Actualité théâtrale

à L’Atelier du Plateau

« Pourquoi je ne suis pas née en Finlande ? » Jusqu’au 29 janvier à l’Atelier du Plateau

Praline Gay-Para est libanaise. Elle a quitté le Liban en 1975 et s’est réfugiée à Paris. Elle a vécu la guerre de loin et de si près par les journaux et surtout le téléphone qui la reliait à sa famille, à ses amis et en particulier à Mariam, une voisine qu’elle avait choisie comme mère. Conteuse, auteure et comédienne, elle nous fait vivre, non pas la guerre, car comme elle le dit « pour ce faire il suffit d’allumer la télé », mais à son environnement, à ce que ressentent ceux qui sont loin et pourtant si concernés, à l’humour que déploient ceux qui y sont plongés et pour qui il est une occasion de fuir les drames par le rire.

© Adrien Offredo

Dans la petite salle de l’Atelier du Plateau, Praline Gay-Para entourée par deux rangs de spectateurs nous raconte ses histoires et un film se déroule devant nous, où la guerre obsède même ceux qui sont loin. Ce qui domine, c’est l’absurdité du conflit, les engrenages de la violence, et le sentiment de dérision qu’éprouvent parfois ceux qui s’y sont trouvés embarqués et se demandent ce qu’ils font là. Quand on regarde Praline Gay-Para, sa façon de rouler les R, de parler avec ses mains, de toucher l’espace comme elle nous toucherait si on était ailleurs, nous entraîne au Moyen-Orient. On n’est jamais dans le pathos ; la distance de l’humour, la volonté de garder le drame à distance, même si c’est difficile est toujours là.
La mise en scène sobre et surtout les éclairages subtils de Samuel Mary contribuent au plaisir que l’on prend à cette soirée.
Micheline Rousselet

Du mardi au samedi à 20h
L’Atelier du Plateau
5 rue du Plateau, 75019 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 42 41 28 22

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Mary said what she said »
    Robert Wilson a offert le trône de Marie Stuart à Isabelle Huppert, une comédienne avec laquelle il se sent beaucoup d’affinités car elle comprend ce qu’il veut faire sans avoir besoin de beaucoup... Lire la suite (15 juin)
  • « Huckleberry Finn »
    Ce roman est considéré comme le chef d’œuvre de Mark Twain. L’histoire, qui se situe dans les années 1850 avant la guerre de sécession, est celle de Huckleberry Finn , un gamin si maltraité par son père... Lire la suite (7 juin)
  • L’école des femmes en accès libre sur internet
    Le spectacle L’école des femmes crée à l’Odéon en novembre 2018 avec une mise en scène de Stéphane Braunschweig est disponible en accès libre sur le site internet du théâtre et sur la plateforme Vimeo... Lire la suite (7 juin)
  • « Le champ des possibles »
    Après ses deux premiers spectacles ( La banane américaine, consacré à l’enfance et Pour que tu m’aimes encore, à l’adolescence), qui ont connu un joli succès, Élise Noiraud se consacre, avec ce nouvel... Lire la suite (6 juin)
  • « Charlotte »
    Charlotte Salomon naît en 1917 dans une famille juive aisée avec un père médecin et professeur d’Université. Sa mère meurt alors qu’elle n’a que neuf ans et elle n’apprendra que bien plus tard qu’elle... Lire la suite (5 juin)