Année 2017-2018

Rentrée 2018 : le temps de la riposte (Orléans-Tours)

Le gouvernement a adopté la stratégie de la guerre éclair sur tous les fronts y compris dans le domaine éducatif. Les réformes de l’enseignement secondaire et supérieur (bac, lycée et post-bac... mais aussi le collège en 2016) auxquelles il faut ajouter celles de la formation professionnelle, relèvent de la même logique. Les grands axes qui se dégagent de cet ensemble de réforme sont :
- L’orientation précoce pour tous ;
- Un second degré uniquement orienté vers une gestion utilitariste de flux vers le supérieur et qui ne propose plus à tous une culture commune ambitieuse et formatrice
- L’apprentissage comme modèle dominant pour un enseignement professionnel confié aux branches professionnelles ;
- La sélection généralisée à l’entrée dans l’enseignement supérieur sur la base de compétences scolaires mais aussi extra-scolaires.

Le nouveau système, s’il se mettait complètement en place, conforterait les logiques de ségrégation sociale et de relégation scolaire. Nul doute que le climat scolaire s’en trouverait profondément dégradé.

Voilà pourquoi le SNES-FSU a décidé du plan d’action décliné ci-dessous dont vous trouverez les modalités d’action dans les départements ici.

Jeudi 1er février : journée de mobilisation (sous toutes les formes décidées collectivement, y compris par la grève) dans les lycées et l’enseignement supérieur, à l’appel de la FSU, la CGT, FO, Sud Education, l’UNEF, la SGL, l’UNL et l’UNL-UD pour alerter les dangers des réformes en cours : ParcourSup et la réforme du bac et du lycée.

Mardi 6 février : journée de grève dans le 2d degré. Collège et lycée dans l’action – Rassemblements prévus à 10h30 dans les départements (rectorat sur Orléans, lieux à préciser pour les autres départements)

Pour dénoncer le manque de moyens pour la rentrée 2018 (fermeture de classes, suppression de poste, hausse des effectifs par classe, …), la réforme du bac et du lycée mais aussi ParcourSup et la décentralisation des missions d’orientation.

Nous comptons sur vous pour contribuer à la réussite de la grève du 6, notamment. Il faut se réunir, si possible le 1er février, en AG, en HIS et faire comprendre aux collègues ce qui se joue. N’hésitez pas à faire appel à des militants du S3 pour vous aider à animer les Heures d’Informations Syndicales.

Mercredi 7 février : journée d’action à l’appel de la FSU : tout le système éducatif est fragilisé par les mesures de JM. Blanquer.

Deuxième quinzaine de mars : grève dans la Fonction Publique pour une revalorisation salariale, la suppression du jour de carence, contre les suppressions de postes dans la Fonction Publique, notamment dans l’Education (baisse des moyens, réforme du lycée)

Autres articles de la rubrique Année 2017-2018