Un syndicat de fonctionnaires

Remise en cause du paritarisme

Le ministère de la Fonction publique a présenté aux organisations syndicales un projet remettant en cause le rôle des élu-e-s en commissions administratives paritaires. Pour le SNES et la FSU, ces instances sont essentielles pour la protection des personnels et la défense de leurs intérêts individuels et collectifs.

Dans l’objectif de « renforcer le management de proximité », le gouvernement entend limiter le rôle de vos élu-e-s dans les CAP (commissions administratives paritaires). Le gouvernement s’attaque à votre droit d’être informé et défendu dans l’ensemble des actes de gestion qui vous concerne. Qui sera en mesure de garantir l’équité de traitement lorsque les promotions, les affectations ou plus de sanctions disciplinaires seront laissées à la discrétion de l’administration.

Vous le savez, dans les CAP, nos élu-es interviennent pour faire corriger des erreurs, pour faire respecter nos droits, l’équité et la transparence dans toutes les opérations de carrière et de mobilité. C’est pourquoi nous vous appelons à signer dès maintenant la pétition (http://fsu.fr/Pour-le-respect-de-nos-droits-PAS-TOUCHE-AUX-CAP-ET-CHSCT.html) et à nous apporter votre vote à l’occasion des élections professionnelles de décembre afin de signifier clairement au gouvernement votre attachement au paritarisme et aux rôles de que jouent vos élu-e-s.

Autres articles de la rubrique Un syndicat de fonctionnaires

  • La FSU écrit aux agents
    Après plus de cinq années de gel, la question des salaires est devenue cruciale. Dans les négociations « PPCR », la FSU a défendu la revalorisation de la grille et celle de la valeur du point... Lire la suite (Février 2016)

Dans la rubrique Fonction publique

  • Un rapport à charge
    Intitulé « Service public, se réinventer pour mieux servir », ce rapport d’experts sur la réforme de l’État a été commandé par le Premier ministre à l’automne dernier. Son contenu a fuité dans la presse... Lire la suite (30 août)