Actualité théâtrale

au Théâtre du Rond-Point, du 10 mars au 11 avril

"Sacrifices" un solo de Nouara Naghouche co-écrit et mis en scène par Pierre Guillois

A travers une galerie de portraits qui décrivent notre société diverse dans ce qu’elle a de drôle, de désespéré ou d’absurde, Nouara Naghouche conduit un combat. Pas seulement celui de la femme maghrébine mais de la femme en général, dont on exige, de son point de vue, beaucoup de sacrifices.
Il y a Zoubida, fan de Radio Nostalgie, Marguerite qui distille un discours un peu raciste, Marie-France qui adore le Maghreb et les arabes et quelques hommes qui ne sont pas épargnés…

© Hervé Kielwasser

Au départ, Nouara n’était pas une actrice. Habitante d’un quartier déshérité d’une ville riche d’Alsace, fille d’une immigration pas choisie, elle travaille dans le social. Mais elle montre des dispositions certaines pour le spectacle. Elle a pour elle son côté "forte en gueule", un don d’improvisation et du goût pour la caricature. Elle y viendra dans le cadre de son travail et monte un solo "Ca n’arrive qu’aux autres" que Matthew Jocelyn, alors Directeur du Centre Dramatique de Colmar remarque. Il demande à Pierre Guillois de travailler avec Nouara, de co-écrire et de mettre en scène le spectacle.
"Sacrifices", en avançant vers sa forme finale, se révèle être un vrai cri de révolte, un cri de colère contre l’arrogance macho, le non-dits, les violences, les injustices sexistes et les injustices tout court… La seconde étape du travail se fait dans les Vosges, autour du Théâtre du Peuple. Le spectacle d’alors, une petite forme de quarante cinq minutes se joue dans les salles municipales, les établissements scolaires, le prisons.
L’émotion et l’humour sont au rendez-vous à chaque fois et le spectacle s’affine. Il atteint sa forme finale en janvier 2008. Il revient à Colmar où il remporte un franc succès non sans soulever quelques polémiques.
Francis Dubois

Théâtre du Rond-Point
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 44 95 98 21 et sur www.theatredurondpoint.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Une des dernières soirées de carnaval »
    Goldoni écrit cette pièce alors qu’il s’est décidé à quitter Venise, sa ville qu’il aime tant et qui l’a tant inspiré. Il est lassé de la guerre d’usure que mènent ceux qui, à la suite du Comte Gozzi,... Lire la suite (11 novembre)
  • « Une bête ordinaire »
    Elle a sept ans et demi, des seins comme des clémentines et l’impression qu’une bête sauvage lui crève le ventre. Elle a fait du garage à vélo de l’école sa cabane et y invite des petits garçons à toucher... Lire la suite (8 novembre)
  • « Le présent qui déborde »
    Après Ithaque , Christiane Jatahy continue à voyager dans l’Odyssée pour y trouver ce que ce poème vieux de 3000 ans nous dit du monde où nous vivons. Nous avions été peu convaincus par Ithaque où... Lire la suite (7 novembre)
  • « Tigrane »
    Tigrane disparaît un jour. On ne retrouve sur la plage que son skate et une bombe de peinture. Dans notre pays où l’école ne réussit pas à assurer une véritable égalité des chances, Tigrane semblait mal... Lire la suite (6 novembre)
  • « Place »
    De Place , couronnée par le prix du jury et le prix des lycéens au festival Impatience 2018, Tamara Al Saadi, son auteur dit : « la pièce est née de la nécessité de parler de ce sentiment qu’éprouvent... Lire la suite (6 novembre)