US 799 du 27 août 2020

Programmes : Surtout ne rien voir, ne rien entendre...

Dès avril dernier, le SNES-FSU alertait le ministère sur la nécessité de prévoir des aménagements concernant la plupart des programmes de collège et de lycée à la rentrée 2020.

Au début du printemps, le SNES-FSU a tiré la sonnette d’alarme à propos de l’évaluation au DNB et au baccalauréat. Et, en juin, il a formulé des propositions concrètes dans un document envoyé au ministère et au Conseil supérieur des programmes (CSP).

Pour le SNES-FSU, il n’est pas possible de considérer comme acquis, à l’occasion de cette rentrée particulière, les contenus pédagogiques étudiés entre le 16 mars et le 4 juillet dernier. Si les professeurs ont fait tout leur possible pour maintenir le lien avec les élèves et continuer à enseigner, le travail à distance a renforcé les inégalités d’apprentissage, notamment pour des raisons d’équipement, et l’appropriation des contenus a été différente selon le degré d’autonomie des élèves.

Afin d’assurer l’égalité entre les élèves, le SNES-FSU a proposé des aménagements, tout en maintenant cohérence et exigence des contenus, et de façon à ce que les sujets d’examen puissent les prendre en compte.

La réponse n’est pas à la hauteur

En lieu et place d’aménagements de programmes, le ministère propose des fiches en ligne sur le site Eduscol…

Pour le collège, elles concernent le français et les mathématiques, ciblent « des priorités », et proposent des outils de positionnement « afin que les professeurs puissent sélectionner les exercices dont ils ont besoin pour affiner leur diagnostic ». Au lycée, elles formulent « des recommandations et des conseils pour la prise en charge des élèves » dans certaines disciplines, et donnent des repères de formation. Si ces fiches peuvent être utiles aux professeurs, en collège comme en lycée, elles sont loin d’être à la hauteur des enjeux.

Le SNES-FSU demandait également des aménagements d’épreuves, notamment pour la session de septembre du baccalauréat et pour les E3C. À cette heure-ci, c’est « silence radio ».

Des programmes encore alourdis !

Dans ce contexte de rentrée compliqué, ce n’était pas le moment d’alourdir davantage les programmes. Et pourtant... Au BO du 30 juillet sont republiés tous les programmes du collège avec un renforcement « des enjeux relatifs aux changements climatiques, à la biodiversité et au développement durable ». Ils concernent toutes les disciplines. Certains ajouts sont pertinents, d’autres posent davantage question. En tout état de cause, pour le SNES-FSU, ces enjeux essentiels auraient dû faire partie intégrante de la réflexion sur les programmes, dès leur conception.

Il faudrait donc, dans les prochaines semaines, à la fois remédier aux lacunes générées par le confinement et traiter des programmes pour certains alourdis. Ni les élèves ni les professeurs ne sont tenus à l’impossible ; il serait bon que le ministre l’entende.

Sandrine Charrier

Non content de faire la sourde oreille à nos suggestions, le ministère fait mine de ne pas se rendre compte que la période du confinement n’a pas du tout été vécue de la même façon par les élèves. Drôle de dialogue social...

Autres articles de la rubrique US 799 du 27 août 2020

  • Bac : Le choix du pire
    Les décisions ministérielles de l’été ont confirmé la volonté politique de faire de cette rentrée en lycée une étape supplémentaire dans la mise en œuvre des réformes. La réforme du bac est un fiasco,... Lire la suite (14 septembre)
  • Les arts plastiques remis en cause ?
    Des enquêtes sur l’enseignement des arts plastiques ont été adressées aux professeurs, inspecteurs, et formateurs en INSPÉ par l’IGESR en juin, soulevant des questions de fond sur l’enseignement de la... Lire la suite (14 septembre)
  • Salles spécialisées : avec ou sans ?
    Les professeurs ont développé beaucoup d’ingéniosité pour tenter de ne pas rompre le lien pédagogique avec les élèves et poursuivre leur enseignement pendant le confinement. En mai-juin, les salles... Lire la suite (14 septembre)
  • Education prioritaire : Quel avenir ?
    Le changement de gouvernement s’est accompagné de la création d’un secrétariat d’État auprès du ministre, chargé de l’éducation prioritaire. Selon le décret du 14 août 2020, la secrétaire d’État « élabore... Lire la suite (14 septembre)
  • Evaluation : L’IG met une mauvaise note au ministre
    La rentrée s’accompagnera des tests de positionnement en français et mathématiques pour les élèves de Sixième et de Seconde. Ces évaluations en ligne, qui se dérouleront du 14 septembre au 2 octobre,... Lire la suite (14 septembre)