Actualité théâtrale

Jusqu’au 29 octobre au Monfort Théâtre

« Quartier lointain »

Un homme, la cinquantaine, rentre d’un voyage d’affaires et se trouve soudain projeté dans sa ville natale. Un voyage en train banal le propulse dans un autre monde, celui de son enfance, comme si une pulsion incontrôlée le poussait vers ce passé au sein de sa famille, pour tenter de comprendre l’origine d’un traumatisme qui a marqué son enfance. Cette situation fait écho à l’irruption du fantastique que l’on trouve dans le cinéma de Miyazaki, où à l’occasion d’un micro-événement on glisse dans un autre monde, ici celui du passé, et ce passage permet à l’individu de se réconcilier avec lui-même en tant qu’adulte.
La dramaturge Carine Corajoud et le metteur en scène Dorian Rossel ont adapté ici un manga de Jirô Taniguchi, souvent primé en Europe. C’est un spécialiste des passages subtils du monde du quotidien à celui des émotions enfouies. Son monde humaniste est fait de tendresse, de protection mutuelle, ce qui bien sûr ouvre la porte au versant sombre de la perte, de l’abandon, de la nostalgie et de la mort.

Mais comment traduire une BD en objet de théâtre, surtout lorsqu’il s’agit d’un auteur qui privilégie un rythme lent et contemplatif ? Comment transposer le dessin, les silences et les non-dits qui existent entre les cases, comment ne pas illustrer la BD mais retrouver l’émotion qui s’en dégage ? Corine Corajoud et Damien Rossel ont su trouver les images théâtrales qui permettent d’entrer dans le monde de ce manga par les décors –un espace découpé par des panneaux de couleur vive -, des lits verticaux car le sommeil et le rêve sont au cœur de ce monde. Les acteurs jouent plusieurs rôles, quittent leur personnage d’aujourd’hui pour se glisser dans la peau de ceux du passé. Le résultat est délicat et émouvant par sa peinture de la complexité des sentiments. On pense beaucoup aux films du cinéaste nippon Ozu.
Micheline Rousselet

Du mardi au samedi à 20h30, matinées scolaires les 4, 13 et 18 octobre à 14h30.
Le Monfort Théâtre
106 rue Brancion, 75015 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 56 08 33 88
www.lemonfort.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • "Anagrammes pour Faust"
    Certains objets de notre quotidien aspirent comme certains humains à la vie éternelle. C’est le postulat de départ de la pièce. Ce souhait d’éternité nous renvoie à Faust qui, pour ce pouvoir, vendit son... Lire la suite (Mars 2008)
  • "Mère Courage et ses enfants"
    Brecht écrit Mère Courage en 1938, en pleine montée du nazisme. Alors que la menace de guerre plane sur l’Europe, il est contraint de s’exiler... Brecht choisit de situer l’action de Mère Courage... Lire la suite (Mars 2008)
  • Trois textes de Marie Ndiaye sur scène : "Rien d’humain", "Les Serpents", "Hilda"
    Trois metteurs en scène très différents pour servir trois textes de Marie Ndiaye qui traitent de sujets proches, l’autorité, la possession, le vampirisme. La langue de cet auteure singulière va sans... Lire la suite (Mars 2008)
  • "L’Ingénu" d’après Voltaire
    L’Ingénu dit avec franchise et sans retenue ce qu’il pense. Au cours d’un voyage à travers le monde, il s’arrête en Bretagne, l’endroit de ses origines. Il y rencontre l’amour, la religion et des... Lire la suite (Février 2008)
  • "Les riches reprennent confiance"
    Louis-Charles Sirjacq a écrit "Les riches reprennent confiance" il y a une dizaine d’années. Les deux personnages principaux de la pièce, hommes d’affaires insatiables, aveuglés par le profit ont... Lire la suite (Février 2008)