Actualités

Pour notre statut, pour notre métier : toutes et tous mobilisés !

Depuis deux ans, les mauvais coups ne cessent de pleuvoir : gel de la valeur du point d’indice, rétablissement du jour de carence, suppressions de postes... Dans cette suite logique, le projet de loi Fonction publique vise à mettre à mal notre modèle social solidaire, à démanteler les services publics et les garanties de celles et ceux qui les font vivre. L’Éducation est particulièrement malmenée, entre la loi Blanquer, les suppressions de postes, les réformes des lycées, du bac et de Parcoursup. Les CPE ne sont pas en reste : remise en cause du bénéfice du régime dérogatoire, volonté de l’administration de dénaturer leur métier, et dernièrement, dénigrement par l’Inspection générale des finances (IGF) de l’effectivité de leur temps de travail. Aucune création de postes CPE au budget pour la deuxième année consécutive et 60 postes de moins au concours externe en deux ans viennent compléter ce triste bilan. La question de la revalorisation salariale reste plus que jamais d’actualité. Sur le temps de travail, nous invitons toute la catégorie à se saisir du « carton pétition » jointe à ce numéro et également sur le site du SNES-FSU, rubrique CPE, afin de faire savoir notre colère face à tant de mépris.
Lors de sa conférence de presse du 25 avril, le Président Macron s’est dit ouvert à l’abandon de son projet de supprimer 120 000 postes de fonctionnaires au cours du quinquennat. Effet d’annonce ou vrai tournant ? En l’état, ce sont 6000 postes de fonctionnaires qui ont déjà été supprimés. Quant aux deux projets de loi, Fonction publique et « loi pour l’École de la confiance », ils sont toujours dans le calendrier du gouvernement qui entend les faire adopter avant la fin de l’été.
Le SNES-FSU agit, avec l’ensemble des personnels et toutes les forces syndicales volontaires, pour contrer l’ensemble de ces projets car la riposte doit être à la hauteur. Il y a urgence à mener l’action, l’objectif du gouvernement étant de les mettre en œuvre dès la prochaine rentrée. Le SNES-FSU appelle donc tous les personnels d’éducation à se faire entendre, à se mobiliser et à prendre toute leur part dans les journées d’action.

CPE pages spéciales de l’US Mag supplément à l’US N°787 du 20 avril 2019 :

Carton pétition :

Autres articles de la rubrique Actualités