Communiqués

Réforme du collège  Un grand bond vers le passé

Présentant un collège caricatural, Najat Vallaud-Belkacem a fait ce matin en Conseil des ministres ses annonces sur la réforme du collège : retour aux savoirs « fondamentaux », volonté de distinguer des enseignements « théoriques » et des enseignements « pratiques » interdisciplinaires, introduction de la LV2 dès la classe de Cinquième ainsi que de l’accompagnement personnalisé. Ce programme pédagogique n’invente rien, il renvoie aux débats de l’inopérant socle de 2005.

Aujourd’hui, les enseignants se battent au quotidien dans leurs classes et les problèmes qu’ils rencontrent sont clairement identifiés : augmentation des effectifs de classes, diminution des moyens pour le travail en groupes, manque de cohérence des programmes, mixité sociale et scolaire de plus en plus faible, multiplication des réunions et des prescriptions, absence de moyens pour la concertation et le travail collectif, formation initiale et continue des enseignants en berne.

La réforme proposée sera-t-elle de nature à résoudre ces difficultés, à vaincre la difficulté scolaire touchant 15 à 20% des collégiens ? Il est permis d’en douter. Les 4 000 postes créés ne sont pas en nombre suffisant pour permettre une diminution significative des effectifs des classes, et les moyens alloués ne permettent pas de généraliser le travail en groupe. L’interdisciplinarité peut être un outil, mais elle n’est pas une fin en soi, et nécessite des moyens de concertation et de formation qui ne sont pas programmés. L’introduction de la LV2 en 5ème ne peut avoir de sens qu’avec le maintien des horaires de LV sur tous les niveaux, ce qui ne semble pas être le cas.
La communication sur les « fondamentaux » fait l’impasse sur les acquis de la recherche.
Faire réussir tous les élèves passe par de meilleures conditions d’apprentissage, une mise en cohérence des savoirs scolaires, des enseignants formés à des pratiques pédagogiques diversifiées et non par un discours désuet saucissonnant « fondamental » et « accessoire », « théorique » et « pratique ».

Vous trouverez un article reprenant les éléments du projet réforme et leur analyse dans cet article.

Autres articles de la rubrique Communiqués

  • Réseau Canopé en danger
    Communiqué intersyndical : CGT, FSU, SGEN-CFDT, SNPTES, UNSA Education La DGESCO vient d’annoncer en conseil d’administration le 18 décembre, la feuille de route de Réseau Canopé, sur des décisions... Lire la suite (Décembre 2019)
  • CTMEN du 18 décembre 2019 - moyens pour la rentrée 2020
    La FSU quitte le comité technique ministériel de l’Éducation nationale. La situation sociale est marquée par un puissant mouvement face aux choix politiques du gouvernement et à son projet de... Lire la suite (Décembre 2019)
  • Retraites : appel de la FSU, grève du 17/12 et ses suites
    La FSU appelle actifs-actives et retraité-es à poursuivre la mobilisation jusqu’à ce que le gouvernement réponde aux mobilisations en retirant son projet et ouvre des discussions pour une toute autre... Lire la suite (Décembre 2019)
  • Retraites : annonces du gouvernement
    La colère des professionnels de l’éducation Le discours d’Édouard Philippe soulève dans la profession une vague de colère qui ne peut que renforcer la détermination des personnels contre le projet de... Lire la suite (Décembre 2019)
  • Mardi 10 décembre 2019
    La grève de ce mardi continue d’être majoritaire : 62 % des personnels d’enseignement, d’éducation, d’orientation et AESH sont en grève aujourd’hui. Deux grèves majoritaires en moins de huit jours : c’est... Lire la suite (Décembre 2019)