Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Ken Loach (Grande Bretagne)

"Route Irish" Sortie en salles le 16 mars 2011

La route Irish, c’est celle qui, à Bagdad, relie l’aéroport international à la zone verte. Elle est réputée être la route la plus dangereuse du monde et c’est sur celle ci que Frankie trouve la mort. Fergus, son ami d’enfance qui l’avait persuadé de quitter les parachutistes pour rejoindre les milices privées, ne croit pas à la thèse officielle et va, depuis Liverpool mener sa propre enquête.

© Joss Barratt

C’est cette privatisation du conflit par le biais de compagnies de sécurité, assurant l’impunité à leurs agents, le plus souvent des soldats alléchés par l’appât du gain ("12.000 livres mensuelles net d’impôt" promet Fergus à son ami) que dénonce Ken Loach. Pendant que les dirigeants de sociétés engrangeaient des fortunes, leurs mercenaires risquaient leur vies. Si la douleur des victimes de massacre reste hors champs (téléphone), les carnages qui apparaissent sous forme de brefs mais intenses flash-back laissent des traces profondes dans la tête des mercenaires. Violent, brisé, Fergus, magnifiquement interprété par Mark Womack, ira jusqu’au bout de sa quête. Ken Loach évite le pathos et, en filmant au plus près des corps, nous permet d’être en complète empathie avec le héros, même lorsqu’il emploie des méthodes plus que douteuses.
En s’intéressant à cette guerre, où les cadavres des soldats sont ramenés en catimini dans des cercueils qui "ressemblent à d’énormes cageots" et où les survivants souffrent de syndrome de stress post traumatique, Ken Loach nous livre un film efficace et profondément humain.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « La bonne réputation »
    Sofia appartient à la haute bourgeoisie locale. En ce début des années 80, elle mène une vie de luxe et d’oisiveté et ne se préoccupe que de futilités. Les échanges superficiels avec ses amies tout aussi... Lire la suite (15 octobre)
  • « L’angle mort »
    Bébé déjà, Dominick disparaissait mystérieusement de la vue de ses proches. Adulte, le pouvoir de se rendre invisible existe toujours mais il ne s’en sert pas beaucoup. Pire, il a fait de son pouvoir... Lire la suite (14 octobre)
  • « Warrior women »
    « Warrior women » dresse le portrait d’une grande dame des luttes indiennes-américaines, Madonna Thunder Hawk. Le film retrace sa vie de militante, de son éveil politique à la fin des années soixante... Lire la suite (13 octobre)
  • « Martin Eden »
    Martin Eden, un jeune marin voué à ne jamais quitter le milieu prolétaire qui est le sien va, grâce à sa nature curieuse et ambitieuse et au bénéfice de rencontres favorables, voir se dessiner une... Lire la suite (13 octobre)
  • « Mathias et Maxime »
    Mathias et Maxime sont deux amis d’enfance. Leurs rapports amicaux et limpides ne sont menacés d’aucun changement jusqu’au jour où, pour les besoin d’un court métrage amateur, on leur demande de jouer... Lire la suite (12 octobre)