Actualité théâtrale

Maison de la Poésie, jusqu’au 30 mai 2010

"Sainte dans l’incendie" Texte et mise en scène de Laurent Fréchuret

"Sainte dans l’incendie" marque la rencontre heureuse entre un texte, ici poème dramatique, et une comédienne. Il y a une telle osmose entre les deux qu’on pourrait se demander si Laurent Fréchuret ne l’aurait pas écrit spécialement pour Laurence Vielle. Chaque mot du texte ne sonne pas seulement par la voix qui l’énonce avec force ou espièglerie mais aussi par la façon de se mouvoir du corps, par les postures, par les gestes courts et précis et comme naïvement convaincants.
Ce sont les poètes qui ont amené Laurent Fréchuret au théâtre, d’abord comme comédien puis comme metteur en scène au sein de sa compagnie, "Le Théâtre de l’incendie". Beckett, Cioran, Artaud, Genet, Copi ou Lewis Carroll. Les poètes comme inventeurs de mots, créateurs d’univers singuliers. Ce sont sans doute les poètes qui l’ont aussi conduit à l’écriture.
"Sainte dans l’incendie" est un poème dramatique destiné à une comédienne. De longues années de notes désordonnées ont abouti un jour au choix de Jeanne d’Arc, possédée par toutes les voix du monde et qui fut amenée à croire a ses rêves.
Dans la petite salle voûtée de la Maison de la Poésie sans le moindre décor, le moindre accessoire, Laurence Vielle est cette Jeanne imprévisible, joyeuse et combative, mais aussi une comédienne qui ne dispose pour enflammer le texte que de sa voix nue et de son visage d’une touchante mobilité passant de la moue enfantine au regard tranchant comme le fer.
Avec Laurence Vielle, comme on peut le ressentir quelquefois au théâtre, les frontières du jeu dramatique sont dépassées. Elle nous entraîne, avec ce qu’elle fait du texte, pendant une heure quinze dans un autre domaine, comme une terre inconnue, comme la merveilleuse exploration où chaque avancée menace autant qu’elle ravit.
Un très beau moment de théâtre. Une très belle rencontre.
Francis Dubois

Maison de la Poésie
Passage Molière, 157 rue Saint-Martin
75 003 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 44 54 53 14
www.maisondelapoesieparis.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Ruy Blas »
    Cet été le château de Grignan se met à l’heure de l’Espagne du XVIIème siècle pour accueillir le drame romantique de Victor Hugo. La reine d’Espagne vient d’exiler Don Salluste qui a déshonoré une de ses... Lire la suite (21 juillet)
  • La nuit juste avant les forêts
    Tout d’abord, il y a le texte, dur, puissant, superbe, qui résonne fortement avec l’actualité. Et pourtant, Bernard-Marie Koltes l’a écrit et fait représenter dans le Off d’Avignon en 1977. Il ne sera... Lire la suite (20 juillet)
  • Alain Paris chante les fables de La Fontaine
    Est-ce l’horaire ? Est-ce le lieu très excentré près des remparts de l’Oulle ? Il y avait peu de monde pour ce joli spectacle et c’est bien dommage. Alain Paris chante les fables de La Fontaine,... Lire la suite (17 juillet)
  • Beaucoup de bruit pour rien
    La modernité de cette pièce écrite en 1600 est saisissante. Elle est accentuée par la mise en scène intelligente de Salomé Villiers et Pierre Hélie. L’action est placée dans un cadre qui évoque tout... Lire la suite (8 juillet)
  • « Dévotion, dernière offrande aux dieux morts »
    Clément Bondu, écrivain, poète, musicien et metteur en scène en résidence aux Plateaux Sauvages signe le texte et la mise en scène de ce spectacle dont il nourrissait le projet depuis plusieurs années... Lire la suite (3 juillet)