Les Chaires supérieures

Accès à la HEB pour les professeurs de Chaires Supérieures

Pour la création d’un 7ème échelon Le SNES-FSU écrit au ministre

Pour parfaire la revalorisation des professeurs de Chaires Supérieures, le SNES-FSU demande la création d’un septième échelon permettant à tous l’accès à la hors échelle B avant le départ en retraite.

Le SNES-FSU a écrit au ministre pour l’alerter sur la nécessité de créer un 7ème échelon dans la carrière des professeurs de Chaires Supérieures. Vous trouverez ce courrier en bas de l’article.

Retour sur le feuilleton de la HEB pour les professeurs de chaires supérieures
1. 2016 : le corps des professeurs de chaires supérieures est écarté des discussions relatives à PPCR. Le SNES-FSU débloque la situation en organisant la riposte et en mobilisant les associations. Le courrier commun envoyé à la ministre de l’EN et au premier ministre débouche sur la réouverture du dossier par le ministère.
2. Printemps 2017  : le SNES-FSU consulte la profession et obtient le débouché à la HEB via la classe exceptionnelle des agrégés. Pour le SNES-FSU, cette situation ne peut être que transitoire.
3. Juillet 2018 : premières promotions rétroactives au 1er septembre 2017 à la HEB pour des professeurs de chaires supérieures partant à la retraite à l’automne 2018.
4. Juillet 2018 : la pression du SNES-FSU permet de rouvrir le dossier : au CTM de juillet 2018 est adopté le débouché à la HEB au sein du corps par un échelon spécial.
5. 2019 : Publication du décret statutaire entérinant la HEB dans le corps et en mai tenue de la CAPN promouvant les premiers professeurs de chaires supérieures à la HEB au sein du corps.

Pour parfaire les acquis de la nouvelle carrière revalorisée, le SNES-FSU exige
• la publication du décret statutaire afin de permettre les premières promotions rétroactives à la HEB au sein du corps dès septembre 2018 ;
• une durée de 3 ans pour le passage du 5e au 6e échelon correspondant à l’accès au 4e échelon de la hors-classe des agrégés ;
• la transformation de l’échelon spécial en projet en 7e échelon accessible à tous.

Carrière des professeurs de chaires supérieures

Le travail syndical cohérent du SNES-FSU
Les mêmes organisations syndicales qui dénonçaient le dispositif PPCR et annonçaient avec fracas que l’accès à la HEB dans le corps des professeurs agrégés représentait une déchéance et une régression pour les professeurs de chaires supérieures, expliquent aujourd’hui qu’il vaut mieux être agrégé que chaire supérieure. Ces discours incohérents constitue en réalité un bel hommage au travail et au combat syndical réalisé par le SNES-FSU dans le cadre du dispositif PPCR pour revaloriser la carrière des professeurs agrégés. Grâce aux acquis du dispositif PPCR, la HEB est désormais accessible aux professeurs agrégés de CPGE. Le SNES-FSU s’est battu pour obtenir une translation vers le haut de la carrière des agrégés, des heures supplémentaires mieux rémunérées, un nouveau débouché de carrière permettant une revalorisation indiciaire et des gains pour la retraite importants. Les professeurs agrégés de CPGE bénéficient pleinement de ces mesures et c’est à mettre à l’actif du SNES-FSU.

Poursuivre le travail syndical du SNES-FSU pour obtenir la HEB pour tous
C’est en s’appuyant sur ces acquis des agrégés que le SNES-FSU peut légitimement revendiquer un débouché à la HEB tout aussi accessible pour tous les professeurs de chaires supérieures.
Actuellement, avec la mise en place progressive de l’accès à la HEB, il y aura, à terme, 10% du corps, c’est-à-dire 225 emplois, à l’échelon spécial. Il faudra parcourir deux chevrons (B-2 et B-3) dans l’échelon spécial pour atteindre l’indice sommital (indice 1067), le temps d’attente au chevron B-2 est d’un an.

Il y aura 110 emplois à l’échelon spécial pour 2018-2019, 165 en 2019-2020, 185 en 2020-2021, 205 en 2021-2022 et 225 en 2022-2023. Or, ce sont 116 professeurs de chaires supérieures en 2015, 143 en 2016, 146 en 2017, 125 en 2018 qui sont partis à la retraite. On peut en conclure qu’avec la mise en œuvre d’une bonne rotation, une partie très importante des professeurs de chaires supérieures pourront finir à l’indice sommital.

Raison de plus pour revendiquer, comme le fait le SNES-FSU, que tous les collègues puissent être promus dans le déroulé normal de la carrière dans la suite logique du rythme unique d’avancement de la carrière des professeurs de chaires supérieures, avancée obtenue dans le cadre du dispositif PPCR. En effet, puisque les professeurs de chaires supérieures ont déjà été choisis par l’Inspection générale pour l’excellence de leur travail, le débouché à la hors échelle B doit être accessible à tous en fin de carrière. Cet objectif est réalisable avec la création d’un 7ème échelon en lieu et place de l’échelon spécial qu’entend mettre en place le ministère.

C’est pour atteindre cet objectif que le SNES-FSU a écrit au ministre. Les collègues peuvent compter sur le poids du SNES-FSU qui représente la première organisation syndicale en CPGE depuis des années. Interlocuteur crédible, il agit et parvient à faire bouger les lignes par ses interventions répétées et déterminantes auprès du ministère et dans les différentes instances comme il l’a déjà maintes fois démontré.

Courrier au ministre_accès HEB

Autres articles de la rubrique Les Chaires supérieures