La défense des droits humains

Répression : défendre l’inspection du travail et les droits des salariés

Une inspectrice du travail a été traduite devant le tribunal d’Annecy, mise en cause par l’entreprise TEFAL pour recel et violation du secret professionnel, un salarié lanceur d’alerte inquiété. Le jugement est renvoyé au 16 octobre 2015. L’intersyndicale (CGT, CNT, SUD, FSU, FO) appelle à une mobilisation ce jour-là pour demander notamment l’abandon des poursuites contre l’inspectrice du travail et le lanceur d’alerte, et une condamnation publique des agissements de TEFAL et des propos du parquet (« les inspecteurs du travail ne devraient pas pouvoir se syndiquer »). En ces temps d’attaques frontales contre le droit du travail, il est nécessaire de rappeler le droit international du travail, garanti par l’OIT, le droit de se syndiquer et les missions du service public.

Marylène Cahouet

Autres articles de la rubrique La défense des droits humains

  • Aide aux migrants : indignation : grève des associations
    Elles sont une vingtaine d’associations à dénoncer une situation dramatique notamment dans le Nord-Est de Paris où les personnes vivent dans des « conditions sanitaires déplorables, privées d’accès à... Lire la suite (22 mai)
  • Violences policières : mais que fait la justice ?
    Cafouillages et conflits d’intérêts, l’affaire Legay ne cesse de rebondir. Le 16 mars, Geneviève Legay, militante d’ATTAC bien connue à Nice, a été gravement blessée lors d’une charge de CRS.... Lire la suite (9 mai)
  • Mettre la profession sous contrôle
    Réserve ? Notre ministre entend introduire dans le code de l’éducation, via l’article de la loi sur "l’École de la confiance" la notion d’exemplarité, qui renvoie, sans la nommer, à l’obligation de... Lire la suite (17 avril)
  • Enfance : dans les limbes
    La loi Schiappa sur la protection de l’enfance fait l’unanimité... contre elle. Fait rarissime dans un domaine où tous les acteurs œuvrent généralement dans un but commun, les associations dénoncent... Lire la suite (Septembre 2018)
  • Migrants : Droits maritimes bafoués
    L’été s’est encore révélé meurtrier en Méditerranée. Les États européens n’appliquent toujours pas les droits maritimes essentiels et refusent les naufragés secourus. Ces derniers, des enfants en bas âge,... Lire la suite (Septembre 2018)