SEGPA-EREA

SEGPA : suppressions de postes et Sixièmes inclusives en recrudescence

Pour la rentrée 2019, les coupes drastiques sont au menu des structures SEGPA : cela génèrera des suppressions de postes, des groupes d’élèves plus nombreux en atelier et la multiplication des Sixièmes SEGPA en fonctionnement inclusif.

Voir ici le communiqué de presse intersyndical du 07 février 2019

Une circulaire de 2015 permet d’inclure, sans l’imposer, des élèves de Sixième SEGPA, " présentant des difficultés scolaires graves et persistantes qui sont généralement multicausales", en classe ordinaire. Lors de la rédaction de cette circulaire, le SNES-FSU a œuvré pour éviter la systématisation de l’inclusion des élèves de SEGPA en classe ordinaire. Quand un projet n’est pas à l’initiative des professeurs, il faut prendre appui sur cette circulaire pour refuser une inclusion à marche forcée.

En janvier 2018, lors des États généraux des SEGPA organisés par la FSU, les collègues ont pointé les pressions exercées sur les organisations pédagogiques pour imposer cette inclusion. Bilan : suppression de classes, de postes de professeur des écoles spécialisés (Lille,…) et diminution globale des effectifs de SEGPA (10% de moins entre 2012 et 2017), développement de classes à double niveau, non-respect du versement des indemnités…

Plusieurs ont témoigné de la souffrance engendrée pour les enseignants et les élèves par ces Sixièmes SEGPA totalement inclusives (généralisées dans le Pas de Calais, en Moselle où le SNES-FSU a saisi le CHSCT…). Ces élèves, placés dans des classes ordinaires, ne bénéficient plus d’un enseignement adapté que très épisodiquement. Leur présence dans des classes hétérogènes, en sureffectif, incluant d’autres élèves à besoin particulier, ne peut pas favoriser leur réussite. En se partageant de classe en classe, les enseignants spécialisés estiment être empêchés d’exercer leur métier qui est d’aider et de faire progresser leurs élèves.

A la rentrée prochaine, ce fonctionnement s’étendra, entre autre, à l’académie de Guadeloupe.

Un rapport de l’Inspection générale, de juillet 2018, regrette la lenteur d’évolution vers le tout inclusif aux cycles 3 et 4. Il préconise de transformer les SEGPA en « pôle de ressources » à destination de tous les élèves du collège qui rencontrent des difficultés scolaires. Les principes d’éducabilité inscrit dans la loi d’orientation et de l’école inclusive sont utiles pour économiser sur les SEGPA , tout comme le fait de minimiser les différences existant entre les élèves en difficulté au collège et ceux scolarisés dans les classes de SEGPA. Ce rapport est assorti de toute une série de préconisation dont une partie relèvent du pilotage (IPR référents, inscriptions d’indicateurs dans les contrats d’objectifs, modification du statut des directeurs de SEGPA, fusion des DGH …) Il fait aussi le choix d’ignorer la question d’une baisse drastique des effectifs pour envsager ue inclusion constructive. Il lui préfère les co-intervention, modularisation, différenciation, individualisation…

Pour le SNES-FSU, élever les ambitions scolaires pour les élèves de SEGPA nécessite de conforter les structures SEGPA et non pas de les dissoudre dans le collège. Tel était le sens de l’appel pour les SEGPA de la FSU.

Autres articles de la rubrique SEGPA-EREA

  • Nouvelle grille horaire de SEGPA
    Un arrêté du 21 octobre 2017, modifié par celui du 31 juillet 2017 (BO n°29 du 7 septembre 2017), redéfinit les horaires de SEGPA à l’aune de la réforme du collège et une nouvelle circulaire, qui... Lire la suite (Avril 2018)
  • Enseignement adapté : faire respecter son droit à la prime
    A l’heure où tombe les dotations globales horaires, les 3 heures de concertation consacrées à la coordination des ULIS disparaissent systématiquement dans certaines académies. Depuis le 1er... Lire la suite (Février 2018)
  • SEGPA : SOUS PRESSION
    La Section d’enseignement général et professionnel, dispositif destiné aux élèves en « difficulté scolaire grave et durable » est actuellement un des champs de bataille de l’inclusion. En collège, une... Lire la suite (Février 2017)
  • La SEGPA Une structure d’intégration au collège
    Les sections d’enseignement adapté permettent d’accueillir au collège des élèves fragiles avec des difficultés scolaires « graves et persistantes ». Scolarisés dans des classes à petit effectif, ils... Lire la suite (Octobre 2016)
  • SEGPA : nouveaux horaires à venir
    Le Conseil supérieur de l’éducation a travaillé le 15 octobre sur un arrêté déterminant les horaires des SEGPA. Fixer les grilles dans un texte réglementaire et non plus dans une circulaire est une... Lire la suite (Octobre 2016)