Archives

SARLAT : 53ème FESTIVAL DES JEUX DU THEATRE du 19 juillet au 5 août 2004

Sarlat est le plus vieux festival de théâtre après Avignon. Il se différencie de son aîné par une programmation moins nombreuse (un spectacle par jour et une représentation unique de chaque spectacle) et par une ambiance beaucoup plus conviviale.
Trois lieux accueillent les spectacles : « Place de la liberté », où dans une structure en gradins se donnent des pièces dont la mise en scène plus volumineuse nécessite un vaste espace, le « Jardin des Enfeus » et l’ « Abbaye Sainte Claire » où se donnent des spectacles plus intimistes. Tous les jours à 11 heures, les "Apéritifs de Plamon" animés par Jean-Paul Tribout, programmateur du Festival (dont on a pu apprécier, lors de la cérémonie des Molière 2003, la mise en garde adressée à Jean-Jacques Aillagon ), réunissent comédiens, auteurs, metteurs en scène, journalistes et public pour parler du spectacle de la veille, et présenter celui qui aura lieu le soir.
Le choix des spectacles présentés, quoiqu’éclectique reste dans une tonalité d’exigence et on pourra applaudir des comédiens tels que Carole Bouquet, Marcel Maréchal, Valérie Karsenty, Philippe Ogouz, Marianne Epin, Annick Blancheteau ou Jean Claude Carrière entre autres…

Le 19 juillet, en Ouverture, au Jardin des Enfeus se donnera « Comme en 14 ! » de Dany Laurent, mise en scène d’Yves Pignot après son succès parisien. Des infirmières, des bénévoles, installées derrière les lignes de front se débattent avec leurs peurs, leurs joies au milieu de la tourmente.
Mardi 2O juillet, Abbaye Ste Claire « Photos de famille » de Jean-Pierre Dopagne, mise en scène Régis Santon.Une femme raconte, dévide son histoire avant de monter dans l’avion pour rendre visite à sa fille. Entre humour et gravité.
Mercredi 21 juillet, Place de la Liberté, « Antigone » de Jean Anouilh, mise en scène de Nicolas Briançon
Jeudi 22 juillet, Abbaye Sainte Claire, « La rafle du Vel d’hiv » d’après Maurice Rajsfus
Mise en scène : Frédéric de Rougemont et Philippe Ogouz. Maurice a 14 ans quand la police française vient les arrêter, lui, son père, sa mère et sa sœur, ce matin de 16 juillet 1942 …
Le spectacle a rencontré un vif succès la saison dernière au « Lavoir Moderne Parisien »
Vendredi 23 juillet, Place de la liberté, « Le Prince travesti » de Marivaux, mise en scène de Nicolas Briançon.
Samedi 24 juillet, Abbaye Sainte Claire, « Audiberti & fils » de Jacques Audiberti, adaptation et mise en scène de François Bourgeat. « Audiberti & fils » joue à la fois sur la filiation entre un poète et un metteur en scène et sur le lien qui unit Marcel Maréchal et son fils Mathias.
Dimanche 25 juillet, Place de la Liberté, « L’opéra de quat’sous » de Kurt Weill et Bertolt Brecht, mise en scène d’Olivier Desbordes et Eric Perez
Lundi 26 juillet, Abbaye Sainte Claire, « Tours et détours » d’Elisabeth Amato, mise en scène de Michel Vuillermoz
Pour Elisabeth Amato, l’objectif est bien plus qu’un simple spectacle de magie. Elle nous parle de sa vie à travers son métier, magicienne.
Mardi 27 juillet, « Les mots et la chose » d’après Jean-Claude Carrière, mise en espace de Daniel Bedos. Une jeune comédienne qui, pour survivre, fait du doublage de films pornographiques écrit à un érudit pour se plaindre de la pauvreté du vocabulaire qu’on lui fait dire.
Mercredi 28 juillet, au Centre culturel « La fameuse invasion de la Sicile par les ours » d’après Dino Buzzati, mise en scène de Jean-Luc Revol. « La fameuse invasion » est une farce, une sorte de conte philosophique qui illustre dans un univers montagnard cher à l’auteur, l’injustice et l’absurdité du monde.
Mercredi 28 juillet, « L’euphorie perpétuelle » d’après Pascal Bruckner, à l’abbaye Ste Claire », mise en scène de Philippe Person. Ce texte du philosophe découpé en neuf tableaux dénonce le devoir de bonheur d’une société qui vend de la félicité comme on vend un vulgaire produit de consommation.
Jeudi 29 juillet, Jardin des enfeus, « L’homme qui rit » d’après Victor Hugo, mise en scène de Yamina Hachemi.
Vendredi 3O juillet, Abbaye Sainte Claire, « Les esprits superficiels » d’Alphonse Allais, mise en scène de José Paul. Alphonse Allais passe au crible, avec humour et autorité, tous les maux de notre société, de l’armée à l’écologie, de la religion au progrès technique, de la petite bourgeoisie à la politique.
Samedi 31 juillet, Jardins des Enfeus, « Les précieuses ridicules ou le Molière music-hall show » d’après Molière, mise en scène Vincianne Regattieri. Peinture épicurienne où se mêlent la commedia dell’arte, les pyramides de confiture, le chant, les feux d’artifice, la danse, la féerie du mauvais goût, la poésie déjantée, les palais de fruits confits….
Dimanche 1er Août, journée société des auteurs. A 18 heures, Abbaye de Sainte Claire « Celui qui partira » de Maria Ducceshi, mise en espace de Jean-Claude Robbe. A 21 heures, « Paris vaut bien une messe » de Robert Reverger, mise en scène, Marcel Cuvelier. Robert Reverger est un passionné de Montaigne dont il a l’accent et le goût du verbe.
Lundi 2 Août, Jardin des Enfeus, « De si tendres liens » de Loleh Bellon, mise en scène de Jean Bouchaud. La mémoire de Jeanne est peuplée de souvenirs réels que le temps a parfois déformés. Charlotte et Jeanne, la mère et la fille, sont jouées par des actrices du même âge, au milieu de leur vie.
Mardi 3 août, Abbaye Sainte Claire, « Mobylette » de Jean-Pierre Ibos, mise en scène de l’auteur. Le père est mécanicien, le fils est dramaturge, auteur de théâtre. Ils se retrouvent dans l’atelier, autour d’une mobylette en panne.
Mercredi 4 Août, Jardin de Enfeus, « Le manteau » d’après Gogol, mise en scène d’Alain Mollot. Dépouillé de son manteau, Akaki devient invisible…
Jeudi 5 Août, Jardin des Enfeus, « Capitaine Fracasse » d’après Théophile Gautier, mise en scène de Georges Berdot. Amitiés, traîtrises, guets-apens, rencontres cocasses hautement burlesques émaillent ce périple où les coups de théâtre se succèdent… Francis Dubois

[Festival des jeux du théâtre de Sarlat B.P. 53. 242O2 Sarlat cedex
- www.festival-theatre-sarlat.com]

Autres articles de la rubrique Archives

  • réveillonner avec le Théâtre Aleph
    Plusieurs nouvelles créations, toujours pleines d’humour stimulant la réflexion, ont marqué ce trimestre à l’Espace Aleph : "Le bazar hindou", une œuvre rocambolesque et poétique d’Oscar Castro inspirée... Lire la suite (Décembre 2007)
  • Auteurs en acte - écritures militantes
    La 13èmeédition d’"Auteurs en actes" aura lieu sous le titre "Ecritures militantes" du 9 au 17 novembre 2007 à Bagneux dans le département des Hauts-de-Seine. La plupart des représentations se... Lire la suite (Novembre 2007)
  • Biennale "SCENES OUVERTES A L’INSOLITE"
    Le Théâtre de la Cité Internationale accueille la sixième édition de la Biennale « Scène ouvertes à l’insolite » consacré aux Arts de la Marionnette. A un moment où certains annoncent la disparition d’un... Lire la suite (Juin 2006)
  • Festivals et cultures du monde
    Cultures du monde, "Festival de l’Imaginaire". Pour sa 10ème édition, non sans difficultés (la MCM fonctionne avec un budget inchangé depuis 1982 !) l’équipe animée par Chérif Khaznadar, ayant fait... Lire la suite (Mars 2006)
  • Auteurs en acte
    Une rencontre avec la multiplicité artistique des écritures d’aujourd’hui dont s’est enrichi le théâtre français avec des auteurs venus d’ailleurs et qui ont pu trouver en France un refuge (si difficile... Lire la suite (Novembre 2005)