Actualité théâtrale

Jusqu’au 28 janvier au Lucernaire

« Rémi Larrousse, Songes d’un illusionniste » Réduc’Snes

Nous rêvons tous. Que nous révèlent nos rêves ? Cauchemars ou fantasmes, que signifient-ils ? Pour certains ils sont prémonitoires, d’autres y voient le rappel d’un passé oublié ou enfoui. Rémi Larousse, illusionniste et mentaliste affirme qu’il rêve peu. Ce ne sont donc pas ses rêves que l’on va explorer mais ceux que le public va lui confier.

Il invite sur scène ou interpelle des spectateurs de la salle et les questionne. Jouant au candide, il nous entraîne dans le monde des rêves, un monde habité par la mémoire, les désirs refoulés et les secrets. Il fait parler des mots perdus sur une feuille de papier, des idéogrammes à l’apparence obscure, un haïku japonais au sens caché comme dans les rêves et les bouches des spectateurs s’arrondissent de surprise.

Théâtre : Rémi Larrousse

Dans un décor qui évoque Magritte et ses nuages porteurs de rêve, naviguant entre surréalisme et psychanalyse, Rémi Larrousse nous invite à revisiter notre enfance et à raviver notre mémoire. Il parle de secrets où chacun croit se reconnaître, incite à chercher la clé des rêves, au propre comme au figuré, tout en laissant suffisamment de mystère pour que le public soit surpris, séduit et émerveillé. Adultes et enfants sortent des étoiles plein les yeux de ce spectacle qui semble s’introduire avec douceur et poésie dans leurs rêves.

Micheline Rousselet

Du mardi au samedi à 21h, le dimanche à 18h

Théâtre du Lucernaire

53 rue Notre Dame des Champs, 75006 PARIS

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 45 44 57 34

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Les pieds tanqués »
    Pétanque vient du provençal « pé », pied et « tanca » pieu. Jouer à la pétanque c’est donc jouer aux boules pieds joints et non en prenant de l’élan comme à la lyonnaise. Comme on est en Provence, un... Lire la suite (27 septembre)
  • « Crise de nerfs »
    Peter Stein a choisi de mettre en scène trois courtes pièces de Tchekhov et de confier à Jacques Weber le rôle principal. Le metteur en scène a choisi de commencer par la pièce la plus sombre, qui... Lire la suite (26 septembre)
  • « Diane self portrait »
    Diane Arbus (1923-1971) est une figure majeure de la photographie de rue du XXème siècle. Fille de commerçants aisés juifs new-yorkais, elle a rencontré à quatorze ans celui qui devint son mari Allan... Lire la suite (25 septembre)
  • « Contrebrassens »
    Une femme qui chante Brassens cela surprend et enchante, quand elle a la malice et la grâce féminine que célébrait le grand Georges. Très inspirée par les textes et les mélodies du chanteur, car on... Lire la suite (25 septembre)
  • « Mademoiselle Julie »
    La pièce d’August Strindberg a été montée plusieurs fois la saison passée, pourtant on a l’impression de la redécouvrir chaque fois au gré des adaptations et des interprétations, tant elle est riche et... Lire la suite (19 septembre)