Actualité théâtrale

Au Théâtre du Rond-Point, jusqu’au 10 avril

"Pouêt pouêt, monsieur Milord !" Un spectacle écrit, réalisé et mis en scène par David Rochline

David Rochline est un touche à tout. Il est peintre, illustrateur, scénographe, chanteur, comédien, décorateur de cinéma. Son premier spectacle en 1975 racontait la vie de Cécile Sorel. En 1987, il figure au programme du Festival d’Automne avec "Paris-Gypsy" et ses dessins et peintures sont régulièrement présentés dans des galeries.
Pour "Pouët pouët, monsieur Milord" il a associé son goût pour la chanson, le Rock n’roll à la couleur des illustrations des livres pour enfants.
Sapé comme un Milord en frac noir et haut de forme, l’œil charbonneux et le déhanchement coulé, il semble surgir de nulle part quand il fait son apparition sur la scène.
On découvre qu’il n’est pas seul quand apparaissent à leur tour, le pianiste et le guitariste l’un et l’autre maquillés et habillés en clown.
David Rochline interprète ses chansons avec un évident talent et une retenue flatteuse accompagné par ses deux comparses. Mais c’est là que le spectacle qui subit une sorte de dédoublement perd de son identité. Faut-il donner priorité à ce personnage singulier et au spectacle de cabaret qui en découle ou aux gesticulations attendues du duo de clowns traditionnels. Les deux ont du mal à fonctionner ensemble au point qu’on se pose la question de savoir à qui se destine le spectacle. Un jeune public amateur de cirque ou un public adulte traditionnel amateur de cabaret ?
On quitte la salle sans avoir la réponse mais avec la certitude qu’on vient d’assister à une spectacle qui n’est pas sans charme.
Francis Dubois

Théâtre du Rond-Point
2, bis avenue Franklin Roosevelt
75 008 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 44 95 98 21
www.theatredurondpoint.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Mademoiselle Julie »
    La pièce d’August Strindberg a été montée plusieurs fois la saison passée, pourtant on a l’impression de la redécouvrir chaque fois au gré des adaptations et des interprétations, tant elle est riche et... Lire la suite (19 septembre)
  • « L’Amérique n’existe pas »
    Un homme, bien seul au milieu de cartons plus ou moins bien empilés, se lance dans un monologue. Il raconte des histoires, il fait naître des personnages comme cet homme qui ne monte jamais dans un... Lire la suite (18 septembre)
  • « À l’abordage »
    Sasha troublée par la beauté d’un jeune homme Ayden arrive avec son amie Carlie dans la communauté où il habite avec un maître à penser charismatique, Kinbote, secondé par sa sœur, Théodora. Kinbote... Lire la suite (18 septembre)
  • « Contes et légendes »
    L’intelligence artificielle est au cœur des recherches scientifiques d’aujourd’hui. Simples remplaçants des hommes pour des tâches répétitives ou dangereuses au départ, on ferait bien aujourd’hui des... Lire la suite (17 septembre)
  • « Où est mon chandail islandais ? »
    Knutte est revenu au village pour l’enterrement de son père. Il n’est pas venu les mains vides, mais les poches pleines de bière, sans compter celles qu’il pourra trouver, ainsi que quelques... Lire la suite (17 septembre)