Année 2017-2018

Rentrée au lycée de Cluses (Grenoble)

Chez nous, après avoir eu 9,5 postes vacants ou non remplacés à la rentrée (635 élèves soit 45% impactés au moins une semaine), il ne reste plus qu’un congé maladie non remplacé en maths. Les postes sont pourvus petit à petit mais c’est très laborieux et des élèves sont déjà restés 4 semaines sans un ou plusieurs cours généralement en maths ou en SII. Et que dire des conditions dans lesquelles ces futurs collègues contractuels débutent ? Quelle qualité d’enseignement ?

Nous avons eu une entrevue avec la rectrice de 15 min puis de 45 min avec son directeur de cabinet et l’adjointe du DASEN 74. Nous avions sollicité et obtenu cette entrevue avec les parents et les élèves (très remontés) en étant très insistants car elle venait visiter notre nouveau « campus des métiers »
Bilan décevant : impossible d’aborder les vraies problématiques liées à l’attractivité de nos métier. Le discours maintenant clairement affiché est : si les concours ne font pas recette, il faut s’adapter et recruter en dehors des cadres habituels. Sur les « solutions » locales et à court terme : une petite écoute et quelques miettes seront peut-être débloquées.

Jean Léger

Autres articles de la rubrique Année 2017-2018