Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

"Robert Guédiguian cinéaste" un grand livre de Christophe Kantcheff

"Il y a dans le regard que Robert Guédiguian pose sur ces personnages du peuple une volonté de révélation. Il cherche en eux ce que peu de cinéastes, peu d’artistes ont désiré mettre au jour. Pas seulement leur dignité - un mot galvaudé, aux consonances trop souvent compassionnelles. Mais leur grandeur. Leur magnificence."
Christophe Kantcheff, critique littéraire et de cinéma depuis de nombreuses années, devenu récemment rédacteur en chef de Politis, également réalisateur du documentaire "Henri Alleg, l’homme de ’La Question’"
 [1], propose une traversée thématique, géographique et critique d’un cinéma riche d’histoires où les personnages témoignent de solidarités, d’amitiés, d’amour et de fraternité.
Un très beau livre, associant un travail photographique original de Jérôme Cabanel, et, sous forme d’entretiens, la participation des trois acteurs principaux du cinéaste, Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin et Gérard Meylan.
Au moment où la culture est mise en question à Marseille, c’est aussi un hommage à un regard à la fois ancré dans un de ses quartiers au passé ouvrier, et participant de l’universalité.
Philippe Laville

* Robert Guédiguian cinéaste, Christophe Kantcheff, Ed. du Chêne, mai 2013, 270 pages.

Notes

[1Peu diffusé depuis sa sortie en 2009, ce film sera projeté le 18 octobre 2013 au CinéVille de Conflans (Yvelines - à 21h) en présence de Christophe Kantcheff, dans le cadre d’une soirée d’hommage à Henri ALLEG, décédé en juillet 2013, que la Ligue des Droits de l’Homme avait accueilli en 2008 à Conflans pour une conférence débat sur la politique coloniale de la France avec l’historien Gilles Manceron, vice-président national de la LDH et Nils Anderson (qui avait pu éditer en Suisse le livre d’Henri Alleg dénonçant la torture pratiquée par l’armée française en Algérie, à l’époque où ce livre était censuré en France) ; sera également projeté à cette occasion un extrait de cette conférence-débat de 2008 à Conflans qui était animée par Christophe Kantcheff et qui fut suivie alors de la projection de trois films du cinéaste franco-algérien Jean-Pierre Lledo. Détails sur le ciné-débat du 18/10/2013 : CinéVille 01 39 72 63 75 ou www.ldh-france.org/section/conflans

Autres articles de la rubrique Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

  • Deux polars, de Pologne et de Slovaquie
    Du côté de Varsovie Zygmun Miloszewski est salué, à juste raison à la lecture de « Te souviendras-tu de demain ? », comme un romancier qui compte. Il met en scène un couple de vieux amants mariés,... Lire la suite (25 août)
  • « A tombeau ouvert », Raul Argemi
    Raoul Argemi, aujourd’hui journaliste, romancier et homme de théâtre, fut, en 1975, un des acteurs de la lutte armée contre la dictature. Cette expérience sert de toile de fond à ce roman, « A tombeau... Lire la suite (23 août)
  • « Une année de cendres », Philippe Huet
    . Philippe Huet longtemps rédacteur en chef adjoint de Paris Normandie a voulu, dans « Une année de cendres », raconter l’histoire de deux truands qui ont tenu Le Havre de la fin de la seconde... Lire la suite (23 août)
  • « Stoneburner », William Gray
    William Gray (1941-2012) est considéré, aux Etats-Unis comme le maître du « Southern Gothic », un genre qui mélange allègrement le noir avec des ingrédients tenant du grotesque ou du surréel venant en... Lire la suite (22 août)
  • Spécial James Lee Burke.
    Dave Robicheaux, flic de Louisiane, est le personnage clé de l’œuvre de James Lee Burke, son double plus sans doute que ses autres personnages. Robicheaux c’est la Nouvelle-Orléans, sa corruption,... Lire la suite (1er août)