Éditos

Qui bloque ?

L’insupportable discours des soutiens du gouvernement se développe autour deux axes : les organisations syndicales (et en premier lieu la CGT) qui appelleraient au blocage du pays seraient les ennemis du Peuple dont l’avenir serait le seul souci de M.Valls, démocrate convaincu ; ne pas se rassembler autour du parti au pouvoir, ce serait faire le lit de l’extrême droite.

Refleurissent alors les sempiternels arguments du type « les français pris en otage », « une minorité qui veut bloquer le pays », etc…qui n’honorent pas ceux qui les utilisent.
En fait, c’est une minorité qui veut imposer ses réformes : loi travail rejetée par plus de 2 français sur 3, collège2016 soutenue par deux syndicats qui, à eux deux, ne recueillent pas plus de 20% aux élections professionnelles chez les personnels d’enseignement des collèges et des lycées…

Au risque de se couper de sa propre majorité, le gouvernement s’entête dans sa stratégie d’affrontement des forces progressistes qui refusent de livrer ce pays à la dictature de la finance et du marché et portent des projets alternatifs.

Le SNES et la FSU, dénoncent les discours stigmatisants et clivants, habillages médiatiques visant à esquiver les débats de fond quant aux orientations sociales et économiques à prendre. A la place qui est la leur, ils continuent de s’engager dans ce mouvement social salutaire pour l’avenir du pays. Ils s’engageront dans la votation citoyenne et appellent à la manifestation nationale du 14 juin décidée par l’interprofessionnelle.

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Suppressions « sans effet » ?
    On sait depuis octobre que le budget 2018 a prévu pour le second degré public la suppression de 2 600 emplois de stagiaires. Le ministère continue d’affirmer sans démonstration que ces suppressions... Lire la suite (Décembre 2017)
  • Quand le budget dicte sa loi
    « Sortons de l’entrée par les moyens quand on parle d’éducation, travaillons le qualificatif plutôt que le quantitatif. » Telle est, peu ou prou, la teneur des propos du ministre de l’Éducation... Lire la suite (Décembre 2017)
  • Un véritable choix de société
    Le tirage au sort infligé aux bacheliers souhaitant intégrer une formation non sélective parce que les capacités d’accueil étaient saturées a suscité un émoi bien légitime et assez consensuel. Les... Lire la suite (Novembre 2017)
  • Un message sans équivoque
    La journée de grève et de manifestations du 10 octobre à l’appel unanime des organisations a connu un réel succès chez les personnels de l’Éducation nationale. Très présents dans les manifestations... Lire la suite (Octobre 2017)
  • Employable et corvéable
    Décidément le Medef ne recule devant rien et les dernières décisions du gouvernement sur le code du travail lui ont donné des ailes ! Non content d’avoir obtenu encore plus de flexibilité imposée aux... Lire la suite (Septembre 2017)