Actualité théâtrale

Jusqu’au 13 décembre à la MC 93 Bobigny

"Risotto" de et avec Amedeo Fago et Fabrizio Beggiato Partenaire Réduc’snes

Quand on entre dans la salle Christian Bourgois de la MC 93, un fumet délicat prend aux narines, celui du bouillon qui mijote sur le plateau et qui servira à cuire à point et dans les règles de l’art, le risotto que prépare en temps réel Fabrizio Beggiato, titulaire d’une chaire de philologie romane à l’Université Rome 2 et spécialiste de littérature française du Moyen âge.

A deux pas de lui, Amedeo, complice d’Elio Petri, de Bellocchio, de Moretti et de Scola sur leurs films, accompagne de regards et de gestes nonchalants, un texte en voix off qui relate la vieille et longue amitié qui lie les deux hommes.

Un texte sans pathos qui nous renvoie à "Nos plus belles années" , à ce qui a fait que s’est tissé presque mystérieusement, pour une satisfaction mutuelle, les amitiés tenaces.

Le texte regorge d’émotion bourrue, de souvenirs délicats. Il reprend les étapes importantes d’une vie par le menu, ces petites choses qui arrivent et qui valent bien les grandes. Celles qui laissent des traces indélébiles…

Le bouillon mijote pendant que Fabrizio émince l’oignon – les larmes qui s’en suivent peuvent tomber dans la marmite pour lier et adoucir la mixture -, verse les ingrédients, différents à chaque représentation. Le riz est versé auquel on ajoute le bouillon, lequel est "sucé" plutôt qu’absorbé, louche après louche…

Le fumet devient irrésistible pendant qu’Amédéo observe d’un œil paisible…

Et lorsque le risotto est à point, on le verse dans un large plat où il s’écoule en ondulations successives comme des vagues…

Le repas est prêt. Le public peut descendre et déguster. Des verres de vin sont servis…

Certains ont regretté, qu’aux propos qu’auraient pu échanger deux éminents intellectuels, on ait préféré la voix off.

Le plaisir qu’on prend à ce spectacle tout en tendresse et fumet est parfait tel qu’il est.

On n’a pas envie d’en changer la moindre virgule.

Francis Dubois

 MC 93
9 Boulevard Lenine 93 000 Bobigny

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 41 60 72 72

www.mc93.com

 

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Adishatz /Adieu »
    Jonathan Capdevielle apparaît seul sur scène et entonne à capella avec son timbre de haute-contre les tubes de Madonna ou, avec l’accent de Tarbes, des chansons de Francis Cabrel, des chants... Lire la suite (18 décembre)
  • A propos des "3 sœurs" et du théâtre à deux vitesses
    Les « Trois sœurs » qu’on peut voir encore jusqu’au 22 décembre à l’Odéon Théâtre de l’Europe a été diversement accueilli. Il y ceux qui ont encensé le spectacle (voir la critique de Micheline Rousselet,... Lire la suite (15 décembre)
  • « Rémi Larrousse, Songes d’un illusionniste »
    Nous rêvons tous. Que nous révèlent nos rêves ? Cauchemars ou fantasmes, que signifient-ils ? Pour certains ils sont prémonitoires, d’autres y voient le rappel d’un passé oublié ou enfoui. Rémi... Lire la suite (14 décembre)
  • « Cap au pire »
    Cap au pire est l’un des derniers textes écrits par Beckett, un texte écrit en anglais et qu’il ne s’était pas résigné à traduire comme s’il avait hésité à se relancer dans ce dédale, un texte destiné à... Lire la suite (13 décembre)
  • « Probablement les Bahamas » de Martin Crimp
    Milly et Franck savourent le confort de leur cottage où s’annonce pour eux une retraite paisible. Ils ont même à leurs côtés pour faire barrage à leur solitude, la présence rassurante d’une étudiante... Lire la suite (13 décembre)