Actualité théâtrale

Au Théâtre du Rond-Point, jusqu’au 10 avril

"Pouêt pouêt, monsieur Milord !" Un spectacle écrit, réalisé et mis en scène par David Rochline

David Rochline est un touche à tout. Il est peintre, illustrateur, scénographe, chanteur, comédien, décorateur de cinéma. Son premier spectacle en 1975 racontait la vie de Cécile Sorel. En 1987, il figure au programme du Festival d’Automne avec "Paris-Gypsy" et ses dessins et peintures sont régulièrement présentés dans des galeries.
Pour "Pouët pouët, monsieur Milord" il a associé son goût pour la chanson, le Rock n’roll à la couleur des illustrations des livres pour enfants.
Sapé comme un Milord en frac noir et haut de forme, l’œil charbonneux et le déhanchement coulé, il semble surgir de nulle part quand il fait son apparition sur la scène.
On découvre qu’il n’est pas seul quand apparaissent à leur tour, le pianiste et le guitariste l’un et l’autre maquillés et habillés en clown.
David Rochline interprète ses chansons avec un évident talent et une retenue flatteuse accompagné par ses deux comparses. Mais c’est là que le spectacle qui subit une sorte de dédoublement perd de son identité. Faut-il donner priorité à ce personnage singulier et au spectacle de cabaret qui en découle ou aux gesticulations attendues du duo de clowns traditionnels. Les deux ont du mal à fonctionner ensemble au point qu’on se pose la question de savoir à qui se destine le spectacle. Un jeune public amateur de cirque ou un public adulte traditionnel amateur de cabaret ?
On quitte la salle sans avoir la réponse mais avec la certitude qu’on vient d’assister à une spectacle qui n’est pas sans charme.
Francis Dubois

Théâtre du Rond-Point
2, bis avenue Franklin Roosevelt
75 008 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 44 95 98 21
www.theatredurondpoint.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • La nuit juste avant les forêts
    Tout d’abord, il y a le texte, dur, puissant, superbe, qui résonne fortement avec l’actualité. Et pourtant, Bernard-Marie Koltes l’a écrit et fait représenter dans le Off d’Avignon en 1977. Il ne sera... Lire la suite (20 juillet)
  • Alain Paris chante les fables de La Fontaine
    Est-ce l’horaire ? Est-ce le lieu très excentré près des remparts de l’Oulle ? Il y avait peu de monde pour ce joli spectacle et c’est bien dommage. Alain Paris chante les fables de La Fontaine,... Lire la suite (17 juillet)
  • Beaucoup de bruit pour rien
    La modernité de cette pièce écrite en 1600 est saisissante. Elle est accentuée par la mise en scène intelligente de Salomé Villiers et Pierre Hélie. L’action est placée dans un cadre qui évoque tout... Lire la suite (8 juillet)
  • « Dévotion, dernière offrande aux dieux morts »
    Clément Bondu, écrivain, poète, musicien et metteur en scène en résidence aux Plateaux Sauvages signe le texte et la mise en scène de ce spectacle dont il nourrissait le projet depuis plusieurs années... Lire la suite (3 juillet)
  • « Comment ça va ? »
    Cette question appelle toujours ou presque la même réponse « Bien » ! Pourtant quand on est une comédienne qui vient d’avoir cinquante ans, qu’on a un mari informaticien au chômage et un fils adolescent... Lire la suite (26 juin)