Actualités

US mag n°778

RAPPORT BORLOO, ATTENDONS LES ACTES !

Commandé par Emmanuel Macron, Jean-Louis Borloo a rendu son rapport sur la politique de la ville. Un constat sans appel.

« Près de 6 millions d’habitants vivent dans une forme de relégation, voire parfois d’amnésie, de la nation réveillée de temps à autre par quelques faits divers ; un effort public en berne ; des maires de banlieues qui se battent en première ligne, qui craquent parfois et jettent l’éponge, des agents publics et des bénévoles épuisés. » Le constat est sans appel : l’absence d’une politique d’investissement dans les services publics, le logement, le transport a plongé ces quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) dans une situation catastrophique.

L’éducation au cœur des 19 propositions

Borloo liste 19 propositions à mettre en œuvre simultanément. Au centre, l’éducation avec la volonté de coordonner les différents acteurs dans une « cité éducative » pilotée par le collège, le développement de la scolarisation dès deux ans, le dédoublement des classes des CP et CE1 des REP... Les investissements doivent avoir lieu dans les logements, dans les transports pour désenclaver ces quartiers. L’emploi est une priorité avec l’objectif de créer 100 000 emplois d’aide à la personne, des emplois francs, de faire recruter par l’armée 5 000 jeunes et la volonté de développer l’apprentissage.

Avec quels moyens ?

La « cité éducative » est surtout une nouvelle dénomination d’une école du socle, une école à deux vitesses qui marquerait un changement de paradigme : la fin d’une éducation vraiment nationale avec comme ambition pour les jeunes des QPV une place dans la nouvelle Académie des Leaders ou plus vraisemblablement vers l’apprentissage dont on connaît les difficultés pour ces jeunes.
Au total, les mesures Borloo, faites pour beaucoup de redéploiements, sont estimées à 48 milliards d’euros : un investissement en contradiction avec la politique d’Emmanuel Macron (baisse du nombre d’emplois aidés, baisse des subventions pour la politique de la ville, suppression des APL, affaiblissement des offices HLM...). Le discours d’Emmanuel Macron du 22 mai sera une heure de vérité.

François Lecointe

Autres articles de la rubrique Actualités