collège : DHGarticle- comment les défendre ?

2. Effectifs : ça déborde !

Il est important de s’informer sur les règles d’attribution des moyens académiques : nombre de classes, existe-t-il encore des seuils d’effectifs ou non ?

Tous les enseignements seront-ils assurés à la rentrée ?
Hausse des effectifs : c’est officiel !
32 000 élèves en plus, 1 800 postes en moins

Et suite aux annonces du Ministère :
Éducation nationale : grève le 12 novembre !
2 650 suppression de postes

3. Inclusion, comment l’organiser ?

Le SNES-FSU vient de publier un livret pour tout savoir sur l’inclusion au collège : des rappels, un état des lieux, des outils pour agir et aller vers une inclusion raisonnée.

32 P inclusion sup US 781 sept 2018

4. Face aux prescriptions : comment évaluer ?

- L’article le plus récent sur la question :
Collège : l’évaluation, un enjeu de métier

et les précédents :
- LSUN:vrai/faux
- L’évaluation des bilans de fin de cycle en Sixième et Troisième engendre des pressions de la hiérarchie sur le mode d’évaluation, des réunions répétées et une évaluation parfois aléatoire ou opaque.
- Une circulaire tente de déposséder les enseignants de cette évaluation déjà problématique.

Imposition de classes "sans notes" versus liberté pédagogique.

L’expérience montre que dans les établissements où les enseignants résistent collectivement, ce type de projet est rapidement abandonné par les chefs d’établissement. Certains imposent une double évaluation tout au long de l’année pour "préparer" l’évaluation des bilans de fin de cycle ; ce fonctionnement n’est pas réglementaire. Une fois la charge de travail doublée, les enseignants acceptent plus facilement de glisser dans un système unique d’évaluation "sans notes" afin d’éviter de travailler en "double tâche".

- Classes "sans notes" : ce n’est pas obligatoire
- Évaluation : ne rien se laisser imposer
- Rappel : un point sur l’évaluation des élèves en collège en janvier 2017- résultats d’enquête

5. AP et EPI :

- Le SNES-FSU rappelle qu’ aucun texte réglementaire n’oblige à faire apparaître EPI et/ou AP dans le tableau récapitulatif des moyens par discipline (TRMD), et encore moins dans l’emploi du temps. Ils font partie intégrante de nos enseignements disciplinaires et leur contenu dépendent des programmes.

- AP et EPI : où en est-on ?
- AP et EPI : prenons la main !

6. Les enseignements facultatifs

Liste des enseignements facultatifs au collège

7. Les expérimentations doivent être votées en CA (École du socle et ses - échanges de service avec le primaire, « classe coopérative »,...)

Le projet est souvent utilisé pour contourner le caractère national du système éducatif. Sous couvert d’adaptation au local et d’expérimentations, les EPLE sont mis en concurrence et la liberté pédagogique des enseignants est malmenée. Le SNES-FSU est favorable à ce que la construction du projet d’établissement soit un moment de réflexion entre collègues sur les problématiques et atouts locaux afin de dégager un projet cohérent, respectueux de la liberté pédagogique des enseignants.
La bataille doit se mener à toutes les étapes de l’élaboration du projet et bien entendu en CA, instance qui décide en ce domaine, sur proposition des équipes pédagogiques.

- Ce qu’il faut savoir sur la réglementation actuelle de l’expérimentation
- Les écoles du socle : un professeur certifié ou agrégé ne peut pas se voir imposer d’enseigner en primaire

8. Actualité de l’éducation prioritaire

- Attention à la réunionite de certains chefs d’établissement. La pondération vise bien à diminuer le temps de travail, via une réduction du service hebdomadaire d’enseignement. Les heures et le temps ainsi libérés appartiennent au(x) professeur(s) : le chef d’établissement ne peut en disposer. Le temps libéré par la pondération n’est pas "à compenser" : la pondération des heures en établissement REP+

- Projet du ministère au sujet de la prime REP+ : une prime à mériter

- Le Ministère prévoit pour la rentrée prochaine un statu quo de la carte de l’éducation prioritaire, en prévision d’une réforme approfondie menant vers une allocation progressive des moyens. Autres annonces en suspense : favoriser les "grands" collèges, moins onéreux en moyens d’encadrement, et mettre en place des Cités éducatives dans 60 quartiers politiques de la ville en septembre 2019.
Le SNES-FSU demande un état des lieux de l’éducation prioritaire et que la carte actuelle soit revue cet automne comme prévu par les textes. Il réaffirme l’importance du principe d’une carte et son exigence d’un périmètre large de l’EP qui comprenne aussi les lycées généraux, technologiques et professionnels, dont l’articulation avec les collèges est essentielle, les zones rurales et les DROM qui présentent des spécificités par rapport aux territoires urbains et périurbains. Il demande une carte définie par des indicateurs nationaux transparents et concertés déterminant pour chaque établissement en fonction de son niveau de difficulté scolaire, sociale et territoriale des moyens lui permettant de réduire les inégalités. Il demande de même l’amélioration des mesures pour l’ensemble des personnels (en particulier les AED), notamment une revalorisation de l’indemnitaire déconnectée de toute modalité d’évaluation collective en fonction de la "performance" supposée des équipes.
Un stage national s’est tenu pendant deux jours au siège du SNES-FSU sur la question de l’éducation prioritaire les 7 et 8 novembre 2018. Il fait suite au dossier de l’US mag sur ce sujet.

9. Téléphone portable à la rentrée 2018

Va-t-il falloir réécrire le règlement intérieur ?
Téléphone portable au collège : le texte de loi définitif

10. Plan artistique et culturel : danger de globalisation

Des postes en moins, un plan de plus !
Plan pour l’éducation artistique et culturelle

Autres articles de la rubrique Observatoire des collèges

  • Collège, résister à la réforme
    La lutte contre la réforme du collège continue. La journée du 26 janvier a prouvé encore une fois l’opposition des personnels à « collège 2016 ». En attendant un nouveau rendez-vous national après les... Lire la suite (Mars 2016)
  • Un autre avenir pour le collège
    Depuis plus de 9 mois, les enseignants du second degré se mobilisent contre la réforme du collège imposée par la ministre de l’Éducation. Par différents biais (manifestations, grèves, pétitions,... Lire la suite (Mars 2016)
  • Réforme du collège et formation : modalités d’action, témoignages.
    La lutte contre la réforme du collège continue, notamment via les formations. Vous trouverez ci-dessous trois possibilités d’action. Témoignages : ici. Les plans de formation varient selon les... Lire la suite (Novembre 2015)
  • Formations à la réforme : témoignages
    Vous trouverez ci-dessous des témoignages d’enseignants ayant assisté aux diverses réunions de formation à la réforme du collège, organisées dans toutes les académies. Ces enseignants, syndiqués ou non,... Lire la suite (Octobre 2015)
  • Formations-formatage, c’est non !
    Pour faire passer aux forceps le "plan de formation" destiné aux professeurs en collège en vue de l’application de la réforme à la rentrée 2016, le ministère fait flèche de tout bois, y compris en... Lire la suite (Octobre 2015)