Actualité théâtrale

Au Théâtre de La Tempête – jusqu’au 6 juin

"Roberto Zucco" de Bernard-Marie Koltès - Mise en scène Pauline Bureau

Peut-on dire une fois pour toutes que le théâtre de Bernard-Marie Koltès a atteint son apogée dans les mises en scène de Patrice Chéreau, que ses textes flamboyants ont trouvé, avec le talent d’un metteur en scène complice, leur mesure et le meilleur écho à ses résonance ?
L’écriture de Koltès tout comme celle de Jean-Luc Lagarce et de plus loin, celle de Pinter ou de Daniel Keene, ne sont pas à mettre dans toutes les mains. Les textes de Koltès seraient-ils fragiles et, privés du talent de ceux qui adhèrent pleinement à son écriture, se peut-il qu’ils deviennent ordinaires ?
Le spectacle que nous propose Pauline Bureau avec son "Roberto Zucco" ne tire pas la pièce du côté de ses fulgurances, de sa poésie, mais nous prouve à quel point un texte ; devenu une sorte de classique contemporain, peut atteindre des limites basses.
Si "Roberto Zucco" a été inspiré à François-Marie Koltès par un fait divers évoquant les crimes commis par un jeune homme condamné à l’emprisonnement, et rendu célèbre par ses évasions, la pièce qui en résulte ne peut surtout pas, comme choisit de le faire Pauline Bureau, se trouver réduite à l’anecdote. Il s’en suit un appauvrissement du sujet, du texte et des personnages que ne peuvent relever quelques trouvailles de lumières, le jeu inspiré de certains comédiens et deux ou trois moments qui parviennent à rendre l’univers si particulier de Koltès… Il y a de l’énergie, parfois, dans la démarche de cette jeune metteuse en scène, mais cela ne suffit pas à rendre son "Roberto Zucco" convaincant.
Francis Dubois

Théâtre de la Tempête – Cartoucherie de Vincennes
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 43 28 36 36 – theatre@latempete.fr
www.la-tempete.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Ruy Blas »
    Cet été le château de Grignan se met à l’heure de l’Espagne du XVIIème siècle pour accueillir le drame romantique de Victor Hugo. La reine d’Espagne vient d’exiler Don Salluste qui a déshonoré une de ses... Lire la suite (21 juillet)
  • La nuit juste avant les forêts
    Tout d’abord, il y a le texte, dur, puissant, superbe, qui résonne fortement avec l’actualité. Et pourtant, Bernard-Marie Koltes l’a écrit et fait représenter dans le Off d’Avignon en 1977. Il ne sera... Lire la suite (20 juillet)
  • Alain Paris chante les fables de La Fontaine
    Est-ce l’horaire ? Est-ce le lieu très excentré près des remparts de l’Oulle ? Il y avait peu de monde pour ce joli spectacle et c’est bien dommage. Alain Paris chante les fables de La Fontaine,... Lire la suite (17 juillet)
  • Beaucoup de bruit pour rien
    La modernité de cette pièce écrite en 1600 est saisissante. Elle est accentuée par la mise en scène intelligente de Salomé Villiers et Pierre Hélie. L’action est placée dans un cadre qui évoque tout... Lire la suite (8 juillet)
  • « Dévotion, dernière offrande aux dieux morts »
    Clément Bondu, écrivain, poète, musicien et metteur en scène en résidence aux Plateaux Sauvages signe le texte et la mise en scène de ce spectacle dont il nourrissait le projet depuis plusieurs années... Lire la suite (3 juillet)