US Magazine 790 du 21 septembre 2019

Réforme du lycée et du bac : pas de suivisme !

Le Comité de suivi des réformes a été installé le 24 septembre 2019 par Jean-Michel Blanquer.

Le ministre s’est d’abord réjoui de voir « réunie la communauté éducative ». Malgré des annonces initiales évoquant un comité restreint, l’assemblée était pléthorique. Avec un seul délégué, le SNES-FSU était scandaleusement sous-représenté ; pourtant, ce comité ne doit son existence qu’aux actions menées dans les établissements l’an dernier. Il est piloté notamment par Pierre Mathiot et a pour tâche d’évaluer les enjeux des réformes du lycée, leur mise en œuvre et leur inscription dans le cadre plus général de l’après-bac.

Pour le SNES-FSU, il sera nécessaire d’établir des bilans contradictoires, d’évaluer véritablement la mise en place des réformes et de prendre en compte tous les paramètres pertinents (organisation des enseignements, rôle des professeurs principaux et des Psy-ÉN, conseils de classe, E3C, dédoublements... les sujets ne manquent pas).

Devoir de contrôle

Il ne saurait être question de siéger pour valider les constats positifs que ne manqueront pas de faire les représentants de l’administration. Si tel était l’objet de ce comité, le SNES-FSU se réserve le droit de le quitter. Et même si le temps est compté parce que des réponses sur les E3C (voir ici) doivent être apportées d’ici octobre, il s’agira d’éviter de souscrire aux conclusions hâtives.

À suivre, donc.

Frédérique Rolet

Autres articles de la rubrique US Magazine 790 du 21 septembre 2019