Éditos

Reprendre la main

L’été est la période du mercato, même dans l’Éducation nationale. Dans les académies, la nomination de sept nouveaux recteurs en plein cœur de l’été sonne comme une reprise en main dans la perspective d’une rentrée à haut risque. La nomination d’Edouard Geffray, jusqu’ici DGRH, au poste de DGESCO, c’est-à-dire comme numéro 2 du ministère, n’est pas anodine. Elle intervient dans un contexte de renvoi constant au local : l’autonomie des établissements est l’alpha et l’oméga des dernières réformes (collège et lycée) mais aussi de la gestion des personnels avec la fin du paritarisme. Une figure émerge de ce nouveau puzzle, celle du chef d’établissement, c’est donc sans surprise que le désormais ex-DGRH chapeaute la mise en place de ce nouvel édifice dangereux pour les personnels et le service public.

Quant à la priorité à l’Éducation, il faudrait qu’elle se traduise dans les budgets : la dépense d’éducation baisse et fait passer la France à la remorque des pays européens qui, pourtant, connaissent une démographie moins dynamique que la nôtre.

La rentrée 2019 va être compliquée (augmentation des effectifs, notamment en collège, réforme du lycée, nouveaux programmes...) et des dossiers cruciaux n’ont toujours pas été traités comme celui des salaires. Après une année qui a vu les personnels se mobiliser avec le SNES-FSU sous des formes variées, au point d’enfoncer un coin dans la communication du ministre et de le pousser à montrer son vrai visage, l’heure est à la reprise de l’action !

Frédérique Rolet, secrétaire générale

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Virages à droite dangereux
    On connaissait Emmanuel Macron candidat, théorisant la fin du clivage droite/gauche, pour mieux privilégier le monde de l’argent face à celui de la justice sociale, mais là, le doute n’est plus... Lire la suite (21 septembre)
  • Idées fixes
    Les sénateurs de droite, confits dans leurs certitudes et leur animosité envers le service public, viennent de faire adopter deux amendements au projet de loi dite « de transformation de la Fonction... Lire la suite (29 juin)
  • Examen de conscience
    Le ministre de l’Éducation pratique-t-il la méthode Coué ? Interrogé dans plusieurs médias sur l’appel à la grève du 17 juin, premier jour des épreuves du bac, il répète en boucle que l’organisation des... Lire la suite (8 juin)
  • Chacun pour tous  !
    Éducation, Fonction publique, retraites… Toujours et partout, c’est la solution de l’individu renvoyé à ses choix personnels qui est privilégiée  ; ce sont les perspectives solidaires qui sont ignorées... Lire la suite (21 mai)
  • C’est mathématique !
    Il y a plus d’élèves dans le second degré : le ministre supprime des postes et, en même temps, impose une deuxième heure supplémentaire. Peinant à recruter des professeurs de mathématiques, il supprime... Lire la suite (20 avril)