Budget et rentrée 2018

Revalorisation - Un premier pas insuffisant

Les discussions pour la mise en œuvre dans l’Éducation nationale des conclusions issues du cycle Fonction publique « PPCR » se poursuivent autour des questions de l’accès à la classe exceptionnelle et de l’évaluation.

La revalorisation des carrières des personnels que le ministère a présentée aux organisations syndicales combine plusieurs dispositifs : reconstruction des grilles, revalorisation indiciaire, conversion d’une partie des indemnités dans le traitement brut, modification de la structure et du déroulement de la carrière. Le SNES-FSU a rendu compte des propositions du ministère et de son appréciation dans les US du mois de juin et sur son site Internet. Ces propositions constituent une première étape de revalorisation, insuffisante au regard des pertes subies ces dernières années.

CLASSE EXCEPTIONNELLE

La classe exceptionnelle constitue un nouveau débouché de carrière après la hors-classe, répondant à l’allongement de la durée d’activité. Il permettra aux professeurs certifiés, CPE et CO-Psy d’accéder à la hors-échelle A (indices 890 à 972) et aux professeurs agrégés d’accéder à la hors-échelle B (ind. 972 à 1 067). Mais les volumes de promotion et les modalités d’accès, calquées sur les pratiques managériales en vogue dans l’administration, sont inadaptés à la structure des corps enseignants et assimilés, et risquent de ne pas permettre à tous les personnels d’atteindre ce grade avant leur départ à la retraite. Par ailleurs, les missions mises en avant par le ministère créeront de fait des inégalités entre les disciplines, les genres ou les corps. Le SNES-FSU agit pour que ce débouché soit accessible à tous.

ÉVALUATION

En lien avec les modifications à venir sur les carrières, le ministère revoit les finalités de l’évaluation afin de « mieux accompagner les personnels dans l’exercice de leur métier ». Il revoit aussi les modalités d’évaluation, la faisant se dérouler lors de quatre « rendez-vous de carrière » : les deux premiers permettant chacun une accélération d’un an dans l’avancement d’échelon en classe normale pour 30 % des collègues à chaque fois ; les deux suivants à l’occasion de l’accès à la hors-classe puis à la classe exceptionnelle. Le SNES-FSU agit pour la mise en place d’un cadrage national permettant une évaluation centrée sur le cœur du métier et non sur les activités périphériques, à partir de critères lisibles et transparents.
Revalorisation des carrières et des salaires : la mobilisation de l’ensemble de la profession est de pleine actualité.

Autres articles de la rubrique Budget et rentrée 2018