Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film d’Audrey Gordon (France)

« Première campagne » Sortie en salles le 17 avril 2019.

Toute nouvellement affectée au service politique de France 2, Astrid Mezmorian se voit propulsée par sa hiérarchie au poste de celle qui sera chargée de suivre la première campagne pour l’élection présidentielle d’Emmanuel Macron.

Deux mois de marathon, de tension, de décisions à prendre au pied levé, d’épreuves au quotidien et des défis à la montre dont la jeune journaliste s’acquitte avec efficacité, parfois à sa propre surprise.

Si «  Première campagne  » suit du point de vue de la jeune journaliste, les différentes étapes de la campagne du candidat Macron, le film qui ne prend jamais parti, reste à bonne distance des ses options politiques. Jamais il n’apparaît comme un candidat de sensibilité de gauche et à peine comme celui qui sauvera le pays de l’extrême droite.

cinéma : première campagne

Emmanuel Macron apparaît comme un prétexte à la fabrication du film, le centre du sujet revenant au personnage d’Astrid Mezmorian au moment où celle-ci doit faire ses preuves comme journaliste politique en période intense, improviser de nouvelles stratègies et éviter de commettre la moindre erreur qui pourrait lui être fatale..

« Première campagne » pourrait être l’histoire d’une équilibriste sans filet, d’un torero novice lâché

pour la première fois dans l’arène face à un taureau de corrida.

Audrey Gordon et Astrid Mezmorian se sont connues sur les bancs de Sciences-po où celle qui allait se diriger vers le documentaire avait déjà vu en l’autre, très tôt, en même temps qu’un personnage de cinéma, une jeune femme chargée de beaucoup d’énergie, désarmante de spontanéité et authentique en toutes circonstances.

Astrid Mezmorian a été envoyée pour couvrir le premier meeting de Macron moins pour ses qualités que parce que le sujet n’intéressait personne.

Cette mission qui revenait à Astrid a été le déclic pour Audrey Gordon qui s’est, dès ce moment-là intéressée à la campagne et à qui est venue l’idée de s’y plonger en suivant la jeune journaliste dans sa mission quasi improvisée.

L’originalité du projet réside dans le fait qu’Astrid Mezmorian et Emmanuel Macron entraient dans une campagne présidentielle en même temps.

Une rencontre avec Nathalie Saint-Cricq, la directrice du service politique de France 2 allait être un second déclic au moment du départ d’Astrid Mezmorian pour Toulon où Emmanuel Macron faisait un de ses premiers meetings.

Le film d’Audrey Gordon est un récit d’apprentissage que confirment les séquences de travail avec Nathalie Saint-Cricq, celle où Astrid Mezmorian interroge son père ou les moments avec son cameraman, reporter de guerre sur lequel elle s’appuie beaucoup.

Voilà un film passionnant plus sur l’engagement d’une journaliste politique débutante, ses premiers pas sur un terrain glissant et qui a la finesse d’intention de laisser au second plan le personnage du candidat quand bien même il s’appelle Emmanuel Macron.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • "Les 7 vierges"
    "Les 7 vierges" est un jeu. Il consiste, à l’aide d’icônes de la vierge, à passer de l’autre côté du miroir à la découverte de son avenir. C’est ici le jeu qui marque la fin de l’adolescence. Tano, un... Lire la suite (Mars 2008)
  • "Délivrez-nous du mal"
    Le père Oliver O’grady est le plus tristement célèbre pédophile de l’église catholique moderne. Au début des années soixante dix et pendant vingt années, se servant de sa position d’ecclésiastique, de son... Lire la suite (Mars 2008)
  • "Black Sheep"
    Henry est phobique des moutons. Sur les conseils de sa thérapeute, il décide de vendre à son frère ses parts de la ferme dont il a autrefois hérité. Pour cela il est obligé d’affronter une dernière... Lire la suite (Mars 2008)
  • "Ben X"
    L’Agence Cinéma Education, l’équipe animant le site pédagogique "Zéro de conduite", sélectionnant des films de qualité pouvant permettre un travail des enseignants avec leurs élèves, propose pour ce film... Lire la suite (Mars 2008)
  • "Mon führer"
    En 1944-45, Hitler qui pressent la défaite contre les alliés traverse une période de dépression. Or, il faut absolument qu’il retrouve le plein de sa forme pour prononcer à Berlin le grand discours... Lire la suite (Mars 2008)