Actualité théâtrale

Au Théâtre de La Tempête – jusqu’au 6 juin

"Roberto Zucco" de Bernard-Marie Koltès - Mise en scène Pauline Bureau

Peut-on dire une fois pour toutes que le théâtre de Bernard-Marie Koltès a atteint son apogée dans les mises en scène de Patrice Chéreau, que ses textes flamboyants ont trouvé, avec le talent d’un metteur en scène complice, leur mesure et le meilleur écho à ses résonance ?
L’écriture de Koltès tout comme celle de Jean-Luc Lagarce et de plus loin, celle de Pinter ou de Daniel Keene, ne sont pas à mettre dans toutes les mains. Les textes de Koltès seraient-ils fragiles et, privés du talent de ceux qui adhèrent pleinement à son écriture, se peut-il qu’ils deviennent ordinaires ?
Le spectacle que nous propose Pauline Bureau avec son "Roberto Zucco" ne tire pas la pièce du côté de ses fulgurances, de sa poésie, mais nous prouve à quel point un texte ; devenu une sorte de classique contemporain, peut atteindre des limites basses.
Si "Roberto Zucco" a été inspiré à François-Marie Koltès par un fait divers évoquant les crimes commis par un jeune homme condamné à l’emprisonnement, et rendu célèbre par ses évasions, la pièce qui en résulte ne peut surtout pas, comme choisit de le faire Pauline Bureau, se trouver réduite à l’anecdote. Il s’en suit un appauvrissement du sujet, du texte et des personnages que ne peuvent relever quelques trouvailles de lumières, le jeu inspiré de certains comédiens et deux ou trois moments qui parviennent à rendre l’univers si particulier de Koltès… Il y a de l’énergie, parfois, dans la démarche de cette jeune metteuse en scène, mais cela ne suffit pas à rendre son "Roberto Zucco" convaincant.
Francis Dubois

Théâtre de la Tempête – Cartoucherie de Vincennes
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 43 28 36 36 – theatre@latempete.fr
www.la-tempete.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « An Irish story »
    En 1949, Peter O’Farell quitte son pays l’Irlande du Sud à 19 ans pour venir chercher du travail à Londres, emmenant Margaret, sa jeune femme de 16 ans enceinte. Mais la vie à Londres est dure pour... Lire la suite (16 avril)
  • Voyage au bout de la nuit
    « Voyage au bout de la nuit » est repris du 16 avril au 1er juin du mardi au samedi à 21h Théâtre Tristan Bernard 6 rue du Rocher, 75008 Paris Réservations : 01 45 22 08... Lire la suite (12 avril)
  • « L’amour en toutes lettres »
    Dans les années 30, l’Abbé Viollet dirigeait des revues catholiques et s’occupait du courrier des lecteurs. Des hommes et des femmes lui confiaient leurs interrogations, leurs préoccupations, leurs... Lire la suite (12 avril)
  • « Deux mensonges et une vérité »
    Ne dîtes jamais à votre conjoint que vous vous connaissez par cœur, que, après vingt-sept ans de mariage, rien ne peut plus vous surprendre. C’est pourtant l’erreur que commet Philippe, et Catherine... Lire la suite (10 avril)
  • « Les chaises »
    On sort du théâtre de l’Aquarium avec l’impression d’avoir vu pour la première fois cette pièce, pourtant si souvent jouée comme il sied à un classique du XXème siècle. Parce que Ionesco est catalogué... Lire la suite (5 avril)