Actualités

RENOVATION du BTS NRC devenu « BTS Négociation et Digitalisation de la relation Client »

Ce BTS rénové est prévu pour une mise en application à la rentrée 2018. Nous avons fait part lors lors des consultations (CPC, CSE...) du caractère prématuré de cette mise en application compte-tenu des formations à mettre en place et des matériels et locaux nécessaires.

Le référentiel du BTS est disponible ici.

Le projet a été présenté devant la 15ème CPC (commission professionnelle consultative), la CSL (commission spécialisée lycées) du 10 janvier et le CSE du 25 janvier 2018.

Le BTS « NRC » avait 13 ans. Il était effectivement nécessaire de le rénover.

Comme pour tous les BTS rénovés, l’impact des nouvelles technologies est pris en compte dans l’actualisation du référentiel sur les activités propres au champ professionnel visé. La prise en compte de cet aspect est particulièrement prégnante dans la rénovation du BTS NRC.

Si nous avons porté un avis favorable sur ce référentiel, nous avons demandé les moyens nécessaires à la formation des enseignants qui ne peut se limiter à une formation à distance. Nous avons mis l’accent également sur les problèmes d’équipement des établissements et demandé qu’un guide d’équipement soit fourni par l’inspection générale, ce qu’elle s’est engagée à faire.

Par ailleurs, le nouveau programme de culture économique, juridique et managériale (CEJM) sera mis en place à l’occasion de cette rénovation.

Éléments de présentation par l’inspection générale :

Même si la dernière rénovation date d’il y a 15 ans, on fait le constat que ce BTS fonctionne plutôt bien (réussite et flux sur toutes les voies de formation) . C’est pourquoi le nouveau référentiel reprend 80% de l’ancien.

Cependant, la note d’opportunité montre une transformation de la fonction commerciale et l’apparition de nouveaux métiers liés à la digitalisation client (Par ex, des usages personnels sont utilisés au profit des logiques économiques cf usage du smartphone) .

La relation client à distance concernerait 300 000 emplois dans le futur. Elle introduit une rupture dans l’unité de lieu, de temps et de processus avec plusieurs interlocuteurs possibles.

La part nouvelle du référentiel est donc essentiellement liée à l’évolution des métiers :

La relation client est toujours actuelle et nécessite que les Compétences traditionnelles soient conservées dans la prise en charge de la relation commerciale.

Mais la frontière sédentaire/itinérante est beaucoup plus floue.

L’activité commerciale se fait plus en réseaux.

D’autre part, on note une digitalisation de la relation client : Le choix fait dans ce référentiel a été de prendre en charge ces métiers du WEB au niveau 3. Aujourd’hui, il n’y a pas de diplômés spécifiques.

Autre remise en cause : En 2003, les BTS pouvaient assez vite encadrer des équipes commerciales. Aujourd’hui ce recrutement se fait plutôt au niveau 2. D’où un allègement de l’enseignement de management commercial .

Les compétences managériales (prise en charge de vendeurs) ne sont plus autant nécessaires pour les titulaires de BTS car elles seraient de plus en plus prises en charge par des cadres commerciaux (bac+ 4 ou 5).

Il faut donc affirmer le caractère transversal et généraliste : maîtrise de la relation client sous toutes ses formes.

La notion de projet commercial est remise en cause dans ce nouveau référentiel car le rapport d’opportunité aurait montré que cela ne correspond pas à la réalité de l’organisation du métier.

On constate également que ces diplômés ont des difficultés à ne pas être recrutés dans certains secteurs (ex immobilier) d’où l’ouverture du référentiel à tous les secteurs qui ont une activité commerciale.

Forme du référentiel :

Volonté de simplification : 50 pages, 26 compétences, 3 blocs d’activités, 3 épreuves professionnelles.

Bijection RAP/épreuves : 3 blocs/ 3 épreuves 3 réseaux : grande distribution, B to B (partenaires), vente directe.

Grille horaire à moyens constants.

Equilibre coefficients enseignement général et professionnel (9/12), heures cours TD conservés (Equilibre cours / TD conservé (17 +( 12 )contre 19 + (11) avant).

Nouveau : atelier de professionnalisation : 4h

Forme des épreuves : simulation de l’entretien de vente conservée.

Relation à distance et digitalisation : production Web à faire : L’épreuve pratique a été retenue comme étant la meilleure forme pour évaluer ces compétences.

Équilibre coefficients enseignement général/ professionnel conservé (9/12)
4h d’ateliers de professionnalisation en TD

Voici quelques éléments de réponse que nous avons eus dans le cadre de nos interventions :

(CEJM)

Le nouveau programme de culture économique et managériale (CEJM) sera mis en application en même temps que le nouveau référentiel NDRC. Il se substituera aux programmes de management, droit et économie actuels. Il ne fera plus l’objet d’épreuves distinctes mais d’une seule épreuve.

Il n’y a plus de référentiel disciplinaire propre à chaque discipline mais un seul programme qui englobe les champs propres aux 3 disciplines.

L’enseignement de CEJM applicable à la rentrée 2018 se décline selon 2 modalités :

  • Un programme « commun » qui s’appliquera à tous les BTS rénovés avec un horaire de 4h et une épreuve commune à ces BTS en lien avec ce programme. Le SNES a fait savoir que cet horaire était insuffisant.
  • « CEJM appliquée » : Des éléments de « CEJM appliquée » qui se déclinent différemment dans leur contenu et leur modalité selon les BTS.

Modalités de « CEJM appliquée » pour le BTS NDRC :

Dans la grille horaire cet enseignement est prévu avec un horaire d’1 h dédoublée.

Globalement l’enseignement de CEJM a donc un horaire élève de 4h (programme commun) et d’1 h (CEJM appliquée) soit 5h élève (6h profs) en NDRC et perte d’1h élève.

En termes de contenus cet enseignement vise des approfondissements de CEJM en lien avec les pratiques commerciales.

Formation des enseignants :

Eléments de réponse de l’inspection générale :

La plupart des enseignants sont déjà habitués à la digitalisation dans le cadre de leurs pratiques personnelles et 80% des compétences sont acquises dans le nouveau référentiel selon l’inspection générale.

Espaces de formation et moyens numériques : Une partie des PGI ont des modules de relation client. On peut travailler avec ces PGI dans leur module de relation client. Bon nombre de sections sont déjà équipées dans les établissements.

Des petites applis permettent de créer un site de commerce, blog souvent gratuites téléchargeables. IG donnera des pistes.

Il existe aussi des gestionnaires d’activités commerciales (ex : comment faire ma tournée ?).

Journée nationale au PNF est prévue : Il va être demandé aux inspecteurs de désigner pour chaque académie un référent digital : Celui-ci sera formé.

Il sera demandé aux inspecteurs que ces référents puissent se déplacer dans les établissements (montée en compétences).

Création de communauté viaéduc : Les enseignants auront des notifications (Il y aurait déjà une communauté qui comprend 100 membres actuellement) avec des animateurs financés par des ressources DGESCO.

Il a 4 pers qui réfléchissent à une plate-forme éducative : des éditeurs pourraient faire des propositions (abonnement hébergé chez l’éditeur) l’enseignant pourrait travailler avec sa classe sur ces plateforme : 1500 euros /an pour une centaine d’étudiants (c’est une application) : dossiers gardés dans cet hébergement… (le problème est la bande passante)

Mais c’est plus simple pour l’installation technique.

Fin février des offres vont sortir. Ces hébergements sont faits par des éditeurs privés.

Snes

Le SNES demande toute vigilance quant à la solution « plateforme éditeurs » Nous sommes très réservés voire opposés selon les modalités que pourrait prendre ce dispositif.

Le SNES a souligné en CPC l’importance de formations en présentiel sur le temps de travail qui ne peuvent être remplacées par des formations à distance qui par ailleurs alourdissent la charge de travail (hors temps de travail).

Le Snes fait part de remontées de collègues qui sont de plus en plus sous pression notamment pour obtenir des autorisations d’absence pour formation sur temps de travail.

Les délais sont courts en cas d’application à la rentrée 2018 .

Faites vos remarques très vite au vu des projets de documents que nous vous soumettons en écrivant à enseignements.technologiques@snes.edu

Sylvie Obrero

Autres articles de la rubrique Actualités