Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

projections à Créteil et Conflans en février 2013

Prison et cinéma

Le rapport d’activité de décembre 2012 du Contrôleur général des lieux privatifs de liberté et plusieurs reportages ont particulièrement attiré l’attention sur les conditions matérielles dans les prisons en France aujourd’hui.
Plusieurs films ont été réalisés spécifiquement sur les prisons, en particulier depuis quelques années, dont "Prisons, la honte de la république", "Nos jours absolument doivent être illuminés" de Jean-Gabriel Périot, "A l’ombre de la république" de Stéphane Mercurio…
et, dans le cadre du Festival international du Film des droits de l’Homme, est projeté le 8 février 2013 à Créteil (94), au cinéma du Palais (www.lepalais.com) le film réalisé en 2012 par Catherine Rechard, "Le déménagement "
 [1]
, suivi d’un débat avec la réalisatrice et Augustin Rosenstiehl, architecte et spécialiste de l’architecture pénitentiaire.

Ce film, comme les précédents cités, et beaucoup d’autres, dont quelques films de fiction, sont également programmés au CinéVille à Conflans (78 – gare Sncf Conflans Ste-Honorine), dans le cadre d’un cycle de plusieurs semaines thématiques "prison et cinéma", avec plusieurs débats et rencontres en présence de rélisateurs notamment, en partenariat avec l’Observatoire International des Prisons, le Contrôleur général des lieux privatifs de liberté, Les prisons du cœur, l’Association nationale des visiteurs de Prisons, Carcéropolis, la Ville de Conflans… avec le soutien de la LDH.
Programme détaillé en ligne sur http://cinevilleconflans.free.fr/

Notes

[1A Rennes, comme dans beaucoup d’autres villes françaises la Maison d’arrêt construite au début du 20e siècle déserte le centre ville au profit d’un Centre Pénitentiaire de 690 places construit en périphérie. Alors que le déménagement approche, les personnes détenues et les personnels ont une seule et même question : que sera la vie dans cette nouvelle prison ?
Dans les deux établissements, le film s’interroge avec les personnages, sur la façon dont l’architecture interfère dans le mode de fonctionnement d’une prison et le lien entre la modernisation des locaux et l’amélioration de la vie en détention. Au-delà de la prison, il questionne le postulat selon lequel, nouveauté et avancées technologiques signifient nécessairement, mieux-être et progrès.

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Ceux qui travaillent »
    Sans diplôme et parti de très bas, devenu à force de volonté cadre supérieur dans une grande compagnie de fret maritime, Franck a de tout temps consacré sa vie au travail. Alors qu’il doit réagir dans... Lire la suite (22 septembre)
  • « Bacarau » 
    En 2016, Kleber Mendonça Filho présentait à Cannes « Aquarius » et brandissait avec son équipe, des pancartes dénonçant ce qu’ils considéraient comme un coup d’État contre la présidente Dilma Rousseff.... Lire la suite (21 septembre)
  • « Ne croyez surtout pas que je hurle »
    A la suite d’une rupture amoureuse qui l’a mis face à des difficultés financières insurmontables et pour plus de commodités, Franck Beauvais quitte Paris et ses activités cinématographiques déjà... Lire la suite (21 septembre)
  • « Ma folle semaine avec Tess »
    Sam, onze ans passe ses vacances d’été avec sa famille, sur une idyllique île néerlandaise. Il a pris la décision de s’isoler plusieurs heures par jour pour s’habituer à une solitude dont il compte... Lire la suite (15 septembre)
  • « Trois jours et une vie »
    En 1999, au moment des fêtes de fin d’année, à Olloy, une bourgade des Ardennes belges, un enfant disparaît mystérieusement. Les soupçons se portent tour à tour sur plusieurs villageois et l’atmosphère... Lire la suite (15 septembre)