Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

un film écrit et réalisé par Brian de Palma

"Redacted" ("revu et corrigé") sortie en salles le 20 février

Pendant la guerre en Irak, des soldats américains violent et tuent une adolescente de 14 ans avant de brûler son corps et de massacrer une partie de sa famille. A partir de cette bavure lue dans la presse, Brian de Palma, à qui HDNet Films venait de proposer de réaliser un film en vidéo haute définition, a conçu un Docu-Fiction, un moment de cinéma d’une rare efficacité. L’histoire de Redacted est fictive mais inspirée de faits réels.
Un petit groupe de soldats américains en garnison à un poste de contrôle a pour mission de vérifier le passage quotidien d’hommes de femmes et d’enfants irakiens, le contenu des véhicules, et ce qu’ils pourraient dissimuler sous leurs vêtements. Ils s’acquittent souvent de leur tâche avec zèle et quand il s’agit de fouiller au corps deux adolescentes qui se rendent chaque jour en classe, il n’hésitent pas à pousser loin les gestes nécessaires. Le fait que l’un des militaires périsse déchiqueté par une bombe provoquera chez les jeunes gens un furieux désir de vengeance et l’idée de représailles. L’une des jeunes écolières, à force de fouilles-attouchements a éveillé le désir chez deux des jeunes militaires. Du coup, une mission sauvage est organisée dans la maison où la jeune fille vit avec sa famille. Les autres militaires auront beau se désolidariser du projet aveugle, il n’auront qu’à se taire face à la détermination sauvage des deux forts en gueule. Le viol et les crimes provoqueront la décapitation d’un des jeunes soldats apprenti réalisateur et la machine infernale est relancée… Brian de Palma s’est posé la question de savoir comment ces jeunes gens avaient pu en arriver là. Pour cela, il a visionné des films amateurs tournés par des soldats en Irak, il a surfé sur leurs sites, regardé leurs participations sur YouTube.
Une succession de points de vue permet de mettre en vis à vis l’expérience de ces jeunes gens, que la situation où ils se trouvent met sous pression, l’attitude de certains journalistes ou collaborateurs de médias, avec celle de la population irakienne vivant ce conflit au quotidien
Le pouvoir de l’image médiatisée est chez Brian de Palma un thème récurent.
Redacted est un film dur, conduit au plus juste des évènements et des comportements limites.
C’est la force de certaines images qui, au moment de la guerre du Vietnam, avait amené les citoyens à s’élever contre le conflit. Brian de Palma espère sans doute que les images de son film auront un effet similaire.
Redacted, malgré ou à cause de certaines images difficilement supportables devrait être vu par le plus grand nombre de spectateurs. Francis Dubois

Plusieurs débats s’organisent autour de la projection de ce film. Parmi les premières confirmations d’initiatives :
- vendredi 21 mars, 20h30, au CinéVille de Conflans (78), avec la Ligue des Droits de l’Homme qui initia en 2003 un Collectif local contre la guerre en Irak, débat avec Nils Andersson, journaliste (coopéra notamment au Monde Diplomatique), membre du conseil scientifique d’Attac, qui fut membre du Bureau international contre la guerre… (contact 06 70 84 84 71)

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Sorry we missed you »
    Ricky est un bosseur. Il est motivé par le souci d’apporter le meilleur confort possible à sa famille, sa femme aide-à-domicile dévouée aux personnes âgées qu’elle assiste et ses deux enfants, la sage et... Lire la suite (21 octobre)
  • « 5 est le numéro parfait »
    Pepino lo Cicero est un homme vieillissant. Ex tueur à gages de la Camorra, il a passé le relais à son fils qui gravit les échelons du crime organisé. Mais le jeune homme est froidement assassiné au... Lire la suite (20 octobre)
  • « Au bout du monde »
    Yoko, une très jeune femme, est reporter pour une émission de télévision très populaire au Japon. Ses recherches, en vue de prochaines tournages, l’amènent en Ouzbekistan où elle ne trouve pas de... Lire la suite (19 octobre)
  • « La bonne réputation »
    Sofia appartient à la haute bourgeoisie locale. En ce début des années 80, elle mène une vie de luxe et d’oisiveté et ne se préoccupe que de futilités. Les échanges superficiels avec ses amies tout aussi... Lire la suite (15 octobre)
  • « L’angle mort »
    Bébé déjà, Dominick disparaissait mystérieusement de la vue de ses proches. Adulte, le pouvoir de se rendre invisible existe toujours mais il ne s’en sert pas beaucoup. Pire, il a fait de son pouvoir... Lire la suite (14 octobre)