Communiqués du SNES

Pourquoi le SNES-FSU ne se rendra pas à la convocation du CSP

Le SNES-FSU est convoqué par le CSP le vendredi 5 octobre après-midi. Alors que les associations de spécialistes sont actuellement reçues sur les projets de programmes, l’ordre du jour de la réunion avec le SNES-FSU n’est toujours pas défini. Notre demande de pouvoir accéder à des documents écrits pour préparer cette entrevue a reçu une fin de non-recevoir.

Le SNES-FSU, syndicat majoritaire du second degré, fort de sa représentativité et de son expértise sur les contenus et les pratiques d’enseignement, avait demandé à être reçu par les groupes d’élaboration des projets de programme (GEPP), afin de faire valoir ses réflexions et ses éventuelles remarques ou propositions.

Les projets de programmes semblent relever pour le CSP d’une sorte de secret d’État. Il serait donc préférable de travailler dans l’urgence durant quelques semaines de fin octobre à novembre les productions de la quarantaine de GEPP ? Quelle qualité faut-il attendre de ce processus ? Nous avons vécu une situation similaire avec les programmes de Seconde en 2009-2010, textes médiocres car travaillés dans des délais courts. Ces mêmes délais nous sont de nouveau imposés, mais cette fois-ci pour deux niveaux (Seconde et Première) au lieu d’un. C’est inacceptable.

Le SNES-FSU dénonce des méthodes et un calendrier incompatibles avec l’élaboration de programmes de qualité au service des élèves, mais aussi de la société dans laquelle ils seront amenés à s’insérer dans leur vie personnelle, professionnelle et de citoyens. Les contenus des enseignements doivent être conçus pour permettre l’acquisition d’une culture commune : ils doivent s’articuler entre disciplines et au long des trois années du lycées, être exigeants tout en étant réalisables dans les horaires impartis. Le SNES-FSU demande aussi que les collègues soient consultés selon des modalités et une temporalité qui leur permettent une réflexion collective et un travail de fond.

Des programmes de qualité demandent du temps, de la réflexion, du débat, de la démocratie. Le fonctionnement actuel du CSP ne le permet pas.

https://www.snes.edu/IMG/pdf/2018-09-18-courrier_mme_ayada_soua_d.pdf 
https://www.snes.edu/Quelle-consultation-du-CSP-sur-les-programmes-du-lycee.html 

Autres articles de la rubrique Communiqués du SNES

  • Falsification et transparence
    Falsification et transparence Dans un communiqué à la presse le CSP se fend d’une diatribe contre certaines associations disciplinaires et organisations syndicales qui auraient diffusé « des... Lire la suite (18 octobre)