Sciences-Physiques au collège : après la réforme...

Réforme du collège : Les Sciences-Physiques encore à l’amende !

Propositions du MEN pour les Sciences-Physiques au collège : des pertes horaires et la globalisation des sciences en 6e.

Le ministère prétend présenter une proposition de grille horaire qui maintient globalement les horaires disciplinaires actuels. Observons de plus près le projet visant les Sciences-Physiques.

La discipline perd 0.5 h en 3e, ce qui va amener nombre de collègues à prendre en charge au moins une classe supplémentaire, avec tout le travail que cela engendre.

Cette demi-heure semble reportée au niveau 6e, alors que les Sciences-Physiques ne sont pas enseignées à ce niveau sauf dans les quelques collèges qui pratiquent l’EIST. Le ministère estime très différemment cette faible proportion d’établissements puisqu’il affirme dans une dépêche AEF – assez malhonnêtement - que "ce n’est que l’officialisation de ce qui se pratique déjà dans de nombreux établissements". Par ailleurs, certains inspecteurs et chefs d’établissement présentent déjà comme acté la généralisation de l’EIST à la rentrée 2016 alors même que le projet est en discussion entre organisation syndicales et MEN dans les 4 prochaines semaines. La globalisation des horaires des Sciences-Physiques, SVT et Technologie en 6e indique que c’est en effet le souhait de la DEGESCO.

Or 77% des enseignants de SP qui ont répondu à l’enquête SNES de l’automne dernier ne souhaitent pas pratiquer l’EIST.

Par ailleurs, si le projet actuel semble plus rassurant que la grille horaire présentée en janvier- attention !- il masque en réalité une perte d’horaires disciplinaires puisque ceux-ci intègrent les 4 heures d’enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI), et au minimum 1 h heures d’aide personnalisée, qui ne suffisent pas à couvrir les 3 heures-poste de marge "offerte pour l’autonomie de l’établissement". Il est donc probable que les seuls dédoublements distribués le seront en échange de propositions de projets d’EPI. Qui dit projet interdisciplinaire, dit charge de travail augmentée sans temps de prévu pour la concertation.

Enfin les projets de décrets d’application des ORS et des IMP ne mentionnent pas les heures de gestion de laboratoire. On ne peut se satisfaire qu’il s’agisse de coordination de discipline ; gérer un laboratoire nécessite sensiblement plus d’implication.

En l’état, cette réforme est inacceptable !

Le SNES demande :
* une demi-heure de SP rétablie en 3e ;
* des horaires de sciences non globalisés en 6e ;
* la prise en compte des concertations nécessaire au travail interdisciplinaire ;
*des conditions favorables au travail interdisciplinaires et cadrées nationalement (groupes, concertation, rattachement fort aux programmes disciplinaires).

Les actions à mettre en œuvre :
*Intersyndicale du collège : appel à la grève du 11 juin 2015
*une nouvelle pétition intersyndicale à signer et à faire signer : un autre collège 2016
*participer à l’enquête SNES sur les projets de programmes de SPC

Dernière publication du SNES sur la réforme du collège

Quelques documents complémentaires :
Communiqué de presse sur le collège du 11 mars
Tract collège
article sur les EPI
Réforme du collège et Technologie - Danger confirmé
Réforme du collège et S.V.T. - épisode 2

Autres articles de la rubrique Sciences-Physiques au collège : après la réforme...