Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un fil d’Eric Judor (France)

« Problemos » Sortie en salles le 10 mai 2017.

Jeanne et Victor sont un couple de jeunes parisiens qui, sur leur trajet de retour de vacances, font une halte pour saluer leur ami Jean-Paul dans la communauté où il a élu résidence.

La vingtaine de personnes qui vivent là s’élèvent contre la construction d’un parc aquatique sur la dernière zone humide de la région.

Les résidents luttent plus généralement contre la société moderne.

Séduits par l’ambiance chaleureuse qui règne dans cette communauté qui prône le « vivre autrement », Jeanne et Victor, sur l’insistance de Jean-Paul, décident de rester quelques jours de plus.

Lorsque le groupe oppose une résistance efficace face à une brigade de CRS, la communauté pense avoir remporté une manche de leur combat.

Mais la joie est de courte durée quand ils découvrent qu’à l’exception de leur campement, la population terrestre vient d’être décimée par une terrible pandémie...

Cinéma : Problemos

Eric Judor n’y va pas avec le dos de la cuillère pour réussir une comédie à la fois drôle (parfois) et grinçante (un peu) à travers le portrait d’une bande d’écologistes allumés.

Il réussit parfois son pari en réussissant le contour de quelques personnages typiques, mais savoureux, et en multipliant avec plus ou moins de bonheur les situations cocasses.

Il s’est attribué le rôle de Victor, un transplanté d’abord opposé à a philosophie du groupe avant de se laisser séduire pour des raisons « annexes » et un peu hors sujet.

Les personnages du film ne pouvant être que caricaturaux, Eric Judor metteur en scène enfonce le clou. La série de portraits est amusante et il finit par ressortir de la multiplicité des personnalités, de la candeur des arguments, de l’artificiel des situations, une sorte de plaisir joyeux à regarder se débattre des individus dans leurs certitudes utopiques.

Les qualités de comique d’Eric Judor (autrefois partenaire de Ramzy) sont indéniables. Il a le sens des situations drôles, celui des dialogues, du talent pour croquer des personnages hors normes et en faire ressortir le piquant, pour installer un climat.

Il s’est entouré de comédiens peu connus mais tous efficaces.

On peut rire de bon cœur à «  Problemos » . On peut aussi faire la fine bouche.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Bacarau » 
    En 2016, Kleber Mendonça Filho présentait à Cannes « Aquarius » et brandissait avec son équipe, des pancartes dénonçant ce qu’ils considéraient comme un coup d’État contre la présidente Dilma Rousseff.... Lire la suite (21 septembre)
  • « Ne croyez surtout pas que je hurle »
    A la suite d’une rupture amoureuse qui l’a mis face à des difficultés financières insurmontables et pour plus de commodités, Franck Beauvais quitte Paris et ses activités cinématographiques déjà... Lire la suite (21 septembre)
  • « Ma folle semaine avec Tess »
    Sam, onze ans passe ses vacances d’été avec sa famille, sur une idyllique île néerlandaise. Il a pris la décision de s’isoler plusieurs heures par jour pour s’habituer à une solitude dont il compte... Lire la suite (15 septembre)
  • « Trois jours et une vie »
    En 1999, au moment des fêtes de fin d’année, à Olloy, une bourgade des Ardennes belges, un enfant disparaît mystérieusement. Les soupçons se portent tour à tour sur plusieurs villageois et l’atmosphère... Lire la suite (15 septembre)
  • « Édith en chemin vers son rêve »
    A 83 ans, Édith Moore (Edie) est une femme qui, regardant en arrière, a soudain le sentiment d’avoir raté sa vie. Quand, à la mort de son mari, infirme depuis des décennies et auquel elle était toute... Lire la suite (14 septembre)