Evaluation des personnels

Projet de modification de l’évaluation des personnels : INACCEPTABLE !

Le Ministère vient de communiquer les projets de texte concernant l’évaluation des personnels enseignants, CPE et Co-Psy. Il s’agit de projets ayant clairement l’objectif de transformer radicalement nos métiers.

Pour les personnels enseignants, ils auraient pour conséquence de marginaliser, à travers l’évaluation, l’activité en classe qui est pourtant le cœur de métier, et de les placer sous tutelle exclusive d’un supérieur hiérarchique administratif.

Pour les CPE et les Co-Psy, ces projets conduiraient à évaluer l’agent sur des objectifs définis localement et à les placer, encore plus qu’actuellement, sous la coupe d’une hiérarchie locale.

Ces projets s’inscrivent dans un contexte de transformation forcée de nos métiers par des contre-réformes refusées par les personnels mais imposées par le Ministère : réforme des lycées, LPC au collège et dispositif ECLAIR.

Le chef d’établissement deviendrait l’unique évaluateur malgré son incapacité à évaluer les qualités pédagogiques des enseignants dans leur enseignement, compétences directement liées aux contenus disciplinaires enseignées que par ailleurs il ne maîtrise pas. Ce serait donc la fin de la double évaluation pour les personnels enseignants.

Le rythme d’avancement serait l’ancienneté pour tous avec des accélérations de carrière qui seraient entre les mains du chef d’établissement.

Ces projets sont totalement inacceptables pour les personnels et pour le SNES. Le Ministère ne tient aucun compte du résultat des élections professionnelles qui place le SNES à plus de 50% des suffrages exprimés dans son champ de responsabilité. Le ministre organise un véritable passage en force en voulant soumettre ses projets au Comité Technique Ministériel avant les congés de fin d’année.

Pour le SNES, ces projets constituent une agression frontale, contre les personnels d’enseignement, d’éducation, d’orientation du second degré. C’est aussi une marque de mépris à l’égard du travail accompli par les enseignants dans leur classe et par les CPE et les Co-Psy auprès des élèves.

Le SNES est donc décidé à réagir avec puissance et détermination. Il va dans les jours qui viennent informer nos professions sur la réalité de ce projet et avec les autres syndicats du second degré mettre en place des actions à la hauteur de l’agression qu’ils subissent.

Retrouvez en ligne :
— les projets de textes ;
— le communiqué de presse du SNES ;
— une sélection d’extraits des projets.

Autres articles de la rubrique Evaluation des personnels

  • Victoire syndicale
    Le 30 août 2012 a été publié au JORF le décret abrogeant le décret modifiant en profondeur l’évaluation des personnels enseignants, CPE et Co-Psy.Lire la suite (Septembre 2012)
  • Colloque sur l’évaluation des enseignants du second degré
    www.colloque-evaluation.net Le SNES-FSU, le SNEP-FSU, le SNUEP-FSU, le SNPI-FSU, le SNUPDEN-FSU et le SIA organisent le 5 JUIN prochain un colloque sur l’évaluation des... Lire la suite (Avril 2013)
  • Evaluation des personnels : ultime agression
    Le 7 mai 2012, lendemain de la défaite président Sarkozy, le premier ministre signait le décret modifiant en profondeur l’évaluation des personnels enseignants, CPE et Co-Psy (publication au journal... Lire la suite (Mai 2012)
  • Parcours chaotique
    Après le vote unanime défavorable du CTM sur les projets de décrets modifiant l’évaluation des personnels enseignants, CEP et Co-Psy, le SNES et la FSU ont tout mis en œuvre, de façon unitaire, pour... Lire la suite (Avril 2012)
  • CTM du 15 mars : compte rendu
    Toutes les organisations syndicales ayant des représentants au CTM, sauf le Sgen-CFDT, avaient décidé de ne pas siéger le 8 mars lors de la première convocation du CTM chargé de donner un avis sur le... Lire la suite (Mars 2012)