Archives LVER

Repères et statistiques 2011

Des chiffres tristement éclairants :

Selon le rapport Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche de 2011 (voir PJ), les chiffres 2010-2011 sont les suivants :

- 91,1% des élèves étudient l’anglais en primaire ;

- 95% des élèves étudient l’anglais dans le secondaire ;

- 71% des élèves étudient l’espagnol dans le secondaire ;

- 14% des élèves étudient l’allemand dans le secondaire ;

- 7% des élèves ont une LV3 (espagnol ou italien majoritairement) ;

- 13,5% des élèves sont en classes bilangues ;

- 6% des élèves sont en sections européennes.

Ces chiffres en disent long sur l’enseignement des autres langues vivantes...

Ces chiffres sont le résultat d’un choix politique de ne pas diversifier.

- Depuis 2008, avec Darcos, et ensuite avec Chatel, la priorité a été mise sur l’anglais, dès le primaire (l’idée étant de former des "bilingues", à l’opposé de l’esprit du CECRL qui prévoit une formation tout au long de la vie).

- Les suppressions et fermetures de postes, dans la logique de ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux, ont diminué l’offre, notamment en LV3, favorisant le duo anglais-espagnol.

- La réforme du lycée permettant aux élèves de L de prendre une LV1, LVA et LELE dans une même langue font que certains d’entre eux auront un coefficient énorme en anglais, seule langue offerte dans tous les établissements.

- La validation de la compétence 2 du LPC (ex-A2) est souvent préconisée dès la fin de la Cinquième, c’est-à-dire en LV1.

Toutes ces mesures existent car elles reposent sur le postulat de l’anglais comme langue de communication internationale.

Pourtant, de nombreux rapports appellent à diversifier les langues, notamment pour des raisons économiques (discutables) :

- 2007 : Promouvoir l’apprentissage des langues et la diversité linguistique.

Voir :
http://www.snes.edu/CE-promouvoir-l...

- 2011 : Des langues pour l’emploi.

Voir :

CE : des langues pour l’emploi

Ce rapport se place dans le nouveau cadre stratégique pour la coopération européenne en matière d’éducation et de formation (« HE 2020 »). Cette stratégie européenne pour 2020 vise à répondre aux besoins du marché du travail, en planifiant mieux la formation et en rappelant que « les compétences linguistiques et interculturelles augmentent les chances d’obtenir un meilleur emploi » et qu’il faut « utiliser les compétences linguistiques des citoyens issus de l’immigration ».
Ce rapport se veut donc dans la (...)

Autres articles de la rubrique Archives LVER