Actualité théâtrale

Au Théâtre du Rond-Point, jusqu’au 10 avril

"Pouêt pouêt, monsieur Milord !" Un spectacle écrit, réalisé et mis en scène par David Rochline

David Rochline est un touche à tout. Il est peintre, illustrateur, scénographe, chanteur, comédien, décorateur de cinéma. Son premier spectacle en 1975 racontait la vie de Cécile Sorel. En 1987, il figure au programme du Festival d’Automne avec "Paris-Gypsy" et ses dessins et peintures sont régulièrement présentés dans des galeries.
Pour "Pouët pouët, monsieur Milord" il a associé son goût pour la chanson, le Rock n’roll à la couleur des illustrations des livres pour enfants.
Sapé comme un Milord en frac noir et haut de forme, l’œil charbonneux et le déhanchement coulé, il semble surgir de nulle part quand il fait son apparition sur la scène.
On découvre qu’il n’est pas seul quand apparaissent à leur tour, le pianiste et le guitariste l’un et l’autre maquillés et habillés en clown.
David Rochline interprète ses chansons avec un évident talent et une retenue flatteuse accompagné par ses deux comparses. Mais c’est là que le spectacle qui subit une sorte de dédoublement perd de son identité. Faut-il donner priorité à ce personnage singulier et au spectacle de cabaret qui en découle ou aux gesticulations attendues du duo de clowns traditionnels. Les deux ont du mal à fonctionner ensemble au point qu’on se pose la question de savoir à qui se destine le spectacle. Un jeune public amateur de cirque ou un public adulte traditionnel amateur de cabaret ?
On quitte la salle sans avoir la réponse mais avec la certitude qu’on vient d’assister à une spectacle qui n’est pas sans charme.
Francis Dubois

Théâtre du Rond-Point
2, bis avenue Franklin Roosevelt
75 008 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 44 95 98 21
www.theatredurondpoint.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « À deux heures du matin »
    Pourquoi cet homme n’a-t-il pas allumé son téléphone portable depuis trois jours, pourquoi a-t-il effacé son compte facebook pour le rouvrir peu après sous un autre nom, pourquoi n’a-t-il pas pris... Lire la suite (17 septembre)
  • « Danser à la Lughnasa »
    Un jeune homme se souvient de l’été 1936 dans la maison familiale isolée en Irlande où il vivait avec sa mère et ses quatre tantes. Michaël s’en souvient car il y eut cet été là le retour de son oncle,... Lire la suite (16 septembre)
  • « Les naufragés » suivi de « La fin de l’homme rouge »
    Après Ressusciter les morts , Emmanuel Meirieu s’attache à nouveau à adapter deux livres témoignages, Les naufragés, avec les clochards de Paris de Patrick Declerck et La fin de l’homme rouge de... Lire la suite (16 septembre)
  • Théâtre 14
    Les nouveaux directeurs du théâtre 14, Mathieu Touzé et Édouard Chapot, proposent aux abonnés et aux curieux, pendant la durée des travaux au théâtre qui vont durer jusqu’au 20 janvier, UN PARCOURS... Lire la suite (13 septembre)
  • « Tempête en juin »
    Ce sont les deux parties de Suite française que Virginie Lemoine et Stéphane Laporte ont adapté et mis en scène (Virginie Lemoine seule pour la seconde partie) dans ces deux spectacles. Irène... Lire la suite (13 septembre)