Éditos

S’abstenir de ne pas voter

L’épilogue des primaires, le désenchantement consécutif aux choix du dernier quinquennat, le poids grandissant du Front national, tout concourt à donner à la présidentielle de 2017 une couleur particulière.
À ce jour, 40 % des électeurs certains de se déplacer restent encore indécis sur leur choix selon un sondage IPSOS ; pour une grande partie de l’électorat, notamment dans les catégories populaires et chez les jeunes, c’est l’abstention qui semble prédominante, une abstention pensée comme un véritable acte politique.
Ce signal doit être entendu et conduire à travailler un projet apte à conforter les solidarités, redonner espoir à la jeunesse, améliorer la situation des salariés et retraités. Porter ses convictions dans l’expression électorale, se prononcer dans un vote qui engage le pays pour cinq ans est absolument nécessaire. D’autant plus pour nos professions dont une des missions consiste à former des citoyens. Ne pas voter, c’est aussi laisser le champ libre à des candidats dont les orientations sont antinomiques avec les principes de justice, égalité, laïcité que nous portons.
Le SNES-FSU a publié, lors des dernières publications, son analyse critique des programmes au regard de ses orientations pour la transformation sociale, le devenir du système public d’éducation. Il appelle aujourd’hui à voter pour ne pas laisser passer ce pouvoir d’action.

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Vérité des prix
    Emmanuel Macron surjoue le modernisme tout en appliquant de vieilles recettes libérales, de son côté Jean-Michel Blanquer ne rate aucune occasion pour vanter l’école « du bon vieux temps » tout en... Lire la suite (18 mai)
  • Incontournable grève  !
    «  Une journée de grève isolée ne sert à rien  », «  de toute façon les réformes passeront  »... arguments récurrents donnés par les collègues qui ne font pas grève. Faut-il pour autant se priver de ce mode... Lire la suite (14 mai)
  • Dialogue anti-social
    Dialogue social, discussion, négociation, consultation des organisations syndicales, le gouvernement utilise à dessein différents termes censés avoir la même signification, afin de convaincre... Lire la suite (13 avril)
  • Congrès National 2018
    Dix mois après son élection, le nouveau gouvernement utilise le rejet du système politique traditionnel et spécule sur une opinion publique qui serait lasse des conservatismes. Il développe ainsi... Lire la suite (27 mars)
  • Tous en grève le 22 mars
    On sait la Cour des comptes acharnée depuis longtemps à ne pas s’en tenir au contrôle de la gestion des deniers publics mais à promouvoir les logiques libérales de concurrence et rentabilité.... Lire la suite (9 mars)