Communiqués

Réforme du collège  Un grand bond vers le passé

Présentant un collège caricatural, Najat Vallaud-Belkacem a fait ce matin en Conseil des ministres ses annonces sur la réforme du collège : retour aux savoirs « fondamentaux », volonté de distinguer des enseignements « théoriques » et des enseignements « pratiques » interdisciplinaires, introduction de la LV2 dès la classe de Cinquième ainsi que de l’accompagnement personnalisé. Ce programme pédagogique n’invente rien, il renvoie aux débats de l’inopérant socle de 2005.

Aujourd’hui, les enseignants se battent au quotidien dans leurs classes et les problèmes qu’ils rencontrent sont clairement identifiés : augmentation des effectifs de classes, diminution des moyens pour le travail en groupes, manque de cohérence des programmes, mixité sociale et scolaire de plus en plus faible, multiplication des réunions et des prescriptions, absence de moyens pour la concertation et le travail collectif, formation initiale et continue des enseignants en berne.

La réforme proposée sera-t-elle de nature à résoudre ces difficultés, à vaincre la difficulté scolaire touchant 15 à 20% des collégiens ? Il est permis d’en douter. Les 4 000 postes créés ne sont pas en nombre suffisant pour permettre une diminution significative des effectifs des classes, et les moyens alloués ne permettent pas de généraliser le travail en groupe. L’interdisciplinarité peut être un outil, mais elle n’est pas une fin en soi, et nécessite des moyens de concertation et de formation qui ne sont pas programmés. L’introduction de la LV2 en 5ème ne peut avoir de sens qu’avec le maintien des horaires de LV sur tous les niveaux, ce qui ne semble pas être le cas.
La communication sur les « fondamentaux » fait l’impasse sur les acquis de la recherche.
Faire réussir tous les élèves passe par de meilleures conditions d’apprentissage, une mise en cohérence des savoirs scolaires, des enseignants formés à des pratiques pédagogiques diversifiées et non par un discours désuet saucissonnant « fondamental » et « accessoire », « théorique » et « pratique ».

Vous trouverez un article reprenant les éléments du projet réforme et leur analyse dans cet article.

Autres articles de la rubrique Communiqués

  • 5 décembre 2019 : une grève historique
    75% des personnels d’enseignement, d’éducation et d’orientation, AESH, sont en grève aujourd’hui. Même s’il reste fidèle à la manipulation habituelle des chiffres, le ministère de l’éducation nationale est... Lire la suite (5 décembre)
  • Postes aux concours de l’enseignement
    Le nombre de postes ouverts aux concours de l’enseignement a été publié vendredi dernier au Journal officiel. Il est identique à celui de la session 2019 (l’augmentation n’est due qu’à la création du... Lire la suite (3 décembre)
  • Bac : rien n’est prêt
    Le Ministère vient d’annoncer le report de l’ouverture de la Banque Nationale de sujets des premières épreuves du nouveau bac (les E3C) du 2 au 9 décembre. Pourtant, le 15 novembre, interrogé sur... Lire la suite (29 novembre)
  • Violences faites aux femmes
    L’implication sans relâche des organisations féministes et de NousToutes, comme l’engagement des organisations syndicales, ont permis une mobilisation historique ce samedi 23... Lire la suite (26 novembre)
  • CHSCT ministériel extraordinaire du 6 novembre 2019
    C’est avec gravité, colère et responsabilité que nous avons demandé cette réunion extraordinaire du CHSCTM. La gravité et la colère, nous les partageons avec tous les personnels aujourd’hui mobilisés,... Lire la suite (6 novembre)